Bonjour les Luxiens Le forum à ouvert ses portes en 2014 Nous sommes sur la version 05
News du 21 septembre: Le premier épisode est enfin dévoilé : Inscription
News du 02 Novembre: Le forum vient de faire peau neuve, voici le thème Lacrymosa Votre avis nous intéresse
News du 02 Novembre: Des membres du forum sont à l'honneur Découvrir les gagnants
Votons pour le forum: Écoutons un peu de musique Changement de la playlist WITCHE RADIO
News du 28 Novembre: Attention un recensement est en cour et prendra fin le jeudi 1 décembreRecensement
Le 28/11 Nous recherchons des Moldus et des membres du gouvernement magique ^^
N'hésitez pas à venir poser des questions on ne mord pas !
N'hésitez pas à nous mettre un petit mot sur nos publicités sur Bazzart et Pub Rpg Design !
Vous pouvez aussi voter sur nos différents top-sites !
Merci à tous !


Cheers to the freakin night [feat Malachaï]




une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil

Cheers to the freakin night [feat Malachaï] écrit 29.12.15 22:40

Cheers to the freakin night
Malachaï & Faith





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

La nuit commençait doucement à tomber donnant une atmosphère plus sombre et fraîche. Tandis que les étoiles brillaient dans le ciel noir, le château quant à lui était éclairé grâce à des lampadaires multiples ainsi que de nombreuses bougies qui flottaient dans les différentes pièces. Les élèves de l'école de magie venaient tout juste de finir leur repas. Ce soir, ils avaient eu droit à une soupe au potiron et en dessert un délicieux muffin aux myrtilles. Les adolescents étaient rassasiés et se dirigeaient tous en groupe vers leur salle commune afin de rejoindre les dortoirs. Les couche-tard s'installèrent sur les sofas confortables pour lire un bouquin ou bien simplement discuter avec leurs camarades avant d'aller dormir. Faith de son côté, avait quitté la Grande Salle en dernier traînant des pieds. Le moral n'était pas au rendez-vous. Elle s'était alors faufilée dans son dortoir afin de s'isoler un instant. La jeune femme referma la porte derrière elle et se jeta sur son matelas en fixant le plafond. Elle souhaitait juste oublier tous ses problèmes rien qu'un instant, c'était tout ce qu'elle demandait. Mais cela était certainement impossible.

La jolie brune somnola quelques minutes avant de se redresser pour attraper son sac qui était disposé sur le sol à un ou deux mètres de son lit. Elle en sortit une bouteille qui contenait un liquide ambré alcoolisé. Où l'avait-elle trouvé ? La Serpentard l'avait piqué la dernière fois qu'elle s'était rendue à l'auberge des Trois Balais. Elle l'avait prise ni vu ni connu en la planquant sous sa veste. Ces derniers temps, elle était assez instable et ne faisait que des bêtises. À quoi bon être sage ? Son entourage ne la tempérait point et le reste de sa famille s'était mis à l'ignorer. Désormais elle n'était plus la gentille petite fille qui savait garder le contrôle et qui se tenait toujours correctement. Non. Elle était devenue une jeune femme pleine d'arrogance et de désinvolture. Une vraie rebelle dans la communauté qui n'hésitait pas à se lancer dans des défis les plus imprudents et idiots les uns que les autres.

La sang-mêlée ouvrit ensuite la bouteille transparente et y laissa tremper ses lèvres. La première gorgée la fît grimacer, puis la seconde fût meilleure. C'était finalement agréable de le sentir couler et brûler légèrement la gorge. Après seulement un court laps de temps, la bouteille était déjà à moitié vide. Sa tête commençait doucement à tourner dû à l'alcool qui faisait effet. Durant cet instant, elle se sentit mieux. Comme si plus rien ni personne autour ne comptait. Juste un pur instant de rêverie et d'amusement. Après avoir bu la dernière goutte de la bouteille désormais entièrement vide, elle se releva avec difficulté et décida d'aller rejoindre son ami Malachaï. Elle avait besoin de compagnie pour le reste de la soirée.

Faith rejoignit le couloir derrière la Salle Commune en cherchant le jeune homme. Si il n'était pas dans la pièce conviviale, il devait certainement se trouver dans son dortoir. La Serpentard tituba alors jusqu'à la porte de la chambre et l'ouvrit brusquement sans prendre soin de prévenir ou de frapper avant. Ce fût la grande surprise quand elle vît Kai en sous-vêtements en train de se changer. Les deux autres garçons présents dans la pièce lui jetèrent un regard noir. Elle s'esclaffa de rire en entrant dans le dortoir comme si de rien n'était. « Oh fallait me dire que c'était une pyjama party, je ne me serais pas habillée. » Elle riait encore plus en voyant le visage de son ami se décomposer. Ses joues se mirent à rougir d'un coup. La brune s'étala sur un des matelas en commençant à retirer son tee-shirt. « Faith tu fous quoi là ?! » Un des deux acolytes de Kai, terriblement gêné, l'en empêcha en lui bloquant les bras, puis ne tarda pas à déguerpir avec son camarade laissant le capitaine de l'équipe de Quidditch des Serpentards se débrouiller avec son amie. « Bah quoi ? J'ai rien fait de mal. » Elle se releva lentement à moitié débraillée en ne marchant pas très droit. Elle continuait de rire, puis trébucha sur un objet qui était sur le sol. Elle atterrissait dans les bras de son ami en tentant de se rattraper. « Oups, désolée. » Elle se redressa et lui donna une tape amicale sur l'épaule tout en lui adressant un large sourire.


........................................
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Je suis Invité

Re: Cheers to the freakin night [feat Malachaï] écrit 30.12.15 0:15


Cheers to the freakin night
MALACHAÏ & FAITH






La nuit commençait à tomber lorsque j’avais terminé mon repas, la Grande Salle était encore bien remplie à ce moment-là. J’étais remonté avec l’un de mes camarades de dortoir, il nous restait encore un devoir à faire en potion et il m’avait demandé de l’aider ce que j’avais accepté. Pour une fois, je n’avais pas décidé d’infliger un entrainement tardif aux joueurs de l’équipe pour les entrainer à jouer dans toutes les circonstances. Nous étions alors descendus dans les sous-sols jusqu’à rejoindre la salle commune des verts et argents situé sous le lac noir. J’étais resté avec lui dans les fauteuils de notre salle commune le temps de lui expliquer ce dont il avait besoin pour notre exposé, qu’évidemment il faisait au dernier moment. Enfin, cela n’allait pas, je pense nous prendre trop de temps. Il fallait simplement décrire les ingrédients et leur effet sur la potion, ce qui ne me semblait pas à mes yeux trop compliqué mais qui devait l’être à ceux de mon colocataire de chambre qui m’avait regardé d’un air dépité. Résultat final, je lui dictais directement les réponses, nous gagnerons du temps et je crois que d’ici maintenant au ASPICs il sera toujours aussi nul dans la matière. Donc je lui rends service puisqu’il n’y arrivera pas. Bonne déduction en somme.

Une fois tout ce travail fini, nous étions montés dans nos dortoir après avoir vu quelques élèves rentré et s’installer dans d’autre fauteuil. C’était nos petits premières années. Je les observais sans vraiment réagir, il me faisait un peu penser à moi à leur âge, ils étaient en tout cas beaucoup moins intimidés qu’au début de l’année lorsqu’il avait manqué l’arrêt cardiaque lorsque Faith s’était levé d’un bond. Je les entendais parler quidditch, évidemment ce sport faisait rêver bon nombres de sorcier mais surtout les petits garçons. Je voyais d’ailleurs l’un d’entre eux me jeter un regard avant de me sourire, il était déjà venu me parler de l’équipe et de son rêve d’en faire partie. Je n’étais pas méchant et ce n’était pas mon genre de le rembarrer sans l’écouté sous prétexte qu’il n’avait pas encore l’âge de postuler dans l’équipe. Je lui avais accordé un petit entrainement privé en lui prettant l’un des vieux balais de l’école et j’avais vu qu’il ne se débrouillait plutôt pas mal. Je lui avais alors dit que s’il postulait l’année prochaine, je l’accepterais sans doute dans l’équipe en remplacement de possible membre qui pourrait venir à quitter l’équipe.  Je lui avais rendu son sourire avant de monter me poser dans notre dortoir de septième année.

J’avais ensuite discuté un peu avec mes deux autres camarades de dortoir tandis que les trois dernier manquait toujours à l’appel. Nous parlions de tout et de rien, de cours, de sport et des examens sans oublier de parler des filles. J’avais finalement décidé d’aller troquer mes vêtements pour mon pyjama tout en continuant de les écouter d’une oreille Je d’une oreille distraite en pensant à la fille qui me plaisait mais à qui je n’aurais jamais le courage de tout avouer. Cette fille que je trouvais tellement belle et que j’appréciais tant en tant qu’amie. Cette fille avec qui j’entretenais une relation fusionnelle. Cette fille qui… Venait de débouler dans mon dortoir sans prévenir alors que je n’étais simplement vêtu que d’un sous vêtement. Ma première réaction fut alors de devenir rouge écarlate au moins jusqu’au oreille. Mais elle me faisait quoi là, je ne savais même pas quoi faire alors que l’idéal aurait peut-être été de retiré ma gêne présente en m’habillant. Je la suivais du regard lorsqu’elle entrait dans le dortoir avant d’enfiler mon haut de pyjama tout en remarquant que Faith n’était pas normal. Enfin pas dans son état normal surtout lorsqu’elle se foutait de la gueule de mes deux camarades et même de la mienne dont la couleur naturelle ne revenait. « Euh Faith… » disais-je d’un air indigné en prenant mon pantalon. J’allais ajouter quelque chose avant de la voir commencé à retirer son haut. Merde faut vite que je refoute mon pantalon ! Je voyais alors mes deux camarades quitter le dortoir en grommelant, l’un d’eux m’intimant de m’occuper d’elle. Faith était déjà dure à canaliser en temps normal mais alcoolisée, c’était une toute autre paire de gant. « Garde des habits Faith… » disais-je légèrement moins rouge tout en enfilant une jambe dans mon bas avant de passer l’autre sans quitter la brune aux yeux clairs du regard. Et c’est alors que je la voyais trébucher et tomber vers moi. Par réflexe j’en lâchais mon bas qui retombait pitoyablement à mes chevilles. Mauvaise idée, mes pieds se bloquaient avec le bas et je me retrouvais à tomber en arrière avec ma camarade de maison. De mieux en mieux. Le pire c’était que mon amie se relevait comme-ci de rien n’était en m’adressant une tape sur l’école. « Faut qu’on parle ! » disais-je en me relevant, vexé de ma chute avant de finalement mettre ce foutu bas et d’entrainer mon amie sur un lit pour l’y asseoir. « Qu’est ce que tu as bu ? » disais-je en l’observant et en espérant qu’elle se tienne à carreau. « Pourquoi ? » ajoutais-je. Bon j’aurais pu lui demander des comptes sur le fait qu’elle boit sans moi, mais là n’était pas le sujet. « Faith… Tu m’écoute ? » disais-je en me sentant totalement ignoré par la jeune femme qui était partie dans la lune. Mon ego fier d’homme en prenait un véritable coup, déjà qu’après son arrivée fracassante j’en avais plus beaucoup.

©LUX VITAE
Revenir en haut Aller en bas


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil

Re: Cheers to the freakin night [feat Malachaï] écrit 30.12.15 12:36

Cheers to the freakin night
Malachaï & Faith





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

N'ayant plus aucune notion du temps ou du danger, la jeune femme était bel et bien ivre. Le Serpentard devait être furieux contre elle vu son expression mitigée entre surprise et étonnement. Mais contrairement aux garçons du dortoir, la brune n'éprouvait aucun sentiment de gêne et trouvait la situation vraiment hilarante. Elle se sentait libre et légère, comme si tout venait de s'évaporer en un claquement de doigts. Les paroles confuses, les actes irréfléchis, elle en oubliait totalement ses pesantes souffrances et ses incertitudes. Lentement s'écoulait la douceur de l'ivresse qui tournait jusqu'à en perdre ses repères. La soirée promettait d'être longue.

Lorsque les deux colocataires du brun décampèrent à vive allure, son ami se retrouva seul avec elle. Après s'être relevée de leur pitoyable chute, le jeune homme vexé, l'entraîna sur le matelas afin de l'immobiliser un instant en l'obligeant à s'asseoir. Elle n'eut pas le choix de se laisser faire, n'ayant plus une démarche et un équilibre convenable. Elle s'esclaffa encore de rire en remarquant qu'il avait bien du mal à enfiler son bas. « Tu étais mieux sans. » Lui, ne semblait pas s'amuser du tout. Il lui demanda ensuite ce qu'elle avait bu. La brune haussa les épaules, elle ne s'en rappelait absolument pas. Et quelle importance de toute façon ? Elle avait l'impression de se faire enguirlander comme une petite fille. Elle l'écoutait à peine, perdue dans ses pensées. Elle fixa un long moment le plafond avant de reposer ses prunelles sur le vert et argent. Elle n'allait pas réussir à rester bien sagement en place, elle devait bouger. La sorcière se releva alors et se mit à se trémousser dans tous les sens en dansant et tourbillonnant dans la pièce. Elle faisait comme si une musique dynamique et imaginaire résonnait dans l'air. La jeune femme imita un joueur de trompette avant de revenir vers son camarade. « Allez fais pas ton rabat-joie, danses avec moi. » L'adolescente attrapa les mains de Kai et le fît tourner en l'entraînant dans le petit espace libre de la chambre. Elle se collait derrière son dos et prenait ses bras afin de le contraindre à gigoter. Voyant que cette technique ne fonctionnait guère, elle se positionna face à lui. « Allez lâches-toi... » La sang-mêlée plaça ses bras autour du cou de son acolyte en lâchant un petit rire cristallin. Elle s'arrêta de remuer un instant en se rapprochant un peu plus de lui. Mais lorsque que ses lèvres effleurèrent la nuque du Serpentard et que leurs corps furent bien trop près l'un de l'autre, le brun la repoussa brusquement.  

Faith afficha une mine boudeuse, il voulait tout gâcher. Elle se jeta alors de nouveau sur le lit et se mit à sauter dessus comme si c'était un trampoline. Son petit jeu ne dura pas très longtemps ayant trop la tête qui tournait. La sorcière attrapa alors un des oreillers en le déchirant hâtivement d'un coup sec. Des plumes en sortirent et elle les firent voler en soufflant dessus. Il y en avait partout qui virevoltait dans l'air et qui se déposait lentement dans ses cheveux. Elle s'allongea comme une brute sur le matelas douillet en roulant sur le côté. Elle ignorait entièrement Malachaï qui ne voulait pas se distraire avec elle. Pourquoi était-il si sérieux ? Après tout il avait l'occasion de jouer les profiteurs et de se divertir d'une façon beaucoup moins banale que d'ordinaire.

........................................
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Je suis Invité

Re: Cheers to the freakin night [feat Malachaï] écrit 07.03.16 11:00


Cheers to the freakin night
MALACHAÏ & FAITH






Je ne comprenais pas l’attitude de la jeune femme que je n’avais jamais vu ainsi. Jamais du moins de but en blanc en pleine soirée alors que le lendemain nous allions avoir cours et jamais si subitement. Elle allait s’attirer des ennuis et surtout allait se mettre certaine personne à dos. Je savais bien qu’elle s’en fichait totalement mais cela n’empêchait pas pour autant que s’en était dommage. J’étais réellement furieux contre Faith, qu’elle agisse ainsi, si bêtement et qu’elle ait ainsi débarqué dans le dortoir des garçons sans prévenir. Que je me change ? Cela devait jouer un peu mais j’allais m’en remettre, ce n’est pas comme-ci j’étais nu comme un ver mais surtout quand je voyais la manière dont elle se comportait avec les garçons. Qu’elle ait failli se déshabiller devant eux aussi. Un bel enchainement de gaffe. Mais ce n’est pas pour autant que je ne serais pas là pour elle, une fois qu’elle m’aura expliqué ses problèmes lorsque je l’aurais calmé si j’y parviens. Je me demandais bien ce qui avait pu lui traverser l’esprit pour boire à s’en rendre ivre. Je m’inquiétais réellement pour elle, même si je n’avais franchement pas besoin de cela en ce moment.

J’avais suivi mes deux camarades de dortoirs quitté les lieux, passablement agacé par le comportement de la jolie brune que je ne reconnaissais plus. Elle avait toujours eu ce côté provocateur envers les autres dont elle se foutait royalement mais jamais à se point. Ou bien c’est peut-être moi qui dramatisait tout. C’est peut-être possible qui sait, sans doute ne savais-je plus voir les bonnes choses et les situations amusantes mais… La voir dans cet état où elle n’a plus la moindre réelle conscience de ses actes me faisaient plus mal au cœur qu’autre chose. Et puis elle m’était tombé dessus. Une situation que j’aurais sans doute trouvé drôle en temps normal et qui m’aurait encore laissé me faire des films durant des heures sur la jeune femme si ce n’avait pas été maintenant. Je l’avais donc entrainé sur un matelas en tentant de la calmer et de tenter de la garder calme. Le rôle du chiant ne me plaisait pas mais c’est bien celui que j’avais. Je n’arrivais pas à céder à la bêtise, je ne parvenais pas à baisser les bras et tout abandonner comme certain le faisait. J’avais les épaules suffisamment larges pour tenir bon encore un moment. Je souriais tout en devenant rouge lorsqu’elle plaisanta en me disant que j’étais bien mieux sans mon bas. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle me dise cela et en même temps j’avais envie de rire. Mais je voulais avant tout la ressaisir. « Merci merci je sais » Je prenais un instant pour  rentrer dans son jeu, c’est dur d’être trop sérieux d’autant plus que ce n’était pas mon genre mais je ne parvenais pas à m’empêcher de m’inquiéter en lui demandant ce qu’elle avait bu ou plutôt quelle quantité.

Mais seulement voilà, la verte et argent ne parvenait pas à tenir en place et se releva rapidement pour courir à droite et à gauche dans la pièce en dansant dans tous les sens avant de revenir avec  énergie vers moi pour que je danse avec elle. Une part de moi avait envie de le faire mais l’autre avait l’impression de profiter de la situation. C’était totalement con, même en temps normal nous nous amusions ainsi ensemble mais aujourd’hui je n’y arrivais pas même si mon énervement se dissipait peu à peu. Je n’avais pas bu et heureusement, je ne tenais pas l’alcool, mais du coup je n’étais pas dans le même état d’esprit qu’elle. Je ne la repoussais pas lorsqu’elle attrapa mes mains en se collant dans mon dos pour me faire bouger dans tous les sens. Je tentais de résister cependant car je n’y arrivais pas. A me lâcher. Ma meilleure amie vint alors se positionner à moi avant de placer ses bras autour de mon cou et de ses rapprocher de moi. Cette situation, je l’avais tant espéré que je la laissais faire. Je ne la repoussais pas jusqu’à ce que ses lèvres effleurent ma nuque me faisait frissonner. Je la repoussais à contre cœur. J’en rêvais peut-être mais pas ici, pas maintenant, pas dans son état. Je ne suis pas un profiteur. Je m’en voudrais de la faire. Faith m’en voulait sur le coup mais je savais qu’elle me serait reconnaissant de l’avoir fait. J’aurais peut-être toute les raisons de regretter cet acte et pourtant non, je savais que j’avais bien fait. Je restais là, sans bouger en l’observant courir et sauter sur mon lit puis d’éventrer un oreiller. Lorsqu’elle fut allongée sur le lit, j’allais m’asseoir à côté d’elle. « M’en veut pas Faith, tu sais que j’veux pas être le rabat-joie » Je posais ma main sur son bras en lui souriant avant de m’allonger à côté d’elle. Maintenant qu’elle était calmé ça devrait être plus simple même si je savais qu’elle allait se remettre à courir partout d’ici peu. « Tu m’as juste surpris, je ne m’attendais pas à te voir débarqué ici. »  Je riais en repensant à la scène maintenant que j’étais calmé. « On s’y attendait tellement pas, j’ai dû tirer une de ces têtes »

©LUX VITAE
Revenir en haut Aller en bas


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil

Re: Cheers to the freakin night [feat Malachaï] écrit 11.03.16 12:09

Cheers to the freakin night
Malachaï & Faith





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Mais où était passé le Malachaï distrayant et souriant ? Le comportement de la jeune femme ne le faisait point rire. D'ordinaire, c'était le premier à ricaner à ses blagues ou bien quand elle agissait de manière absurde juste pour le distraire. Ce soir, il n'était visiblement pas d'humeur à s'amuser. Le Serpentard l'entraîna sur le matelas afin de la calmer un instant. Suite à la précédente réflexion de la brune, l'adolescent résista afin de garder son sérieux. Il fallait dire que la situation était comique, bien que la jeune élève de Poudlard était indomptable et incontrôlable. Kai ne pouvait pas deviner à quoi s'attendre avec son amie totalement ivre gesticulant dans la pièce. Il allait devoir trouver un autre moyen pour la maîtriser de façon plus efficace. La sang-mêlée qui s'était mise à danser, tentait désespéramment de décoincer son camarade qui refusait catégoriquement de rentrer dans son jeu. Pourquoi était-il si posé et raisonnable ? Avait-il peur de faire une bêtise ? De faire quelque chose qu'il pourrait regretter par la suite ? Ce ne fût que lorsqu'elle était proche de lui qu'il réagit enfin et la repoussa. Mais il n'était pas au bout de ses surprises. Faith bien que vexée, fît tournoyer les plumes blanches de l'oreiller avant de s'allonger de tout son long sur le lit moelleux.

Son meilleur ami ne tarda pas à la rejoindre et à s'installer à ses côtés. Ce dernier affirma qu'il avait été très surpris de la voir débarquer dans son dortoir sans prévenir. La brunette qui resta un instant silencieuse, tourna la tête vers lui en souriant. « Depuis le temps, tu devrais le savoir que je suis une fille surprenante ! » Elle se mit à rire en se tordant presque en deux. « Effectivement tu as tiré une de ces tronches, c'était hilarant. » La Serpentard tenta de l'imiter en faisant d'étranges grimaces. Le connaissant, il avait dû être extrêmement gêné. Même si il était assigné à la maison du serpent, Malachaï était différent des autres. Le jeune homme était beaucoup plus réfléchi et pondéré. C'était quelqu'un a qui on pouvait faire confiance. Et contrairement à ses camarades, il n'était pas du genre provocateur et manipulateur, loin de là. Il était plutôt timide et autonome. On se demandait alors la raison pour laquelle il traînait avec une fille comme Faith, qui affichait un caractère presque opposé. Arrogante, impulsive et téméraire, voilà ce qu'elle était. Pourtant les deux élèves étaient inséparables et complémentaires, s'entendant à merveille. Tandis qu'elle l'aidait à lui donner confiance en lui, le sang-pur de son côté pouvait la tempérer. Comme quoi, ils s'étaient bien trouvés.

Faith cessa de remuer quelques minutes, laissant à son acolyte un moment de répit. « Où sont passés tes colocataires ? » Elle avait sûrement dû leur faire peur lors de son entrée plus que fracassante. L'adolescence adressa un large sourire à son ami, après qu'une nouvelle idée lui ait traversé l'esprit. Elle posa une main sur la joue du jeune garçon, le regardant droit dans les yeux. Puis lentement, elle approcha ses lèvres des siennes et se releva d'un bond lorsque celles-ci se retrouvèrent qu'à quelques millimètres l'une de l'autre. « Et si j'allais les chercher ? » Ce n'était qu'un prétexte pour sortir de la chambre. Non, elle n'allait pas se balancer aux rideaux ou saccager les cuisines bien que ses intentions restaient quelque peu similaires. Kai remarqua bien vite qu'elle souhaitait quitter la pièce et se leva à son tour en lui bloquant rapidement le passage. Il était évident qu'il n'allait pas la laisser déambuler dans le couloir et réveiller tout le monde par la même occasion. « Kai, laisses-moi passer ! » Faith essaya de pousser le brun qui se tenait juste devant la porte. Il n'eut aucune difficulté à la retenir en lui attrapant les bras. Se débattant, il fût plaqué brutalement à plusieurs reprises contre le mur. « Allez, s'il te plait. » Elle haussa le ton en gesticulant dans tous les sens. La soirée était encore loin d'être terminée, et la sang-mêlée n'était pas prête de s'arrêter.

........................................
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Je suis Invité

Re: Cheers to the freakin night [feat Malachaï] écrit 21.03.16 18:28

Malachaï M. Black a écrit:

Cheers to the freakin night
MALACHAÏ & FAITH







J’avais bien envie de rire aux bêtises de mon amie mais je n’y parvenais pas. Son comportement m’inquiétait trop et les répercussions de ses actes ne me rassureraient pas. Que lui arriverait-il si certains de nos camarades la dénonçait de venir dans les dortoirs des garçons totalement ivre ? Car soyons honnête, il fallait être aveugle et même sourd pour ne pas comprendre que l’alcool lui était monté un peu trop à la tête. Ajoutez cela avec un certain tracas constant et étonnamment, on comprenait que je n’avais pas forcément envie de rire à ce genre de situation qui m’aurait peut-être en d’autre circonstance, amusé. J’avais tenté de la calmé en sachant clairement que cela ne serait pas possible. La jolie brune ne tenait déjà pas en place en temps normal mais avec un taux d’alcoolémie un peu plus élevé, c’était même peine perdue. J’étais cependant déterminé à y arriver. Je tenterais coute que coute pour sauver les morceaux et éviter qu’on ne commence à parler sur mon amie, chose que je ne supporterais pas. Celle-ci tentait cependant d’user de ses charmes pour parvenir à ses fins. Cela ne me laissait pas indifférent, bien au contraire je rêvais de cette situation depuis bien longtemps. Cependant je ne voulais pas que cela se fasse dans ce genre de circonstance, d’avoir l’impression de profiter d’elle alors qu’elle n’en avait peut-être même pas. Je l’avais alors repoussé gentiment de manière gênée, le visage plus écarlate que jamais. Celle-ci vexé alla s’allonger sur le lit pour s’en prendre à mon oreiller. Je m’en fichais un peu, un coup de réparo et le tour était joué. J’allais prendre place avec elle, tentant d’oublier ce qui venait de se passer pour ne pas rester braquer et coincer vis-à-vis d’elle. Nous étions maintenant au fil des années suffisamment proche que je ne m’arrête pas à ce genre de chose et fort heureusement. Je lui avais cependant avouer avoir été très surpris de débarquer dans le dortoir sans prévenir alors que j’étais en plein changement. Heureusement que je n’étais pas dans mon plus simple appareil où je ne m’en serais probablement jamais remis. Celle-ci rigolait avec moi de la situation que j’avais détendue volontairement. Je n’en voulais pas à Faith et je préférais le prendre à la rigolade plutôt que d’en vouloir à ma meilleure amie. Je riais avec elle lorsqu’elle m’imitait ou se moquait. Je savais que cela n’avait pas été méchant alors je ne le prenais pas mal. Parfois, il faut savoir faire preuve d’humour et d’autodérision et entre nous, il en fallait parfois beaucoup. C’était une des choses me plaisant dans notre amitié. Quoi que nous disions ou faisions, nous ne craignons pas des paroles mal interprétée ou un mauvais jugement. Nous étions libres de nos mots et de notre honnêteté.

Faith avait alors le temps de cette conversation enfin cessé de gigoter dans tous les sens et de courir à droite à gauche et je me demandais bien comment j’avais réussi à obtenir cette immobilité. « Tu les as fait fuir, ils sont pas habitués à ta folie comme moi » Je plaisantais mais il est vrai que mes colocataires avaient été surpris et n’avaient guère apprécié l’intrusion de Faith dans notre cocon. C’était compréhensible. Elle était ma meilleure amie, cela ne me gênait pas d’autant plus que j’avais l’habitude de sa présence. « Ils s’en remettront bien. » Mon cœur s’arrêta momentanément avant de reprendre lorsqu’elle posa sa main sur ma joue approchant lentement ses lèvres des miennes. Mon pouls s’accélérait rapidement, mais pourquoi insistait-elle autant se soir ? Cette fois-ci, je ne bougeais pas, ne m’avançant pas vers elle mais ne reculant pas pour autant. Je ne savais pas pourquoi mais ma volonté disparaissait totalement. Cependant c’est cette fois-ci elle qui se ravissa lorsqu’elle proposa d’aller chercher mes colocataires de chambre. Je sentais qu’elle allait provoquer d’autre catastrophe si elle sortait de là. « NON ! » Je m’étais levé d’un bon glissant à moitié sur le sol et manquant de me briser la cheville pour passer devant elle et lui faire barrage. Celle-ci me demandait de la laisser tandis que je lui attrapais le bras pour ne pas qu’elle passe. Ma jeune amie haussa le ton ce qui me surpris mais je m’en fichais. « Reste s’il te plait » Je la lâchais mais constatait qu’elle voulait encore partir. Je songeais un instant à lui jeter un immobilis pour la calmer mais je n’avais ni ma baguette sur moi, ni l’envie de faire du mal à Faith qui tentait de sortir de la pièce. « Faith ! » Je soupirais la plaquant contre le mur à plusieurs reprises. Elle n’était pas vraiment compliquée à maitriser physiquement, j’avais au moins cet avantage. Seulement me retrouver une nouvelle fois mon corps presque collé au sien et nos visages proches ne me laissaient une nouvelle fois pas indifférent relâchant légèrement mon emprise. « Qu’- … »

©LUX VITAE
Revenir en haut Aller en bas


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil

Re: Cheers to the freakin night [feat Malachaï] écrit 21.03.16 20:13

Cheers to the freakin night
Malachaï & Faith





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Kai devait être extrêmement contrarié suite au comportement impulsif et impoli de la jeune femme. Parfois, elle ne méritait vraiment pas d'avoir un ami tel que lui. Quelqu'un qui se préoccupait de son bien-être et qui ne la laisserait jamais tomber. Depuis toutes ces dernières années à Poudlard, sept ans plus précisément, c'était l'élève qu'elle connaissait le mieux, avec qui elle était le plus proche et fusionnelle. Son meilleur ami. Pourtant ils n'étaient pas similaires niveau caractère. Le Serpentard était beaucoup plus calme, posé et réfléchi. D'ailleurs, il avait encore réussi à l'apaiser un instant même si cela n'allait pas durer. Alors que les deux sorciers étaient installés sur l'un des matelas du dortoir, Malachaï affirma que son amie avait fait fuir ses colocataires. La brune se contenta d'hausser les épaules, presque fière de sa soit-disant victoire. La sang-mêlée s'était rapproché quelques secondes du brun, mais avait préféré se relever de manière brusque afin de se diriger vers la porte de la chambre. Bien évidemment, son camarade de maison s'interposa en lui bloquant le passage. Elle grommela lorsqu'il la plaqua à maintes reprises contre le mur pour l'empêcher de sortir dans le couloir. Les mains du jeune homme posés sur ses bras la retenant avec facilité, elle était maintenant à deux doigts de renoncer. Pratiquement collée contre son torse, Faith leva ensuite lentement ses prunelles bleutées vers lui, fixant son acolyte qui semblait lâcher prise. Elle pût donc en profiter pour se libérer et décamper hors du dortoir, un nouvel objectif en tête.

Tandis que le jeune Black s'écriait pour la faire revenir, la jeune sorcière traversa rapidement le corridor et fonça dans les douches collectives qui étaient désertes à cette heure-ci. Elle ne tarda pas à balancer un seau rempli d'eau et de savon dans l'allée. Le liquide transparent et mousseux se répandit sur le sol désormais glissant. L'adolescente recula ensuite de quelques pas et prit un peu d'élan afin de piquer un sprint dans le couloir. Elle glissa en dérapant sur plusieurs mètres, puis se rétama en beauté. Elle explosa de rire et recommença une nouvelle fois, ravie de son nouveau jeu stupide. Elle se stoppa un instant quand Kai fît apparition au bout du couloir. « Allez avoues que c'est bien trouvé, non ? » Remarquant qu'il ne semblait toujours pas s'amuser, la brunette ne lui laissa pas le temps de réagir et l'attrapa par la main, l'entraînant à l'extérieur en passant par une petite porte qui menait vers un grand espace de verdure. Dehors, il pleuvait à torrent. Ce qui l'amusa d'autant plus. En seulement une fraction de secondes, la Serpentard fût trempée de la tête au pieds. Elle se mit à danser sous la pluie, tournant sur elle-même. Sentant les grosses gouttes d'eau qui fouettaient son visage, elle afficha un grand sourire avant de se retourner vers son ami. S'avançant vers lui, Faith s'arrêta juste en face. « Tu dois me détester à cet instant. » Après tout, il avait toutes les raisons. Depuis tout à l'heure, elle le faisait tourner en bourrique. Il devait être fatigué, en avoir marre de lui courir après pour la surveiller et la réprimander. Ça, elle l'avait compris. Le voir contrarié ainsi l'avait enfin calmée. En ce moment précis il ne souriait pas, et cela jouait sur sa propre humeur. Affichant une mine boudeuse, elle l'interrogea. « Tu m'en veux ? » Guettant sa réaction, elle cessa de gigoter et prit son meilleur ami dans ses bras, le serrant par la taille. Elle allait sûrement devoir se faire pardonner.

........................................
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Je suis Invité

Re: Cheers to the freakin night [feat Malachaï] écrit 11.04.16 21:48


Cheers to the freakin night
MALACHAÏ & FAITH






J’avais été extrêmement contrarié du comportement de Faith mais je ne lui en voulais pas réellement. J’étais tout simplement incapable de le faire car elle comptait trop pour moi-même si bien souvent, ses façons d’agir n’étaient pas à mon gout. C’est nos différences qui avaient fondées notre amitié, je ne comptais donc pas la changer. En revanche mon rôle restait de la résonner comme je l’avais déjà fait au cours de nos sept ans d’amitiés. J’avais eu la chance de réussir à l’apaiser quelques instants, j’étais même étonné de mon exploit mais j’avais su que cela n’allait pas durer. Je connaissais bien ma meilleure amie et même si c’était exactement ce que j’essayais de faire, je me doutais que ce serait en vain. Je lui avais alors avouer qu’elle avait fait fuir mes colocataires de chambre. Je les comprenais en quelque sorte. Si elle n’avait pas été ma meilleure amie, j’aurais sans doute moi-même fait de même. Elle avait l’air de s’en fiché, elle semblait avoir d’autres idées en tête. Elle jouait presque avec mes nerfs. En effet, la jeune sorcière avait tenté un rapprochement sur lequel je ne m’étais pas débattu cette fois-ci. Elle s’était cependant relever sans aucune autre forme de procès pour se diriger vers la porte de la chambre. Bien évidemment, j’avais presque accouru devant celle-ci pour empêcher la verte et argent de passer refaire du grabuge dans la salle commune ou d’autres dortoir en lui plaquant les mains contre le mur pour l’empêcher de sortir. Je n’étais ni le plus imposant, ni le plus fort de l’école mais physiquement, j’avais encore le dessus sur Faith qui finissait presque par renoncer. Néanmoins, la situation devenait assez gênante notamment pour moi qui était totalement conscient et qui me retrouvait totalement collé à elle, qui ne me laissait pas indifférent. C’est la raison pour laquelle j’avais légèrement relâché mon emprise, ce dont elle profita pour s’enfuir. « Faith ! »

Je me remettais alors à la poursuivre, quittant mon dortoir dans mon pyjama pour rejoindre le couloir dans lequel elle renversa de l’eau et du savon. Cette fille m’épuisait totalement, notamment lorsque je glissais dessus en voulant la rejoindre me retrouvant une nouvelle fois bêtement sur les fesses. Décidément, elle n’en ratait pas une. Je me relevais presque immédiatement mais la jeune sang-mêlé jouait sur sa pente glissante encore et encore. « Faith arrête … » La jeune femme qui remarqua enfin ma présence me demanda si c’était bien trouvé. Dans un sens oui, mais elle choisissait assez mal le lieu et le moment pour le faire. Je n’avais même pas ma baguette sous la main pour lancer un récurvite et je n’eux pas le temps d’aller la chercher puisque ma meilleure amie m’attrapa par la main pour m’entrainer avec elle à l’extérieur. Je la suivais presque sans rien dire me demandant où elle allait encore me conduire. C’est finalement à l’extérieur sous une pluie battante que ma camarade de maison m’entraina ne nous laissant que quelques secondes avant d’être totalement trempé. Elle en semblait heureuse mais je l’étais moins étant donné que mon petit short pyjama ne me protégeait de rien et que mes pieds nus trainaient dans de la boue. J’avais connu mieux comme situation on dira. Seulement, Faith semblait se calmer et revint vers moi, peut-être en apercevant ma pitoyable dégaine et me demanda si je la détestais. « Je ne te déteste pas Faith… Je ne te détesterais jamais quoi que tu fasses » Je relevais mon visage dans sa direction, mes cheveux dégoulinaient sur mon visage lui aussi trempé. Cette scène aurait presque fait pensé à un film moldu à l’eau de rose. « Non je ne t’en veux pas » la rassurais-je. J’étais contrarié c’est sûr mais je ne lui en voulais pas. Je la serrais même dans mes bras passant mes bras au-dessus de ses épaules. « Je serais toujours là pour toi ! » J’embrassais son cou en signe d’affection, sans ne savoir pourquoi ni d’où me venait ce courage. Peu après, je me reculais d’elle une fois l’étreinte fini et ne put m’empêcher de rire en voyant Faith. Ses cheveux trempés, son maquillage coulé, la pluie semblait avoir fait des dégats sur elle. Je ne parlais même pas de moi. « Tu te verrais, tu es à mourir de rire ! »



©LUX VITAE
Revenir en haut Aller en bas


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil

Re: Cheers to the freakin night [feat Malachaï] écrit 13.04.16 23:11

Cheers to the freakin night
Malachaï & Faith





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Lorsqu'elle était avec lui, c'était comme si rien autour ne comptait, comme si le temps semblait s'être arrêté durant un court instant. Aujourd'hui, c'était encore le cas. Faith se fichait bien des répercussions et des conséquences de ses actes irréfléchis même si cela pouvait blesser ou vexer plus d'une personne. Son but principal était de s'amuser mais Malachaï ne le voyait pas ainsi. Il avait la parfaite occasion de lâcher prise, de ne plus se poser de question et juste foncer la tête baissée dans le jeu stupide de la jeune femme. Pourtant il ne l'avait pas fait. Le Serpentard avait toujours ce côté réservé et extrêmement raisonnable. Soyons francs, lui et la sang-mêlée avait un caractère bien trop différent l'un de l'autre. Cependant ils étaient quand même devenus les meilleurs amis du monde. Pourquoi ? Cela restait encore un grand mystère. D'ailleurs la brune n'avait jamais compris pourquoi son camarade ne la détestait pas comme tous les autres et continuait toujours de l'encourager depuis toutes ces années. C'était le seul et l'unique adolescent qui supportait son sale caractère et ses humeurs explosives. Quoiqu'il en soit, ils formaient un duo soudé et inséparable. Faith avait du mal à rester une semaine entière sans le voir et sans lui parler au moins une fois dans les couloirs. C'était peut-être idiot à dire mais c'était la vérité. À son arrivée à Poudlard, la sorcière était beaucoup moins amicale et abordable que maintenant. Elle ne pensait pas se faire des amis aussi rapidement. Mais Kai avait été l'un des premiers élèves à qui elle avait adressé la parole. Avec le temps, ils avaient fini par sympathiser et aujourd'hui ils ont un lien bien fondé. Comme quoi, tout peut arriver. Mais qui sait ce qu'il adviendra de leur amitié d'ici quelques semaines, quelques mois ou bien quelques années ? Seul l'avenir nous le dira.

Malachaï qui venait tout juste de la rejoindre, lui demanda d'arrêter ses bêtises. Bornée et têtue, elle ne lui laissa point un temps de répit et l'entraîna l'extérieur où la pluie tombait à torrent. L'eau coulait immédiatement sur sa peau, la mouillant de la tête aux pieds. Cela l'amusait grandement contrairement à son ami. Ce dernier affichait une mine fatigué et dépité. Voir ces expressions ancrées sur le visage du vert et argent la calma net. Il devait être en colère contre elle et cela n'était plus du tout plaisant. Elle aurait dû l'écouter et rester bien gentiment au dortoir sans bouger, mais la tentation était trop forte. L'alcool qu'elle avait ingurgité commençait seulement à s'évaporer bien que son esprit était toujours aussi confus et loin d'être clair. Elle n'avait pas les idées en place. Puis, la jeune sorcière avait demandé à son acolyte si il lui en voulait d'avoir agi ainsi. Sa réponse fût réconfortante. Kai enroula ensuite ses bras autour de la sang-mêlée. À cet instant précis, Faith était enfin calmée. Bras dans les bras, ils devaient avoir l'air de deux idiots sous la pluie. L'adolescent ajouta qu'il serait toujours là pour elle. Il n'avait pas besoin de le préciser, elle le savait déjà. « Merci. » C'était tout ce qu'elle avait trouvé à dire. Sentir les lèvres du brun sur son cou lui donna des frissons. De plus, il ne faisait vraiment pas chaud depuis que les énormes gouttes d'eau transparentes leur dégoulinaient de partout. La brunette lui adressa un léger sourire avant de répliquer. « Malachaï Black, tu sais que je t'aime toi ? » Malachaï ne tarda pas à reculer d'un pas pour remettre un peu de distance entre eux. Puis d'un coup, il se mit à rire. Visiblement sa magnifique dégaine semblait être drôle à voir. Elle devait être dans un état lamentable. « Je rêve ou tu te moques de moi ? » La Serpentard essaya de prendre un air sérieux mais elle ne pût s'empêcher de rire avec lui. « Tu ne t'es pas vu ! » La jeune fille fixa son ami qui était en pyjama. La scène était finalement comique même si Kai ne rigolait pas du tout il y a quelques minutes de cela. Les cheveux à moitié plaqué sur le visage, les vêtements lui collant la peau, elle explosa une nouvelle fois de rire. Maintenant qu'ils étaient dehors, elle n'avait pas l'intention de renter à l'intérieur tout de suite. Faith s'affala alors dans l'herbe mouillée, allongée de tout son long. Il n'y avait plus qu'à attendre qu'elle reprenne ses esprits et qu'elle cesse de remuer dans tous les sens.

........................................
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Je suis Invité

Re: Cheers to the freakin night [feat Malachaï] écrit 11.05.16 18:38


Cheers to the freakin night
MALACHAÏ & FAITH






Je ne voulais pas être le meilleur ami rabat-joie, celui qui ne sait pas s’amuser et qui plombe l’ambiance. Mais j’avais l’impression que c’était mon devoir vis-à-vis de Faith, de tenter de calmer ses impulsions lorsque comme dans ce cas elle n’est pas dans son état normal. Je ne parvenais pas à lâcher prise, à laisser les choses se faire de cette façon, à d’un coup perdre tout mon bon sens. Peut-être que la différence entre elle et moi était que je n’étais pas alcoolisé. Ou bien alors que j’étais véritablement trop coincé, je ne sais pas. Mais j’avais la sensation de bien faire et je ne pouvais pas en faire autrement que suivre mon instinct comme je l’avais toujours fait. C’était toujours de cette façon que fonctionnait notre amitié, Faith faisait souvent des actions négatives pour elle, et moi les positives qui rééquilibrait la balance et qui souvent lui sauvait la mise. Je ne me lassais pourtant jamais de la suivre dans ses aventures, même si parfois j’étais sanctionné avec elle, ou que ça me retombait dessus simplement car elle était ma meilleure amie. Elle m’avait aidé à passer du petit garçon timide maladif au capitaine de l’équipe de quidditch. Même si elle n’avait pas forcément connaissance de tout ce qu’elle avait fait malgré elle pour moi.

Je l’avais suivi jusqu’à l’extérieur de l’école, dans le parc malgré le fait que je n’étais qu’en pyjama et que mes pieds s’enfonçaient dans de la boue. Je ne craignais pas la saleté et heureusement car là j’avais simplement eu la totale.  Finalement, je n’étais plus énervé, j’étais calmé tout comme elle, la pluie semblait avoir ce genre d’effet sur nous. La jeune sorcière me demanda si je lui en voulais et ma réponse fut immédiate, je ne lui en voulais pas et je ne lui en voudrais jamais. Je l’avais pris dans mes bras et je savourais cette situation, même si nous étions deux crétins sous la pluie. Elle me remercia tandis que j’embrassais son cou, en signe de réconfort avant qu’elle ne me dise qu’elle m’aimait. « Je sais oui... ! Mais sans doute moins que moi je t’aime » J’avais reculer d’un pas avant de me mettre à rire en voyant sa dégaine après sa petite douche sous la pluie.  Je continuais de rire, un vrai fou rire sans doute car je décompressais enfin l’entrainant même avec moi. Elle ajouta que je ne m’étais pas vu avant de continuer à rire. C’était bon de rire ensemble. J’allais m’allonger à côté d’elle dans l’herbe mouillé même si cela nous salissait encore plus de boue en observant le ciel et l’eau qui nous tombait dessus. « C’est dingue ce pouvoir que tu as de m’énerver et de me calmer juste après ! » Je lui tirais la langue avant d’ajouter. « On fait quoi maintenant ? Tant qu’à s’amuser ? » Je crois bien qu’en sept ans nous n’avions jamais été aussi sale mais je m’en fichais, comme de la pluie qui me frigorifiait clairement jusqu’aux os et qui me faisait trembler de froid. Ce n’était que des détails.


©LUX VITAE
Revenir en haut Aller en bas


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil

Re: Cheers to the freakin night [feat Malachaï] écrit 16.05.16 22:40

Cheers to the freakin night
Malachaï & Faith





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Je serais toujours là pour toi. Les mots de son meilleur ami raisonnaient encore dans son esprit. Jamais personne ne lui avait parlé ainsi en se montrant aussi attentionné et compatissant. La jeune femme avait plutôt l'habitude qu'on la méprise, la réprimande sans cesse. Au fil du temps, elle ne faisait même plus attention aux regards noirs qui se posaient sur elle dès qu'elle entrait dans une pièce. Car il faut le dire, la plupart des élèves la détestaient et ils avaient une bonne raison de le faire. Même si au fond Faith n'était pas si diabolique et méchante que ça, son comportement arrogant et manipulateur ne plaisait pas à tout le monde. Cependant, la brune ne comptait pas changer. Certains de ses proches avaient déjà tenté le coup mais cela avait échoué. Soit on l'accepte comme elle est ou soit on va voir ailleurs, point. Malachaï était alors l'une des rares personnes qui la supportait depuis déjà plusieurs années. Pourtant la sang-mêlée n'était pas toujours tendre avec lui. Ce dernier ne l'avait jamais laissée tomber et ce, même lorsque la Serpentard l'envoyait balader. Parfois, elle se disait qu'elle ne le méritait vraiment pas. Kai était un jeune homme incroyable, plein de ressources et avait de bonnes intentions comparé à elle. Même si il ne le montrait pas, son camarade de maison était gentil et franc envers les autres. Alors pourquoi l'appréciait-elle tant ? Comme on dit les opposés s'attirent, cela dit le sang-pur ne connaissait encore pas assez bien le côté sombre de son amie. Etant donné qu'il avait une place importante dans son cœur, elle n'avait pas l'intention de se servir de lui ni de le blesser contrairement aux autres élèves en qui elle ne montrait aucune pitié. De plus, c'était le seul en qui elle avait confiance. De toute façon, Kai avait toujours été son chouchou, son favori.

La pluie continuait de tomber, créant d'énormes nuages noirs au-dessus de leur tête. Malgré que la température était très fraîche, Faith savourait ce moment avec son ami. La brunette venait tout juste d'avouer qu'elle appréciait réellement son acolyte. C'était sincère et bien la première fois qu'elle avouait ainsi son ressenti pour une personne. Après cette soirée mouvementée, elle lui était au moins redevable. Les deux élèves de l'école de magie se mirent ensuite à exploser de rire. Malachaï affirma que son amie avait le pouvoir de l'agacer puis de l'apaiser en un temps record. « Que veux-tu, je suis un serpent capable d'hypnotiser mes interlocuteurs. » Tandis qu'ils s'allongèrent sur le sol trempé, le brun lui demanda ce qu'ils pouvaient faire maintenant. Souhaitait-il enfin se défouler un peu ? Visiblement, il semblait déjà de meilleure humeur. La jeune femme lui adressa un large sourire en se rapprochant de lui, embrassant sa joue puis, calant sa tête contre son épaule et posant son bras le long de son torse. Même si elle paraissait plus calme, la verte et argent n'était jamais à court d'idée pour amuser la galerie. « Tu es sûr de vouloir te prendre au jeu ? » Faisant mine de réfléchir, la sorcière ne resta pas longtemps allongée sans bouger. Elle se redressa alors rapidement, éclaboussant le visage du jeune homme avec une eau désormais boueuse. Se roulant presque dans l'herbe, elle effectua une roulade en avant en finissant par dévaler la petite pente à proximité. Riant comme une imbécile, elle fixa son ami qui était trempé de la tête aux pieds.

........................................
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
Je suis

Re: Cheers to the freakin night [feat Malachaï] écrit Aujourd'hui à 3:26

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une longue nuit au Heaven's Night Feat Shinji
» you took my hand through the night (feat Siwiwi)
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Vitae :: Le Stade de Quidditch :: Poudlard-