Bonjour les Luxiens Le forum à ouvert ses portes en 2014 Nous sommes sur la version 05
News du 21 septembre: Le premier épisode est enfin dévoilé : Inscription
News du 02 Novembre: Le forum vient de faire peau neuve, voici le thème Lacrymosa Votre avis nous intéresse
News du 02 Novembre: Des membres du forum sont à l'honneur Découvrir les gagnants
Votons pour le forum: Écoutons un peu de musique Changement de la playlist WITCHE RADIO
News du 11 Décembre: Recensement achevé de nombreux postes vacants sont à nouveau disponible !! Nous cherchons en priorité la seconde dirigeante de THE VEIL et les leaders de l'ORDRE DU PHENIX
News du 22 Décembre: Nouvelle vidéo du forum !!!
Le 11/12 Nous recherchons des Moldus et des membres du gouvernement magique ^^
N'hésitez pas à venir poser des questions on ne mord pas !
N'hésitez pas à nous mettre un petit mot sur nos publicités sur Bazzart et Pub Rpg Design !
Vous pouvez aussi voter sur nos différents top-sites !
Merci à tous !


You will never get rid of me [Timéo]




avatar

Invité
Je suis Invité

You will never get rid of me [Timéo] écrit 30.01.16 4:08

You will never get rid of me
Timéo & Ethan
Quand je regarde en arrière il m'arrive toujours de me demander comme aurait été ma vie avec mes parents. Mais quand je ferme les yeux dans le présent, je me rend compte que je ne devrais pas, ce qui est fait est fait. Ce qui compte, c'est l'avenir. Et dans cet avenir je sais que tu es là parce que tu es de ma famille.

Ethan était allongé dans l'herbe sous un arbre, à l'ombre, il était confortablement installé et se sentait mieux que jamais. Il aimait toutes les sensations qu'il ressentait, cette forte chaleur dans l'air qu'il appréciait particulièrement, cette légère brise qui lui caressait le visage et qui lui permettait de respirer convenablement malgré la température. Il était là fermant les yeux, souriant et ne pensant à rien. Il était loin des problèmes, loin du travail, c'était un peu comme son paradis. Il n'avait nullement envie d'ouvrir les yeux, il voulait simplement rester là, profiter de ce moment, et ne rien faire d'autre. Pourquoi voudrait-il partir de cet endroit où il se sentait ci bien? Non, il n'en avait pas envie, mais il se disait qu'il faudrait au moins voir le paysage dans lequel il se trouvait. Il s'imaginait probablement allongé dans une prairie, un peu hors du temps. Ethan remarqua un bruit qui lui rappela de l'eau qui coule, il devrait probablement y avoir une rivière non loin, une fois réveillé, il se disait qu'il pourrait aller s'y baigner. Ça pourrait être bien un bon rafraîchissement avec cette chaleur. Il n'y avait rien qu'il n'aimait de mieux que l'été. C'était de loin sa saison préférée. Certains se plaignaient de la chaleur, mais lui ça lui plaisait bien. En été on pouvait aller se baigner, en été il était heureux, on pouvait faire bien plus de choses qu'en hiver étant donné que les journées étaient plus longues. En été, on avait pas besoin de porte une masse vêtements qui pouvaient limite nous faire ressembler à une sorte de sumo. Et puis en été il y avait des animaux de partout - bon sauf lorsque l'on est en ville ou on ne voit pas de différence - et puis tout était si beau.

Quelque chose perturba Ethan dans sa petite sieste en plein air, il entendait une sorte de bruit de fond qui petit à petit devenait de plus en plus clair. C'était comme si on l'appelait, c'était étrange, il avait pourtant l'impression d'être tout seul. Le bruit devenait de plus en plus fort, oui c'était une voix, une voix qui prononçait son nom. On l’appelait, mais Ethan n'avait aucune envie de répondre à cette voix, et encore moins de se réveiller. Mais il ne pouvait lutter, c'était comme si cette voix l'attirait et le forçait à émerger de son sommeil. Il laissa s'échapper un léger murmure comme pour signifier qu'il voulait qu'on le laisse en paix, il était bien trop bien pour partir ainsi. Quelle était donc cette voix qui le dérangeait? Ses yeux s'ouvrirent difficilement, il lui fallu plusieurs tentatives avant que le flou qui guettait son réveil ne lui permette de distinguer quelque chose. Il connaissait ce visage, et puis cette voix...c'était Timéo. Mais...une seconde, où était-il? Les sensations qu'il avait étaient différentes, il ne sentait plus l'herbe sous lui, mais plutôt une espèce de matière plutôt moelleuse et confortable...oh il était sur un canapé. Quant à la chaleur ambiante elle semblait elle aussi un peu plus différente, il remarqua alors qu'il n'était pas très loin d'un feu de cheminée. Il comprenait au fur et à mesure que son esprit émergeait...ce n'était qu'un rêve...aussitôt il ne pu s'empêcher de se demander pourquoi ce n'était qu'un rêve.

Ethan poussa un léger grognement suivi d'un soupir. Maintenant qu'il avait émergé de son rêve il se souvenait. Il avait probablement du s'endormir dans l'un des canapés présents dans la salle commune. Ce n'était pas une très bonne idée bien que le dit canapé lui donnait l'impression d'être sur un nuage, mais visiblement le sommeil avait gagné sur la raison. Ethan se releva, frotta ses yeux puis remarqua qu'il avait fait tomber son carnet de dessins et son crayon. Il les ramassa rapidement puis regarda autour de lui. Fini le soleil d'été et la douce brise, dans la réalité on était en plein mois de décembre, il faisait froid,gris, et nuit très tôt. Rien que cette idée suffit à le faire soupirer une nouvelle fois. Comme si cela ne suffisait pas il était toujours fatigué. En fait il avait eu pas mal de travail ces derniers jours, de quoi totalement l'exténuer, mais il se réjouissait en se disant que c'était fini désormais. D'ailleurs, sa bonne humeur naturelle repris le dessus, et les gémissements du réveil laissèrent place à un grand sourire même si il fallait avouer que les cheveux en pagaille qu'il essayé d'arranger avec sa main, et l'air toujours à moitié endormi donnait plutôt l'impression qu'il n'avait pas aimé le réveil brual. En même temps il n'aimait pas qu'on le tire dans le monde des rêves lorsqu'il y était pour le ramener dans le monde des vivants...surtout si c'était pour se rendre compte qu'on était en hiver. Enfin bon, levant la tête vers Timéo, Ethan lui fit une petite remarque d'une voix à peine audible flanqué d'un sourire comme pour dire qu'il ne lui en voulait pas vraiment au final de l'avoir réveillé. Après tout il avait l'habitude.

"Tu n'aura donc jamais fini du me réveiller toi?"
  


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité
Je suis Invité

Re: You will never get rid of me [Timéo] écrit 30.01.16 6:19


YOU WILL NEVER GET RID OF ME
ETHAN & TIMÉO







« C’est tout ce que vous avez à savoir pour le moment. » finit par conclure le professeur de métamorphose ; ce qui signifiait également que le cours était terminé. Timéo soupira, il n’avait pas envie que cela se termine. Il appréciait tellement cette matière qu’il n’avait pas vu le temps passé. Cependant, c’était peut-être mieux ainsi parce qu’il avait beaucoup à apprendre pour le prochain cours. Il rangea donc ses affaires dans son sac-à-dos et sortit en même temps que ces camarades ; et se dirigea vers la salle commune des Serdaigle. Le jeune garçon avait décidé de prendre quelques affaires afin de travailler à la bibliothèque.

Lorsqu’il arriva en haut des escaliers, il se demanda quelle énigme allait lui être demandé. Il était toujours très enthousiaste à l’idée de répondre. Au début, cela n’avait pas été facile ; mais après quelque temps il avait enfin compris comment cela fonctionnait. La statue lui posa donc sa chamade, et Timéo s’empressa de lui répondre. Beaucoup trop simple à son goût.« Désolé, ce n’est pas la bonne réponse. Veuillez attendre un de vos camarades. » lui répondit la statue. Que se passait-il ? Le jeune sorcier ne s’attendait pas du tout à cela. Il avait trouvé l’énigme étrangement simple. Puis il y repensa et comprit son erreur ; il s’était fait avoir. Le jeune garçon soupira de nouveau. « Je me suis fait avoir comme un débutant. » se dit-il, de plus il ne voulait pas qu’une personne de sa maison sache qu’il n’avait pas réussi à répondre à l’énigme. Il était désormais en huitième année, il ne pouvait plus se permettre ces erreurs-là. Il se promis donc de ne pas en parler ; après tout personne n’avait besoin de savoir n’est-ce pas ?  Il s’assit donc contre le mur en attendant un de ses camarades. En attendant, il ouvrit son manuel de métamorphose et commença à réviser ce qu’il avait vu précédemment en cours.

Il entendit des bruits de pas qui se dirigeait vers lui. Il se redressa alors rapidement et fit semblant de s’apprêter à aller vers la statue, comme cela l’élève qui arrivait n’allait pas savoir qu’il allait échouer. Timéo aperçu la silhouette d’un élève première année qui se dirigeait lui aussi dans la salle commune. « À toi l’honneur. Il te faut un petit entraînement, cela fait seulement quelques mois que tu es ici n’est-ce pas ? » lui dit Timéo. L’autre garçon lui lança un regard suspect et écouta l’énigme. « L’autre Serdaigle a échoué, j’espère que cela ne sera pas ton cas ! » ajouta la statue. Les joues du jeune garçon virèrent au rouge. Pourquoi elle avait dit cela ? Jamais il n’avait vu un pareil comportement. La magie. Le première année quant à lui répondit sans difficulté et lança un regard moquer au jeune Timéo.

Il rentra donc dans la salle commune à la suite de l’autre garçon et la traversa aussi vite qu’il pu pour rejoindre sa chambre. Son sauveteur allait probablement répéter à tout le monde ce qu’il venait de se passer. En arrivant dans sa chambre, le jeune sorcier sourit. Il venait tout juste de se faire humilier par un gamin de onze ans. Après tout ce n’était pas bien grave, ce n’est pas comme s’il ne s’était pas rendu compte de son erreur. En prenant ses affaires, il remarqua qu’Ethan n’était pas là. L’adolescent s’approcha donc du bureau de ce dernier et regarda son emploi du temps. Il n’avait pourtant pas cours, il lui semblait qu’il lui avait dit qu’il serait là à cette heure-ci. Peu importe, il avait perdu assez de temps. Il mit ses affaires dans son sac et descendit les escaliers qui menait à sa salle commune.

Il tourna la tête et reconnu son ami de toujours allongé sur le canapé. Il était bien ici. Timéo ne put s’empêcher de sourire. Il ne changerait donc jamais. Ethan finissait toujours par s’endormir quelque part de toute façon. Il s’approcha de lui, il voulait le réveiller juste pour l’embêter. Comme il le faisait toujours. En plus, il devait absolument lui raconter les péripéties qu’il lui était arrivé. Il se retint de lui sauter dessus, il se contenta de lui dire « Ethan au bois dormant, c’est l’heure de se réveiller ! Et dépêche toi, j’ai quelque chose à te raconter. Tu vas rigoler je te le promets. ».
©LUX VITAE
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité
Je suis Invité

Re: You will never get rid of me [Timéo] écrit 30.01.16 16:45

You will never get rid of me
Timéo & Ethan
Quand je regarde en arrière il m'arrive toujours de me demander comme aurait été ma vie avec mes parents. Mais quand je ferme les yeux dans le présent, je me rend compte que je ne devrais pas, ce qui est fait est fait. Ce qui compte, c'est l'avenir. Et dans cet avenir je sais que tu es là parce que tu es de ma famille.

Ethan était toujours dans un état secondaire bien qu'il venait de se réveiller, il ne put s'empêcher de bailler la bouche grand ouverte et lorsqu'il s'étira les bras on aurait limite pu le comparer à un chat qui étirait ses membres après sa sieste. Ce n'était probablement pas une coïncidence si il adorait les chats parce que bien que ses journées ne se résumaient pas à manger dormir, il flânait peut-être tout autant que ces petits animaux. Pas au point de rester fixe devant un poisson rouge bien sûr, n'exagérons rien. Quoi qu'il en soit, Ethan avait beau avoir les yeux ouvert, il lui fallait toujours un peu de temps avant de reprendre ses esprits, et il lui fallu d'ailleurs quelques secondes pour se rendre compte du surnom que venait de lui donner Timéo. Il repassa à nouveau une main dans sa tête, puis la passa aussi sur ses yeux. Il prit ensuite un air légèrement grincheux - mais il n'en était absolument rien en réalité - et il lui rétorqua:

"Tu sais que ça commence à me faire peur de voir ta tête quasiment à chaque fois que je me lève...j'ai toujours pensé que ça serait le visage d'une fille que je verrais en me levant et pas...ça."

Il fit un vague mouvement de la main désignant le visage de Timéo.

"Et ne m'appelle pas comme ça."

Après avoir fait son cinéma habituel du réveil, Ethan qui avait désormais les pensées claires se décida finalement à se pousser histoire de laisser une place à Timéo pour qu'il lui raconte ce qu'il voulait lui raconter. Le moment du réveil et Ethan c'était une drôle d'histoire étant donné qu'il était un vrai numéro lorsqu'il s'agissait de se lever.C'était d'ailleurs l'un des rares moments, voir des seuls moments de la journée qu'il n'aimait pas, si on le laissait faire il dormirait toute la matinée et il hibernerait en hiver comme le font de nombreux animaux. Une fois qu'il eu cessé de monopoliser le canapé, il prit également son de placer son carnet de dessin ailleurs histoire de ne pas froisser les pages parce qu'il n'avait aucune envie que ce qu'il avait déjà fait se retrouve affecté. Ensuite, il tapota avec sa main la place qu'il avait désormais libéré pour faire signe à Timéo de s'asseoir et il lui dit alors d'un ton plus joyeux que le précédent:

"Bon alors raconte moi les aventures de Timmy, tu sais à quel point je suis friand des petites histoires."

Ethan se demandait bien ce qu'allait bien lui raconter Timéo et ce qui était aussi important pour qu'il le réveille. Quoi que au final en y réfléchissant bien il n'avait jamais eu besoin de vrai raison pour le faire. Cela faisait tellement longtemps que les deux garçons se connaissaient qu'à vrai dire il n'y en avait plus besoin. Ceci dit Ethan se demandait bien combien de temps de sommeil il aurait pu avoir en plus dans toute sa vie si il avait pu continuer à rêvasser sans être dérangé, probablement beaucoup. Mais il n'y avait pas de quoi se plaindre, être éveillé ça avait du bon aussi.
  


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité
Je suis Invité

Re: You will never get rid of me [Timéo] écrit 30.01.16 21:43


YOU WILL NEVER GET RID OF ME
ETHAN & TIMÉO







Son ami commençait petit à petit à émerger de son sommeil, il l’avait probablement réveillé en plein milieu d’un rêve. Le jeune sorcier s’en félicita intérieurement, il aimait par dessus tout embêter son ami de toujours. Depuis que les deux garçons se connaissaient, ils n’avaient jamais arrêté de se taquiner ; c’était leur jeu à eux.« Arrête je sais bien que c’est moi qui tu voulais voir et pas le beau visage d’une jeune fille ! » le taquina le jeune Serdaigle en se jetant sur le canapé aux côtés d’Ethan. « Ce n’est pas toi qui va m’empêcher de t’appeler comme ça, Ethan au bois dormant. » ajouta Timéo en poussant l’autre garçon pour avoir un peu plus de place. Ils avaient l’habitude de se retrouver sur ce canapé ; depuis leur arrivée à Poudlard ils avaient pris l’habitude de s’installer ici juste en face de la cheminée. Il ne comptait plus les longues journées qu’ils avaient passé à rester assis à ce même endroit.

Finalement Timéo s’empressa de lui raconter ses mésaventures. Intérieurement, le jeune garçon était en train de rire. Qui d’autre que lui pouvait réveiller quelqu’un juste pour raconter qu’il n’avait pas réussi à trouver la réponse pour entrer dans la salle commune. C’était loin d’être vital, il aurait très bien pu attendre son réveil pour lui dire cela. Mais il aimait bien passer du temps avec Ethan, et rares étaient les occasions où ils étaient libres tous les deux. En plus, cela lui rappelait l’enfance qu’ils avaient passé à Londres. Tous deux s’étaient très vite liés d’amitié, il était très dur de les séparer à cette époque. Ils étaient sans cesse ensemble ; ils n’avaient pas vraiment le choix. Ce n’était pas dans leur maison respective qu’ils pouvaient faire grand chose. Inconsciemment ils se soutenaient mutuellement. C’était très dur pour deux enfants de ne pas avoir réellement de parents.

« Et justement tu ne voulais pas me dire quelque chose toi ? » lui demanda Timéo, qui se souvint que son acolyte lui avait dit de le rejoindre dans la salle commune à cette même heure. Il venait tout juste d’y repenser ; c’était donc pour cela qu’il s’était étonné de ne pas l’avoir vu dans leur dortoir. Il se remémora qu’à leur réveil, le jeune sorcier lui avait dit qu’il voulait dire quelque chose. Mais malheureusement à ce moment-là, Timéo était pressé et ne pouvait pas écouter l’histoire d’Ethan. Ce dernier lui avait donc dit de le rejoindre après son cours de métamorphose, c’était donc ce qu’il avait fait. Il était impatient d’écouter ce qu’il avait à lui dire. « J’espère que tu ne vas pas me dire que tu as eu besoin d’un première année pour rentrer dans la salle commune ? » plaisanta le jeune Serdaigle. Il s’assit confortablement dans le canapé pour écouter son histoire. Tant pis pour la bibliothèque, il aurait le temps d’y aller plus tard. Cependant, la coiffure de son ami le perturbait ; cela se voyait qu’il venait de se réveiller. Il ne put s’empêcher de sourire, il avait l’air d’avoir dormi pendant une bonne centaine d’année. Son surnom lui allait incroyablement bien se dit Timéo, tout en l’écoutant. Mais le jeune garçon reprit rapidement son sérieux, Ethan était en train de lui dire quelque chose de beaucoup plus important que ce qu’il n’avait pensé.
©LUX VITAE
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité
Je suis Invité

Re: You will never get rid of me [Timéo] écrit 31.01.16 5:54

You will never get rid of me
Timéo & Ethan
Quand je regarde en arrière il m'arrive toujours de me demander comme aurait été ma vie avec mes parents. Mais quand je ferme les yeux dans le présent, je me rend compte que je ne devrais pas, ce qui est fait est fait. Ce qui compte, c'est l'avenir. Et dans cet avenir je sais que tu es là parce que tu es de ma famille.

Les remarques de Timéo faisaient plutôt sourire Ethan, il savait qu'il ne faisait ça que pour l'embêter un peu, et de toute façon il le lui rendait bien. Après tout ils le faisaient tout le temps, c'était une vieille habitude. Ethan loin d'aller bouder dans son coin prenait tout aussi plaisir à rentrer dans son petit jeu et étant plutôt bon acteur - avec lui en tout cas - il prit un air sérieux, mit la main sur l'épaule de Timéo et lui dit:

"Et bien si dans dix ans je vois toujours ta tête au réveil, j'accepterais ta demande en mariage. Mais pour le moment j'ai encore espoir de poursuivre ma vie avec une fille. Il faudra prendre ton mal en patience mon cher."

Ensuite il attrapa un oreiller et l'envoya sur Timéo parce qu'il avait recommencé à lui donner ce surnom ridicule.

"Mais shuuut! Je t'ai dit d'arrêter!"

Maintenant qu'il était un peu plus réveillé il était prêt à écouter ce que Timéo avait à lui dire, ceci dit ce n'était pas pour autant qu'il était bien reposé et il aurait quand même bien dormi une ou deux heures de plus. Enfin bon, encore une fois, il avait l'habitude. Tout en écoutant Timéo, Ethan était partagé entre l’hilarité de ce qu'il entendait et le désespoir de s'être fait réveiller pour si peu, mais il avait beau vouloir que Timéo ne cesse de le réveiller pour rien, dans le fond il aimait bien qu'il le fasse et il ne changerait cela pour rien au monde. D'ailleurs il n'y avait probablement que quelques personnes sur Terre pouvant le réveiller sans s'attirer ses foudres, Timéo en faisait parti. En tout cas, Timéo ne savait toujours pas ce qu'il fallait garder pour soi et ce qu'il fallait raconter, parce que pour le coup sa petite anecdote Ethan n'allait pas l'oublier de si tôt et il n'avait pas l'intention de le lâcher avec maintenant. Enfin, il n'eut pas le temps de se moquer gentiment que Timéo lui rappela qu'il voulait lui parler de quelque chose. Ah oui, c'était bien vrai, il avait presque oublié. Et venant d'Ethan autant dire que c'était très rare, il avait une mémoire quasiment à toute épreuve. La petite sieste ayant sans doute joué un rôle dans cet oubli.

"Hum? Ah oui c'est vrai."

La remarque suivante de Timéo le fit exploser de rire, décidément c'était comme si il cherchait vraiment à ce qu'Ethan se souvienne de sa petite mésaventure avec le premier année et cette chère statue. Il ne manquera pas de remercier ces deux là pour lui avoir donné une bonne occasion de rire.

"Ah non non je ne crois pas, je suis bien plus malin que toi. Et d'ailleurs, il faut vraiment que tu apprennes à choisir ce que tu veux me raconter parce que vraiment se faire humilier comme ça par un première année je n'irais pas m'en vanter."

Comme pour se venger du "Ethan au bois dormant" ce dernier en rajouta une couche et l'expression d'un immense sourire sur son visage semblait montrer sa satisfaction

"Non mais vraiment je me demande comment tu as pu échouer, je peux comprendre pourquoi la statue a décidé de se moquer. J'irai féliciter ce première année tiens."

Puis il lui vient une idée en tête et il commença à s'exciter tout seul.

"Oh je sais! Je vais écrire une petite histoire là-dessus et puis je te l'offrirais pour ton anniversaire! Je suis sûr qu'on pourrait en faire un drame, ça donnerait un titre du genre: "Timéo, le Serdaigle humilié par le première année". Oh attend, le jour où je rédigerais ta biographie ça me fera une super anecdote à raconter! Hum, j'aime beaucoup cette idée. Je pourrais en faire un poème aussi, je suis sûr que ça aurait beaucoup de succès!"

Bien évidemment que cette histoire ne sortirait pas de sa tête, Ethan n'était pas du genre à aller raconter tout ce qu'on lui disait. Et puis il prenait de toute manière beaucoup de satisfaction à garder ça pour lui, et du moment que lui pouvait en rire il n'avait pas besoin de mettre le monde au courant. Enfin, après avoir enfin fini de rire, Ethan redevient enfin sérieux. Il ne savait pas trop par où commencer en fait, tout ce qu'il savait c'est qu'il avait besoin de parler un peu. Il avait réfléchi à beaucoup de choses ces derniers temps, à son avenir, à ce qu'il voulait, en fait il n'en était pas trop sûr. Ethan aimerait vraiment savoir où il allait mais il n'y arrivait pas, il bloquait toujours.

"Donc ouais disons que j'ai pensé à pas mal de trucs ces derniers temps. Je pense qu'il faut que j'arrête de garder ça pour moi...enfin disons que j'ai besoin de parler un peu. C'est juste que, je sais pas trop en fait."
  


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité
Je suis Invité

Re: You will never get rid of me [Timéo] écrit 31.01.16 7:37


YOU WILL NEVER GET RID OF ME
ETHAN & TIMÉO







Timéo ne pouvait s’empêcher de rigoler en voyant la réaction de son ami ; il était chanceux de pouvoir l’avoir dans sa vie. Il adorait chaque moment passé avec lui. C’était toujours sans prise de tête. Timéo avait besoin de lui comme Ethan avait besoin de lui. Et ce depuis de nombreuses années déjà. Lorsque l’autre Serdaigle lui mit sa main sur son épaule, le jeune garçon fît mine de rougir « Et je compte bien être là dans 10 ans, tu ne crois pas pouvoir te débarrasser de moi, n’est-ce pas ? » le taquina Timéo. Pourquoi fallait-il toujours que leurs conversations tournent dans tous les sens ? Cette pensée l’empêcha de rattraper l’oreille que venait de lui lançait son ami, il le reçu donc en pleine figure. « Comment as-tu osé ? » plaisanta le jeune sorcier en ébouriffant les cheveux de son ami. Et comme à leur habitude, une petite bataille d’oreille commença. C’était encore de vrais enfants, on ne pouvait pas les laisser tous les deux sans qu’ils se chamaillent.

C’est lorsque Timéo finit de raconter sa petite mésaventure qu’il comprit son erreur. Il avait beau être intelligent, il pouvait parfois se montrer très naïf. En voyant l’expression de son acolyte, il comprit tout de suite qu’il n’allait pas s’embêter pour le taquiner avec cette histoire de première année. « Je savais que je ne pouvais pas te faire confiance ! » dit le jeune Serdaigle en rigolant. Il faudrait donc qu’il trouve un moyen de contre-attaque ; mais il était vrai que pour le moment il n’avait pas beaucoup de matière à cela. Ethan avait été relativement calme depuis le début de cette année scolaire. Le chantage n’allait fonctionnait que dans un sens. Mais peu importait, tout n’était que bon-enfant. Il était évident que Timéo n’échangerait son amitié avec l’autre jeune garçon pour rien au monde, il était une partie importante de sa vie. Et de plus, il contribuait à son équilibre émotionnel.

« Ah oui ? Tu vas aller le féliciter ? Et tu sais de qui il s’agit au moins ? » dit Timéo à son ami en lui tirant la langue. Au moins, il n’aurait pas l’occasion de l’humilier avec cela. Enfin, c’est ce qu’il croyait car deux minutes plus tard, le garçon de première année s’approcha de lui. Le jeune sorcier lui fit de grands yeux pour l’inciter à partir. Mais ce dernier l’ignora et se figea juste devant lui « N’hésite pas à m’appeler pour t’aider à rentrer dans la salle commune ! ». Timéo n’eut même pas le temps de riposter qu’il était déjà parti. Ses joues rougissaient à vu d’œil, il n’osait même plus regarder son ami qui était d’or et déjà pris d’un fou-rire. Le jeune garçon lui lança un regard foudroyant. Mais comment pouvait-il lui en vouloir ? Si la situation avait été inversé, il aurait pris un malin plaisir à le taquiner avec cela. « J’espère qu’au moins ton poème vaudra la peine d’être lu, si tu me fais le même que tu m’as fait l’an dernier je vais être déçu. » lui lança gentiment Timéo.

Pour changer de sujet, il lui rappela une fois de plus qu’il attendait qu’il lui dise ce qu’il l’avait à lui dire. Ethan commença donc mais semblait hésitant. Que pouvait-il bien avoir à lui dire ? Était-ce si dur à dire ? Pour l’encourager il lui sourit et lui ébouriffa une nouvelle les cheveux « Allez, tu sais que tu peux tout me dire. ».
©LUX VITAE
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité
Je suis Invité

Re: You will never get rid of me [Timéo] écrit 31.01.16 23:05

You will never get rid of me
Timéo & Ethan
Quand je regarde en arrière il m'arrive toujours de me demander comme aurait été ma vie avec mes parents. Mais quand je ferme les yeux dans le présent, je me rend compte que je ne devrais pas, ce qui est fait est fait. Ce qui compte, c'est l'avenir. Et dans cet avenir je sais que tu es là parce que tu es de ma famille.

Ce petit jeu faisait bien rire Ethan, ça lui donnait sans cesse le sourire même si il était vrai qu'il n'avait pas besoin de grand chose pour sourire, il était du genre naturellement souriant. Mais il savait que sa vie n'aurait pas été la même sans Timéo et que tous les deux avaient vécus beaucoup de bons moments. Ethan espérait bien que dans dix ans Timéo et lui soient toujours aussi proches, le contraire le ferait bien de la peine. Qu'es-ce qu'il pourrait bien faire sans lui?

"Bien sûr que non!"

Cette petite diversion permit sans aucun mal à Ethan d'atteindre la cible de son oreiller à a grande surprise de ce dernier d'ailleurs. Ethan fut particulièrement content de son coup, et puis après tout il l'avait bien prévenu. Ça lui apprendra à ne pas l'avoir écouté.

"Il ne fallait pas me chercher, c'est bien fait pour toi."

Comme il fallait s'y attendre Timéo riposta et tout cela dégénéra en une bien drôle bataille d'oreiller. Il n'y avait rien à dire ces deux là semblaient être deux grands enfants qui se chamaillaient pour une idiotie. Et bien sûr cela ne s'arrêtait pas là étant donné qu'après ça ils s'amusaient à qui réussirait le plus à taquiner l'autre, mais pour le coup Timéo était mal parti en donnant à Ethan une belle occasion à laquelle il ne pouvait absolument pas résister. D'ailleurs maintenant qu'Ethan avait sorti l'artillerie il ne se doutait pas le moins du monde que Timéo réfléchissait à un moyen de lui rendre la pareille. Si l'on pouvait qualifier ces petites bêtises de guerre, il n'y avait pas de doute que ça serait une guerre sans fin. Une guerre gentille, mais une guerre sans fin. Ethan allait ouvrir la bouche pour répliquer à la petite remarque de Timéo qui semblait visiblement croire qu'il n'arriverait jamais à trouver le première année en question, lorsqu'il entendit une voix se moquer de Timéo, il n'en fallait pas plus pour qu'Ethan soit totalement plié en deux.

"Ah non mais là je suis totalement mort! Ha ha ha ha ha!"

Il n'arrivait vraiment plus à s'arrêter de rire, la situation était tellement drôle! Et quand il regardait Timéo il semblait qu'il n'arrivait même plus trop à savoir que dire, il avait même l'air d'avoir envie de se planquer. Autant dire qu'Ethan appréciait la situation, il l'appréciait tellement qu'à force de rire il eut soudain l'impression d'avoir les côtes brisées. Ce que ce n'était pas du tout agréable, oh non. A son rire se mélangea ensuite quelques toussotements qui lui firent prendre conscience qu'il fallait qu'il arrête de rire pour son propre bien.

"Ah non mais là je suis totalement mort! Ha ha ha ha ha!"

Après s'être calme - et remit de ses émotions - Ethan glissa pour en rajouter:

"Alors là j'irais vraiment donner une médaille à ce petit pour m'avoir fait rire à ce point."

Ethan finit pour terminer sur la petite remarque de Timéo sur ses poèmes en prenant un air amusé mais aussi légèrement vexé:

"Allons allons, tu devrais aussi arriver à savoir quand tu es vaincu. Je sais que tu es jaloux de ma créativité."

Quoi qu'il en soit, Ethan reprit son sérieux. Ce petit moment de rigolade lui avait fait du bien, ça lui avait fait oublier les quelques petits soucis auxquels il pensait depuis quelques temps. Et il était bien content de pouvoir bien compter sur Timéo quand il en avait besoin, il aurait du lui parler de ce qui lui tracassait plus tôt sans doute, même si il n'avait pas voulu l'embêter avec ses problèmes personnels qui étaient loin d'être les plus horribles problèmes du monde il en avait bien conscience. C'était une belle relation fraternelle qui les unissait et Ethan se moquait bien que tous les deux n'avaient pas le même sang, pas les mêmes parents, cette relation c'était bâtie d'elle même. Ils avaient grandis en passant quasiment tout leur temps ensemble à apprendre à se connaître, à s'amuser, à s'entraider, à se soutenir dans les moments difficile et cela rien allait pouvoir y changer. Le fait de pouvoir compter sur Timéo réjouissait vraiment Ethan, il avait l'impression d'être moins seul.

Et bien, maintenant qu'il était lancé autant poursuivre, ça serait mieux ainsi.

"Et bien tu dois sans doute savoir que cette période de l'année n'est pas nécessairement la plus facile pour moi."

N'ayant pas très envie d'apparaître comme un désespéré il essaya de faire un semblant d'humour comme pour essayer de s'extirper du sérieux de la conversation. Il s'agissait en fait plus d'une excuse pour détourner un peu le sujet de manière disons inconsciente.

"Et je ne parle bien sûr pas du fait que je déteste l'hiver hein! Tu sais à quelle point je déteste cette période, si je devais être un animal je serais sans aucun doute un ours. Juste pour pouvoir dormir et me réveiller au Printemps sans avoir à subir l'hiver."

Quoi qu'il en soit, Ethan sous-entendait par-là que cette période de l'année était celle qui avait vu ses parents périr à cause de la cruauté de mages noirs qui étaient au service du Seigneur des Ténèbres. La plupart du temps il avait toujours fait en sorte de ne pas y penser, mais cette année en particulier il n'y arrivait pas vraiment. Cela semblait un peu plus difficile pour lui, sans aucun doute parce qu'il s'inquiétait sur son avenir, mais surtout sur la meilleur manière de rendre ses parents fiers de lui de là où ils étaient.




© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité
Je suis Invité

Re: You will never get rid of me [Timéo] écrit 22.03.16 20:19


YOU WILL NEVER GET RID OF ME
ETHAN & TIMÉO






Timéo n’avait plus la moindre envie d’aller travailler dans la bibliothèque comme cela était initialement prévu. Il était heureux en compagnie de son meilleur ami. Il repensa à leur enfance, il était tellement reconnaissant d’avoir fait la rencontre de ce garçon. Et il l’était d’autant plus qu’il continuait à vivre des moments spéciaux avec lui. Tout avait été tellement plus facile grâce à lui, il n’était pas arriver tout seul dans cette école. Et même si les deux jeunes sorciers n’avaient pas réellement d’amis en communs, ils ne s’étaient jamais abandonner. Le jeune sorcier savait que la relation qu’il entretenait avec Ethan était spéciale, qu’aurait-il fait sans son soutien permanent ? Et surtout avec qui il pourrait passer d’aussi bons moments ? Le jeune sorcier, ému en pensant à cela, sauta sur son ami pour lui faire un câlin. Et c’était également une façon de le taquiner car il savait qu’Ethan n’était pas très fan de ses câlins. « Allez fais en moi un, je sais que tu m’aimes ! » le taquina-t-il en ébouriffant ses cheveux une fois de plus.

Le jeune sorcier rigolait intérieurement. Il savait que parfois il devait être embêtant, mais c’était sa façon à lui de montrer son affection à l’égard du jeune garçon. Timéo n’était pas du genre à montrer ses sentiments aux gens, mais avec Ethan c’était différent. Ils se connaissaient depuis qu’ils étaient enfants, donc il n’avait aucun mal à lui démontrer ce qu’il ressentait pour lui. Cependant, il savait que la discussion n’allait pas être aussi joyeuse par la suite. Il connaissait Etan depuis assez longtemps pour savoir que quelque chose n’allait pas. Et même s’il se doutait de sa réponse, il demanda quand même. En entendant sa réponse un peu vague, il comprit qu’il ne s’était pas trompé. Tous les ans, à la même période de l’année, son ami devenait triste et s’isolait beaucoup plus facilement. Le jeune Serdaigle ne connaissait que trop bien l’histoire de son ami. Il savait que cette époque de l’année lui rappelait la mort de ses parents. « Ethan, je savais que tu n’allais pas bien à cause de cela. J’attendais que tu m’en parles, pourquoi as-tu attendu aussi longtemps ? » finit par dire Timéo, son sérieux retrouvé. Il avait bien remarqué que depuis quelques jours, le jeune garçon n’allait pas bien. Cependant, il n’avait rien dit. Il savait pertinemment qu’il n’aimait pas parler de cela. Et Timéo ne savait pas trop quoi faire, il savait que peu de choses pouvaient l’apaiser en ces temps de souffrance. Il aurait tellement voulu être plus utile. Peut-être n’était-il pas un si bon ami que cela ?

Pendant un long moment, les deux garçons ne parlèrent pas. Le jeune sorcier respectait le silence de son ami. C’était peut-être sa manière à lui d’être triste. « Je suis désolé que tu sois comme cela, je sais mieux que personne ce que tu vis chaque année. Mais tu ne penses pas qu’il est temps de passer à autre chose ? Je veux dire, ça remonte à de nombreuses années maintenant. » ajouta le jeune garçon dans le but de réconforter son ami. Dans un geste de tendresse, il s’approcha de son ami et mit un bras autour de ses épaules. Il pourrait rester comme cela pendant des heures si cela permettait à son ami de se sentir mieux. « Que puis-je faire de plus de toute façon, le seul pouvoir que j’ai est d’être à ses côtés dans ces moment-là. » se dit le jeune garçon à lui-même. Les deux garçons étaient assis dans un canapé en face de la cheminée, et le temps semblait s’être mis au ralenti. « Tes parents seraient tellement fier du garçon que tu es devenu. » dit Timéo en voyant le regard triste de son ami.
©LUX VITAE
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
Je suis

Re: You will never get rid of me [Timéo] écrit

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Ouvrages des Royaumes
» Timérion Adantar - Seigneur Protecteur de l’Epine Dorée
» Thaïs & Timéo [hot]
» Timéo Mahe


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Vitae :: Le Stade de Quidditch :: 5ème, 6ème et 7ème étage :: La Salle Commune des Serdaigles-