Bonjour les Luxiens Le forum à ouvert ses portes en 2014 Nous sommes sur la version 05
News du 21 septembre: Le premier épisode est enfin dévoilé : Inscription
News du 02 Novembre: Le forum vient de faire peau neuve, voici le thème Lacrymosa Votre avis nous intéresse
News du 02 Novembre: Des membres du forum sont à l'honneur Découvrir les gagnants
Votons pour le forum: Écoutons un peu de musique Changement de la playlist WITCHE RADIO
News du 28 Novembre: Attention un recensement est en cour et prendra fin le jeudi 1 décembreRecensement
Le 28/11 Nous recherchons des Moldus et des membres du gouvernement magique ^^
N'hésitez pas à venir poser des questions on ne mord pas !
N'hésitez pas à nous mettre un petit mot sur nos publicités sur Bazzart et Pub Rpg Design !
Vous pouvez aussi voter sur nos différents top-sites !
Merci à tous !


Des retrouvailles pour le moins déconcertantes... [Ft. Sioban]





Invité
Je suis Invité

Des retrouvailles pour le moins déconcertantes... [Ft. Sioban] écrit 22.02.16 1:01

DES RETROUVAILLES POUR LE MOINS DECONCERTANTES

Décembre 2015, il commence à faire froid à Poudlard, un peu trop à mon goût. J'ai beau venir d'Angleterre, je ne m'habituerai jamais à ce vent glacial qui vient vous percer les poumons. Les fenêtres mal isolées laissent passer le vent un peu partout dans le château.

Je suis encore en train d'errer seul dans les couloirs, c'est devenu une habitude pour moi depuis la rentrée en septembre. Je n'ai quasiment assisté à aucun cours ce trimestre, je n'en peux plus de tous ces élèves souriant et amicaux. On est en guerre, merde! Des putains de criminels sont en liberté, à agir comme bon leur semble et j'ai l'impression que personne ne fait rien. Ici au château, la vie à reprit son cours comme si de rien n'était, les élèves sont là à parler d'où ils vont partir en vacances, qui ils vont voir ou encore quel balai ils vont recevoir pour Noël. Ca me met hors de moi, je veux leur hurler dessus, tous. Et j'ai encore plus de haine vis-à-vis d'eux car cette année moi, contrairement à eux, je vais passer Noël seul et au château, pour la toute première fois de ma vie, car des salopards ont tué mes parents il y a 6 mois. Je n'ai plus de famille, presque plus d'amis, je n'ai même plus ma moitié.
Elle, qui m'a si lâchement laissé tomber sans raison. Elle aussi je la déteste, mais d'une autre façon. Elle, je la déteste et je l'aime encore éperdument. Mais je la déteste surtout parce qu'une rumeur court comme quoi elle se serait fiancé il y a peu. Elle m'aurait donc bel et bien laissé tomber pour un autre. Elle m'aurait donc bel et bien abandonné au pire moment de ma vie. Qu'est-ce qu'elle veut? Me faire souffrir? Déjà fait, et ce depuis le jour où je l'ai rencontrée. Le début de notre relation a été pour le moins compliqué, vu le dégoût que sa grand-mère avait par rapport à moi, n'étant pas de sang pur. Cette relation nous faisait énormément souffrir tous les deux, mais c'était de la bonne souffrance, on se sentait vivant, on en avait besoin pour pouvoir vivre ensemble. Mais maintenant qu'elle est partie, je me sens vide, ma vie est dénuée de sens, et cette souffrance dans ma poitrine ne fait que grandir de jour en jour, de minute en minute et de seconde en seconde. Cette souffrance, ce mal à l'intérieur de moi me consume petit à petit. Elle était la seule chose à laquelle je voulais bien me raccrocher à la mort de mes parents mais elle ne m'a plus jamais donné signe de vie après que nous nous soyons quittés au début des vacances d'été.

- Mademoiselle Pratt, je voudrais vous demander de faire moins de bruit la prochaine fois que vous viendrez étudier à la bibliothèque.


Sioban.


Cela faisait tellement longtemps que j'essayais de l'éviter, de ne plus la croiser. C'est en partie pour ça que je n'allais plus en cours, parce que je sais que nous avons certaines classes en commun. Et voilà qu'elle refait surfasse un vendredi après-midi dans le couloir de la bibliothèque, l'endroit exact où je me trouve justement parce qu'aucun élève un tant soit peu normal ne va étudier un vendredi après-midi après les cours.

Je ne sais pas quoi penser, ni quoi faire. Dois-je prendre mes jambes à mon cou et l'éviter à nouveau? Ou dois-je plutôt lui faire face en gardant un visage de glace? Dépêche-toi Joshua, prends ta putain de décision! Alors que dans mon dos j'entends des pas arriver dans ma direction, j'opte pour la deuxième solution, lui faire face. Je me retourne, la main gauche dans la poche de mon pantalon, la main droite dans mes cheveux qui avaient énormément poussés vu que je ne prenais plus soin de les couper aussi régulièrement qu'avant, un sourire narquois sur le bout des lèvres et un regard hautain comme elle m'en avait si souvent fait dans le passé.
Je la vois arriver, toujours aussi belle, ses cheveux noirs tombant dans son dos et sa peau de porcelaine brillant à la lueur du jour. Quand elle me vit, l'expression de son visage changea, je ne pourrais même pas expliquer ce que j'ai lu dessus.

-Tiens, tiens, tiens, mais qui voilà? Mademoiselle Sioban Ruby Pratt. Cela fait quelques temps que vous ne m'aviez plus honoré de votre présence. Etrange de vous trouvez seule ici, surtout en ce jour de la semaine.

Un petit rictus se dessina sur mes lèvres en disant ces quelques mots alors que je m'adosse à l'appuis de fenêtre qui se trouve derrière moi. Oui, je suis un enfoiré, je l'assume. Mais dès le moment où je l'ai vue, elle a fait ressortir en moi les pires aspects de ma personnalité. J'ai besoin d'une confrontation, où nous pourrions parler en adulte. Mais elle m'a trop fait souffrir en se jouant de moi, à moi de jouer maintenant.


code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas


une sorcière
Date d'inscription : 08/02/2015
Cursus/Métier : Fleuriste au Scarecrow Flowers.
Localisation : Chemin de Traverse
Humeur : Divergente


Je suis une sorcière

Re: Des retrouvailles pour le moins déconcertantes... [Ft. Sioban] écrit 23.02.16 19:09

DES RETROUVAILLES POUR LE MOINS DÉCONCERTANTES
Joshua & Sioban





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Ah le château en hiver, c'est tout une histoire, il faisait un froid de canard dans la vieille bâtisse, cette année n'était pas comme les autres, car le ciel refusait de faire tomber la neige. Les nuages étaient menaçants, mais il ne tombait rien d'autre que des trombes d'eau, le parc était inondé et le saule cogneur avait perdue toute sa parure automnale. Sioban quittait la bibliothèque, après deux heures intensives de recherches. Elle avait la tête ailleurs depuis plusieurs jours, elle aurait dû recroiser la route de Joshua, mais depuis la rentrée, il était invisible, il ne participait à aucun cours et semblait la fuir comme la peste.

*Pourquoi Joshua ?*

Sioban ne comprenait pas, elle ne voulait pas perdre le contact avec lui et pourtant, il ne faisait que s'éloigner de jour en jour. Était-il devenu finalement deux étrangers ? La tête dans les nuages, elle avançait dans le long corridor baignait par la faible lueur solaire qui réussissait à percer la masse nuageuse.

La noiraude longeait le mur quand une voix résonna finalement à ses oreilles, elle marchait paisiblement dans le couloir et se stoppa net à l'intonation sarcastique qui parvenait à ses oreilles. Ses pensées se figèrent aussi alors que son regard céruléen se mobilisa sur le bout de ses chaussures à talon noire, c'est fou en cet instant comme sa paire de pompe était intéressante ! Elle avait une envie folle de déguerpir au plus vite, elle ne voulait pas le confronter et à la manière abrupte dont il venait de parler, le choc allait être rude.

Elle approcha ses livres contre sa poitrine et soupirant un grand coup, elle reprit sa route, droite comme un I, elle retira rageusement le bonnet sur sa tête et endossa son masque de dureté.

Elle devait arrêter les excuses et l'affronter, il l'avait abandonné en premier ! Il était normal qu'il lui donne des explications. Son coeur s'emballait alors qu'elle franchissait les derniers pas les séparant, elle arriva à sa hauteur, il faisait une tête de plus qu'elle, elle pinça les lèvres et planta ses deux yeux de glace dans celui du Gryffondor. Elle avait du mal à le reconnaître, et même si elle se sentait fautive de la mort des parents de Joshua. Il n'avait pas le droit de se comporter comme ça, surtout avec elle. Cet homme était il devenu aussi cruel qu'un de ses ignobles sorciers qu'elles devaient côtoyer dans la demeure Pratt ? Non , c'était impossible ... pas lui!

Elle se mordit la langue mais sans plus aucune hésitation allant droit au suicide de ses sentiments, elle écarta ses lèvres et entama sa tirade cinglante et tranchante " Que devrais-je dire de vous Sir Bridgestone , je ne suis sans doute plus la princesse qui hantait vos nuits l'été dernier ! Je parie que la femme qui m'à remplaçé est une putain de sainte, une vulgaire moldue bien plus docile et chaude que moi ! Une femme qui apprécie de partager ta couche et que tu la touches.... Tu me dégoûtes Joshua, je ne mérite donc pas plus à tes yeux .... Quant a honorée de ma présence... tu m'excuseras mais ce n'est pas moi qui es décidé de ne plus me donner de nouvelle ! Sur, ce je ne te souhaite pas une bonne fin de journée sale con égocentrique ... la méchanceté ne te va pas au teint, tu ressembles à un cadavre ... décérébrée !"

Elle ne respira pas avant d'avoir fini et sans attendre de réponse, elle reprit sa route, elle devait fuir maintenant, elle avait si mal et elle sentait déjà son regard piquer, les larmes n'étaient donc pas loin et elle s'était jurée de ne pas lui laisser ce plaisir ... Ses doigts plièrent serrant si fort ses livres que ses jointures devenaient blanches sous la flexion qu'elles s'infligeaient, elle ne devait pas s'arrêter !

........................................
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
AGE QUOD AGIS !  

©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Je suis Invité

Re: Des retrouvailles pour le moins déconcertantes... [Ft. Sioban] écrit 24.02.16 17:29

DES RETROUVAILLES POUR LE MOINS DECONCERTANTES

Un cadavre décérébré... Elle avait peut-être raison, surtout vu la manière dont je venais de réagir. J'étais sous le choc, je n'arrivais plus à bouger ni à dire un seul mot. Je ne l'avais jamais vue dans cet état là, et pourtant Merlin sait dans quels états j'avais déjà vu la Serpentarde. Je n'arrive pas à y croire, je ne suis même pas sûr d'avoir compris tout ce qu'elle venait de débiter. Tout s'était passé tellement vite. Trop vite. Ma tête, vide depuis des mois, venait de se remplir de mille et une questions.

Mais de quoi elle me parle putain? Comment est-elle au courant de mes écarts de conduite cet été? Ce n'est pas elle qui n'a plus donné de nouvelles? Non mais elle se fout de qui? Je ne compte même plus le nombre de ces fichus hiboux que je lui ai envoyés! Quelle garce!

Je la regarde partir vers les escaliers, et ne réfléchissant pas je la suis, presque en courant. C'est qu'elle marche vite en plus. Je suis hors de moi, toute la colère que j'ai accumulé ces derniers mois vis-à-vis de tous les récents événements ne demande qu'à ressortir. Je la rattrape facilement, je me poste devant elle et l'attrape, une main sur chaque épaule, pour qu'elle ne puisse pas s'enfuir. Sans réfléchir, je la pousse contre un des murs du château sans contrôler ma force.

Qu'est-ce que tu fous Joshua?! Elle t'a laissé tomber alors que tu étais au plus bas. Et puis, n'oublie pas ces rumeurs à propos d'elle et de ce nouveau fiancé. Elle t'a oublié, elle n'en a plus rien à faire de toi.

Je m'éloigne un peu d'elle et me retourne, les larmes au yeux, en me tirant les cheveux de la main droite comme si je voulais me les arracher. Je ne sais pas quoi faire, pas quoi dire, j'ai l'impression que le temps vient de s'arrêter. Je m'approche du mur opposé à celui où j'avais plaqué Sioban et je lui donne le plus gros coup de poing que je n'ai jamais donné. J'ai l'impression que ma main vient d'exploser en mille morceaux, mais je ne ressens aucune douleur. Je retourne en face de Sioban et je la regarde dans les yeux, en posant mes mains sur le mur de chaque côté de son visage. Son si beau visage... Elle a l'air d'avoir peur, enfin je ne sais pas si c'est de la peur, j'ai l'impression de ne plus rien connaître d'elle. Je ne sais pas quoi lui dire, aucun son ne sort de ma bouche. Aucun son à part ceux-ci:

- Mes parents sont morts. Mes parents sont morts et tu n'étais pas là.

Je me rends compte que j'ai prononcé les derniers mots en criant. J'essaie de me calmer intérieurement, même si je sais au fond de moi que c'est impossible. Le seul moyen de me calmer? Facile, c'est le même depuis la rentrée. M'éloigner d'elle, tout simplement. J'enlève mes mains du mur, je la regarde comme si je voulais la tuer et repars en direction du grand hall en laissant s'échapper trois mots de ma bouche.

- Je te déteste.

Bien que je pars et que je m'éloigne d'elle, je sais très bien que cette "discussion" est très loin d'être finie. Au contraire, elle ne fait que commencer.


code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas


une sorcière
Date d'inscription : 08/02/2015
Cursus/Métier : Fleuriste au Scarecrow Flowers.
Localisation : Chemin de Traverse
Humeur : Divergente


Je suis une sorcière

Re: Des retrouvailles pour le moins déconcertantes... [Ft. Sioban] écrit 24.02.16 19:41

DES RETROUVAILLES POUR LE MOINS DÉCONCERTANTES
Joshua & Sioban





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Les mots avaient quitté la bouche de Sioban comme une sentence, elle marchait d'un pas plus rapide, résistant à l'envi de se tourner et de s'attarder quelques secondes, mais était ce bien raisonnable ? Elle ne fut sans doute pas assez rapide, il était déjà arrivé à sa hauteur, le regard humide, elle sentait ses mains se plaquait sur ses épaules recouvertes de son pull noir et pourpre, un hoquet de surprise, car le contact n'eut rien de doux et de délicat. Sioban sentit la peur l'envahir alors que la poigne masculine se referma contre ses frêles épaules.

* Je.... Joshua ....*
Il semblait devenu fou alors que d'une poussée de rage le dos de Sioban rencontra durement le mur de pierre, elle ne comprenait plus et son regard si froid se modifia, elle poussa un cri de peur quand la violence de Joshua explosa, elle glissa le long de la paroi alors que la main de Joshua heurta le mur, l'impact fut important et les doigts craquèrent sous la force dévastatrice qu'il venait d'infliger à ce mur innocent. Sioban ne comprenait toujours pas et dans un état proche de la terreur, elle se recroquevilla sur elle-même, elle avait monté ses deux mains à hauteur de ses cheveux lisses et se bouchaient les oreilles. Etait-il devenu semblable à Pryam ? Elle n'avait jamais voulu que ça lui arrive ! elle ne voulait que le protéger. Horrifiait par le spectacle, elle se tenait à présent contre le mur. Elle se sentait vulnérable en cet instant et enfin les mots quittèrent la bouche de son bourreau du moment.
- Je te déteste.

Sioban ne regardait plus Joshua, elle n'en avait plus le droit. Il n'était né de son amour que tristesse et désolation, était-elle donc un porte-malheur ? Une sorcière qui ne méritait que la souffrance ? Elle en avait lâchée ses livres, ils étaient à présent ouvert sur le sol du couloir et les parchemins aussi étaient éparses, sa chevelure en désordre, elle resta immobile plusieurs secondes, alors que le jeune Gryffondor s'éloignait à présent. Elle ne pouvait cacher que l'homme qui venait de lui faire face ne ressemblait plus à l'ancien Joshua. Elle devait le laisser partir maintenant, sinon il serait le prochain à rejoindre le cimetière.
* Je dois lui parler mais si Ruby l'apprend ...*

Cette simple idée, elle ne pouvait pas le concevoir, alors sans vraiment savoir ce qui portait ses jambes cotonneuses, elle se releva et couru rejoindre le démon qui venait de lui faire face. Il ne lui fallut que deux ou trois grandes enjambées, elle ne savait pas comment le faire ralentir, alors dans un cris désespérée " JOSHUA" Elle se donnait en spectacle,  mais elle s'en fichait. Leur belle histoire ne pouvait pas se finir ainsi, elle ne supportait pas l'idée de ne plus lui parler ! Le coeur en charpie, elle attrapa l'épaule de Joshua et dans un dernier effort, elle le dépassa et s'écroula devant lui, assise sur le sol froid " Pitié, je ne veux pas que tu deviennes comme eux ! Je ne veux pas que tu me détestes ...même si je dois être la cause de ton chagrin ! ..J'ai ...J'ai tué tes parents! "
Elle se sentait si mal, ses mains tremblaient et son regard n'était plus aussi dur, elle ressemblait à une demoiselle en détresse. Sioban la valeureuse Serpentarde n'était plus qu'une pitoyable épave.

........................................
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
AGE QUOD AGIS !  

©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Je suis Invité

Re: Des retrouvailles pour le moins déconcertantes... [Ft. Sioban] écrit 08.03.16 15:31

DES RETROUVAILLES POUR LE MOINS DECONCERTANTES


Les derniers mots de Sioban ne font que se répéter encore et encore dans ma tête. C'est insoutenable, j'ai l'impression que l'univers tout entier vient de tomber à mes pieds. Que vient-elle de dire? Je n'y crois pas, c'est impossible. Tout bonnement et tout simplement impossible. Je la regarde, assise sur le sol froid, le dos contre le mur, la tête entre ses jambes. Elle a l'air si vulnérable. Je ne sais pas quoi faire. J'ai besoin de réfléchir mais j'ai aussi besoin de plus d'explications, savoir si ce qu'elle me dit est vrai ou non.

Je fais un pas en arrière et m'accroupis pour que mon visage soit au même niveau que le sien. Mais qu'est-ce que tu fous? Elle vient de te dire qu'elle avait tué tes parents! J'essaie à tout prix de chasser cette voix de ma tête qui me pourrit la vie depuis la mort de mes parents. Sioban a l'air d'avoir tellement peur, je ne l'avais jamais vue dans cet état-là. Je passe ma main droite à côté de sa tête, afin de pouvoir prendre appui sur quelque chose. Pendant plusieurs secondes, ce qui me paraît une éternité, nous restons là sans bouger. Elle et moi.

Je me décide enfin à écarter sa tête de ses genoux, donc je tiens son menton de mon bras gauche et lui relève un peu son visage. Ses yeux sont vides d'expression, les miens aussi d'ailleurs. Que voulez-vous que je fasse? Elle ne me dit rien, et je ne dis rien non plus. J'entrouvre ma bouche mais aucun son ne sort.

Ses paroles résonnent à nouveau dans ma tête. ..J'ai... J'ai tué tes parents! Cette colère que j'avais de nouveau réussi à intérioriser ressort de moi. Mes démons reprennent le dessus, je n'éprouve à nouveau plus que de la haine pour elle. De plus, je ressens enfin la douleur de ma main. Sans un mot, je me relève et inspecte l'état de ma main droite. Elle n'est pas belle à voir. Mes doigts sont presque tous de travers et ma main est passée de sa couleur naturelle à un mélange de bleu, vert et violet avec du sang ici et là. J'ai dû taper vachement fort pour en arriver à ce résultat.

Mon regard redescend vers la Serpentarde. Elle me regarde, passant de ma main à mon visage. J'ai besoin d'explications, mais mes émotions prennent le dessus.

- Si c'est vrai, si tu as tué mes parents, et que c'est pour cela que tu t'es éloignée, tu n'es vraiment qu'une garce. J'aurais au moins espéré que tu me l'avoues avant de me laisser tomber et de me laisser devenir celui que je suis maintenant. Tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même si je suis devenu comme ça maintenant, si je suis comme les membres de ta petite famille. Tout est entièrement ta faute, et je n'enlève pas ce que j'ai dit, je te déteste.

Avant de partir, j'aimerais voir sa réaction, et peut-être avoir une explication. Je m'avance vers le mur opposé, pose mon dos contre ce dernier, tout en tenant ma main droite qui me fait souffrir le martyr, et la regarde, un petit sourire en coin. C'est bien mon pote, fais la souffrir comme elle l'a fait avec toi.

code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas


une sorcière
Date d'inscription : 08/02/2015
Cursus/Métier : Fleuriste au Scarecrow Flowers.
Localisation : Chemin de Traverse
Humeur : Divergente


Je suis une sorcière

Re: Des retrouvailles pour le moins déconcertantes... [Ft. Sioban] écrit 14.03.16 21:42

DES RETROUVAILLES POUR LE MOINS DÉCONCERTANTES
Joshua & Sioban





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

La colère est une passion dévastatrice est en cet instant Joshua n'est plus que l'ombre de lui même. Les mots glissent de sa bouche comme un poignard et blessent profondément la jeune femme. Elle s'affaisse alors qu'il envenime encore ses paroles, ne sait-il pas que les mots sont plus dévastateurs que les coups, Sioban suffoque devant la virulence des propos tenus par Joshua. Elle ne sait plus quoi dire, le peu de sa dignité vient de voler en éclats.

Il vient de jeter une bombe qui vient de ruiner le peu d’importance qu'elle avait pour elle-même, déjà ses doigts se crispent au sol. Elle souffre, brûlure intense qui irradie tous son être. Elle ne peut lui en vouloir, elle a elle-même donner le bâton pour qu'il la roue de coups ! Elle écoute, mais ne le regarde déjà plus, elle tremble comme une feuille, mais ne peut rester plus longtemps face à lui ... Il est devenu un monstre d'amertume et elle ne veut pas lui offrir la satisfaction de ce spectacle affligeant. Elle n'est plus rien sans lui, mais se rend, il compte du mal qu'il vient de lui infliger ? Sioban se relève et titube, elle ne sait plus les mots, mais son cœur lui est en charpie... Elle ne peut lui en vouloir, elle a elle-même donner le bâton pour qu'il la roue de coups !

Elle ne tient guère sur ses jambes et pourtant, elle se traîne jusqu'à lui reprenant plusieurs fois, son souffle et son équilibre. Son regard est si brouillé qu'elle ne le voit plus, elle veut l'effacer là maintenant, mais elle entend son souffle alors qu'elle se rapproche. Elle maintient le pas, mais elle sait que dans quelques minutes la honte sera tellement grande, qu'elle devra courir et ne plus jamais croiser sa route.. Il ne lui reste qu'un pas alors son visage déformait par la douleur, elle murmure faiblement " Déteste moi .... Si ça peut t'aider à te sentir mieux ... Je suis une garce ... Cool contente de le savoir. Je suis la fautive si tu veux, je sais comment expier mes fautes ....."

Le sarcasme sa dernière arme, elle ne sourit plus même si les doigts réconfortant sur sa joue lui ont laissé croire qu'il reviendrait vers elle ... Il n'y avait plus que le froid dans son corps et le vide, sensation étrange pour la jolie petite princesse... Il n'y avait plus que la solitude et le besoin impérieux de disparaître de la vue de l'homme qui venait de la meurtrir profondément!

Sa main se lève et alors qu'elle aurait pu le gifler, elle s'arrête et quitte le couloir rapidement. Il n'y a sans doute plus rien à sauver. Elle avance péniblement et remonte l'escalier, elle renifle en essuyant de son revers de pull la morve gluante de son nez, elle se hisse jusqu' en haut de l'escalier de pierre. Sa chevelure hirsute se colle à son visage humide, elle n'est plus rien ! Il a abandonné de la pire manière. Immobile et annihiler par cette violente dispute, elle soulève sa manche et sous l'éclat solaire de la fenêtre, elle regarde de son regard de glace les marques rouges qui marquent ses bras ... Depuis combien de temps s'inflige telle ça ? Elle ne sait plus...

C'était devenue une routine pour elle. La cicatrisation commençait à peine, pourtant déjà ce besoin refaisait surface.. Souffrir pour ne pas mourir ! Elle s'immerge dans sa douleur, sous les yeux de Joshua, et sans un regard vers la stature masculine, elle se laisse choir contre la porte sombre du quatrième étage. Rageuse, elle glisse son doigt sur la plaie encore boursouflé, il n'y a rien de plus facile, c'est encore sensible ... Une lame ou même une pointe seront utiles, il ne faut qu'un morceau tranchant pour entailler la chair tendre de ses bras de porcelaine ...

Son regard se pose sur le sol ... Un éclat de miroir vestige sans doute d'un accident dut aux satanées elfe de maison... Elle tend la main et saisit l'éclat brut, plus rien ne compte maintenant .... Des pas résonnent alors que sa main s'acharne déjà sur son avant-bras. Un regard accusateur se pose sur elle alors qu'elle se meurtrit. Un sillon rouge puis un autre, elle ne voit plus rien sanglotant sous la douleur de ce canif de fortune... 

........................................
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
AGE QUOD AGIS !  

©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Je suis Invité

Re: Des retrouvailles pour le moins déconcertantes... [Ft. Sioban] écrit 10.04.16 12:45

DES RETROUVAILLES POUR LE MOINS DECONCERTANTES


C'est le bordel dans ma tête, je crois même que jamais je n'ai ressenti ce que je ressens maintenant. Je suis en colère, contre elle mais surtout contre moi. Je suis triste, pour moi mais surtout pour elle. Elle a l'air tellement mal, dans sa peau, dans sa tête.

"Je sais comment expier mes fautes..."

Qu'est-ce qu'elle veut dire par là? Ces quelques mots résonnent dans ma tête tandis que Sioban prend la fuite dans les escaliers. Que dois-je faire? La suivre, la laisser? Je n'en ai aucune idée... Alors qu'elle a disparu, je reste seul dans le couloir pendant quelques temps, à faire les cent pas. Mes mains montent vers ma tête et j'attrape mes cheveux comme si je voulais les arracher. Ma main me fait de plus en plus mal, l'adrénaline ne faisant plus effet. Mais cette douleur n'est rien à côté de ce que mon coeur ressent.

Est-ce que je devrais la laisser partir, la laisser m'oublier et faire sa vie sans moi? Il y a quelques mois les réponses à ces questions auraient été un non catégorique. Mais après tout ce qu'il s'était passé, après la mort de mes parents, l'éloignement de Sioban...


Je décide de la rejoindre, ou en tout cas, d'aller à sa recherche, bien que vu l'état dans lequel elle était, elle n'a pas pu aller bien loin. J'arrive au quatrième étage et je vois une pauvre petite chose appuyé contre une des portes du couloir. C'est elle. Mais....

Je reste là, les mains ballantes, la bouche à moitié ouverte, complètement impuissant par la gravité de la situation. Je vois cette petite flaque rouge sur le sol, s'agrandissant chaque seconde à cause des gouttelettes qui tombent dedans à intervalle régulier. Je vois aussi ce petit morceau de verre dans sa main, s'enfonçant de plus en plus dans son avant-bras. Mais ce que je remarque le plus, c'est son visage, ses yeux boursouflés tandis que des larmes sortent du coin de ses yeux.

Je fais quelques pas vers la Serpentarde, elle que j'ai aimé si fort, elle pour qui j'aurais donné ma vie tant elle avait fait de sacrifices pour moi. Arrivé à une dizaine de centimètres d'elle, mes jambes ne me soutiennent plus, je tombe sur les genoux, le regard vers le sol. Je me sens tellement coupable de son malheur. Des larmes se forment dans le coin de mes yeux et commencent à couler le long de mes joues. Je ne sais pas quoi dire, pas quoi faire. Je voudrais la prendre dans mes bras, lui dire que je l'aime. Mais j'ai aussi envie de lui crier dessus, je lui en veux de se faire du mal, encore plus si c'est à cause de moi. Je ne veux pas être la source de tout ça... Je garde les yeux baissés, mes genoux commençant à baigner dans la flaque de sang.

Je... Sioban... Je... Je suis...

Je n'arrive pas à aligner plus de deux mots dans ma phrase. Je me sens complètement idiot... Je relève la tête et je regarde son beau visage. Ce dernier me donne un peu de courage.

Regarde moi s'il te plait... Sioban, je voulais que tu saches que je... je suis désolé. Pour tout ça, tout est de ma faute, tout a toujours été de ma faute... Mais je... je t'aime de plus en plus chaque jour et ton absence me rend malade, je ne suis plus moi-même depuis que tu n'es plus dans ma vie. Et quand je t'ai dit que je te détestais, je ne le pensais pas, c'est moi que je déteste.

Ce ne sont plus quelques larmes qui coulent sur mes joues maintenant, c'est un océan de larmes qui s'écoulent de mes yeux.
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
Je suis

Re: Des retrouvailles pour le moins déconcertantes... [Ft. Sioban] écrit Aujourd'hui à 19:13

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Réglage du PC pour consommer moins
» Elvia&Gab •• Des retrouvailles pour le moins royales
» Une ONG pour le moins raciste
» Une visite pour le moins... Inattendue. [PV Mitsuko]
» Un entrainement pour le moins... foudroyant! [pv Buster]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Vitae :: Le Stade de Quidditch :: Poudlard-