Bonjour les Luxiens Le forum à ouvert ses portes en 2014 Nous sommes sur la version 05
News du 21 septembre: Le premier épisode est enfin dévoilé : Inscription
News du 02 Novembre: Le forum vient de faire peau neuve, voici le thème Lacrymosa Votre avis nous intéresse
News du 02 Novembre: Des membres du forum sont à l'honneur Découvrir les gagnants
Votons pour le forum: Écoutons un peu de musique Changement de la playlist WITCHE RADIO
News du 28 Novembre: Attention un recensement est en cour et prendra fin le jeudi 1 décembreRecensement
Le 28/11 Nous recherchons des Moldus et des membres du gouvernement magique ^^
N'hésitez pas à venir poser des questions on ne mord pas !
N'hésitez pas à nous mettre un petit mot sur nos publicités sur Bazzart et Pub Rpg Design !
Vous pouvez aussi voter sur nos différents top-sites !
Merci à tous !


4 - Les Artefacts Esotériques




une membre de l'Ordre du Phoenix
Date d'inscription : 12/09/2015
Cursus/Métier : Archeomage
Localisation : Dans les ombres

Je suis une membre de l'Ordre du Phoenix

4 - Les Artefacts Esotériques écrit 15.05.16 16:54

Artefacts
Magies anciennes et objets interdits



©LUX VITAE

........................................

“Près de l'église, près de l'enfer.”
Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil
En ligne

Re: 4 - Les Artefacts Esotériques écrit 04.08.16 19:45

Le souffle du djinn
La coupe mortelle


Mais qu'est-ce que c'est ?

Chaque calice en argent a fait croire qu’on avait retrouvé le Saint Graal, pourtant le souffle du Djinn n'est pas cette coupe mystique de l'époque Arthurienne. Destinée aux moldus et aux sorciers, celui qui mettra la main dessus n'aura le droit qu'à un seul et unique vœu, alors réfléchissez bien et faites le bon choix.

La coupe hémisphérique de ce somptueux calice est taillée dans un bloc de sardoine rouge foncé tacheté légèrement de blanc, ce qui ajoute de la luminosité à la pierre. La coupe en sardoine est entourée d’une monture en argent doré décorée d’émaux, de perles et de pierres précieuses. Autour du bord du calice court une inscription en émail bleu sur or. Une langue ancienne et perdue qu'il faudrait prononcer pour se voir offrir le vœu du Djinn prisonnier de cette étrange coupe.

De la base du calice partent quatre armatures qui tiennent la coupe et rejoignent sa bordure supérieure. Au centre de chaque bande, le portrait émaillé d'une créature humanoïde figure dans un médaillon d'ambre. Les quatre créatures sont identifiables grâce à une inscription en arabe, Amaravati, Thetmes, Narkutum et Al-Ashrad. Les médaillons, comme aussi le haut et le bas de l’armature, sont entourés d’une série de fines perles d'obsidienne. Des symboles Kabbalistiques ornent le pied de la coupe de cet artefact.

Un peu d'histoire

La coupe est ancienne, très ancienne est sa légende continue de se répandre à travers les âges et les siècles depuis sa création. C'est aux alentours de la cité d'Antioche qu'un jeune berger a rencontré une "Efrit" une djinn du feu ! Le jeune Amir était en charge d'un troupeau de moutons et de chèvres alors que la nuit tombait sur le désert, l'une des bêtes était manquante. Le courageux jeune homme s'enfonça dans les gorges en direction d'Alep et découvrit une créature qui dévorait l'animal disparu. Le djinn de feu posa son regard sur le jeune berger.

La légende dit qu'Amir échappa par la ruse au Djinn en faisant trois vœux comme lui ordonnait la créature. L'efrit comprit bien trop tard qu'elle venait de se faire avoir et se retrouva prisonnière d'un calice d'une grande beauté. C'est ainsi que le souffle du Djinn fût crée et que sa légende continue d'être raconté aux plus jeunes.

©LUX VITAE

........................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil
En ligne

Re: 4 - Les Artefacts Esotériques écrit 04.08.16 19:46

La larme de lamia
La rose enchantée


Mais qu'est-ce que c'est ?

Une rose, c'est joli et inoffensif me diriez-vous. Mais pas celle-ci, méfiez-vous ! La larme de Lamia a actuellement deux fonctions. Premièrement, elle était avant tout destinée à offrir un avantage aux êtres sanguinaires. Pour les vampires, elle leur permettrait de sortir en plein jour sans ne plus jamais craindre le soleil. Intéressant, non ?

Mais derrière ses pétales rouges écarlates comme le sang, se trouve un second avantage bien plus important. En effet, la rose épineuse donnerait l'immortalité à n'importe quel sorcier ou moldu. De ce fait, elle est donc recherchée par tous les êtres peuplant cette planète.

Cependant, il y a une faille. Il est impossible de combiner les deux avantages pour une seule et même personne. Ensuite, lorsque la fleur est utilisée, celle-ci se fane immédiatement. Il faut donc attendre une centaine d'années avant que cette dernière refleurisse à nouveau. Mais elle n'est pas éternelle. En plus de faner, un pétale s'envole à chaque utilisation. Lorsque le dernier pétale tombera, la rose se détruira et ne sera plus optionnelle.

Une fleur ça se trouve dans un jardin, non ? N'y a-t-il pas un immense parc dans la ville de Londres ? Il se pourrait bien qu'elle se cache à Hyde Park. Pourtant, personne n'a réussi à mettre la main dessus depuis un bon bout de temps. De toute façon, ça serait chercher une aiguille dans une botte de foin.

Dernière information, utilisez-la avec précaution car ses épines pourraient laisser place à du poison extrêmement dangereux et mortel. Il n'y a aucun remède. Celui ou celle qui se piquera le doigt le regrettera. L'individu en question sera pris d'hallucinations et souffrira tellement qu'il vous suppliera de le tuer sur le champ. Alors faites attention lors de votre prochaine cueillette, le bouquet pourrait être empoisonné.

Un peu d'histoire

Anchise, l'un des tout premiers vampires, a commencé à cultiver cette fleur il y a des siècles de cela. Pour lui, se cacher toute la journée dans l'ombre était une grande contrainte. Ne pas pouvoir profiter des rayons du soleil le rendant triste, et il s'était quelque peu isolé et renfermé par la même occasion. Il avait donc réussi à faire pousser une seule et unique rose.

Mais comme la magie a toujours un prix, l'être de la nuit par hâte et empressement, avait mélangé bien trop de potions. Voulant toujours plus de privilèges, il n'avait pas vu son erreur. Souhaitant testé l'efficacité de la larme de Lamia pour la première fois, ce dernier se piqua l'index lorsqu'il voulut la cueillir.

Laissant derrière lui le mystère de sa recette secrète, un bon nombre de ses congénères voulurent reproduire cette rose spéciale mais en vain, c'était peine perdue. Aujourd'hui, peu de personnes en connaît l'existence, et les vampires les plus jeunes pensent que c'est seulement une stupide légende, rien de plus.

©LUX VITAE

........................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil
En ligne

Re: 4 - Les Artefacts Esotériques écrit 04.08.16 19:46

L’œil de tiamat
Le serpent maléfique


Mais qu'est-ce que c'est ?

L'oeil de Tiamat est un bijou, mais pas n'importe lequel. Ce bracelet quelconque aux premiers abords, vous attire par ses lueurs et ses reflets argentés. Représentant un majestueux serpent, il est cependant très dangereux et convoité par tous les sorciers. Caché méticuleusement depuis l'apparition des premiers détraqueurs et de Vous-Savez-Qui, cet artefact a été oublié et effacé des esprits magiques. Mais il se dit aujourd'hui qu'il pourrait refaire surface. Où est-il ? Ça, personne ne le sait. Selon la légende, le bracelet avait été confié à un moldu, chargé de le protéger coûte que coûte. Aucune sorcier ne devait mettre la main dessus, au risque de déclencher une guerre apocalyptique. Il se serait donc transmis de génération en génération.

Quel moldu l'aurait maintenant ? C'est à vous de trouver des indices et de résoudre l'énigme. Neleus, le mage l'ayant confié à une personne de confiance autrefois, à laisser derrière lui des preuves assez évidentes. Si vous chercher rien qu'un peu, vous ne devrez pas trouver ça si difficile que cela. Où se cachent les serpents à votre avis ? J'en ai déjà trop dit.

Passons aux choses sérieuse. Le sorcier ou la sorcière qui en prendra possession sera doté d'un grand pouvoir. Il pourrait même devenir l'un des sorciers les plus puissants et dangereux du globe terrestre. Mais encore plus incroyable que ça, il serait capable d'utiliser sa magie sans baguette.

Lorsque le bracelet se trouve autour de votre poignet, celui-ci resserre son étreinte et vous plonge dans les ténèbres. Le serpent à l’œil de diamant se baladera le long de votre bras pour puiser dans votre force intérieur. Ce dernier s'échappera et avalera le pouvoir de vos adversaires, leur volant leur magie. Et là, plus rien ne vous arrêtera. L’œil de Tiamat est donc l'un des artefacts les plus puissants et les plus dangereux qu'il puisse exister.

Un peu d'histoire

L’entité mythologique de la divinité Tiamat était déjà représentée comme un serpent gigantesque sur les sceaux babyloniens.

Au temps de sa création, le bijou n'était pas destiné à être lié à la magie noire comme il peut l'être aujourd'hui. À la base, celui qui le portait était doté de trois runes magiques qui se dessinaient sur son corps, marquant sa peau par d'étranges symboles. À quoi servaient-elles ? Elles avaient la capacité d'accroître le pouvoir de son possesseur, mais surtout de l'aider à éradiquer les démons qui peuplaient la surface de la terre. Vampires ou lycans maléfiques, sorciers ou mages utilisant la magie noire avec de mauvaises intentions, tout y passait.

La première rune accélérait la guérison, très pratique en cas de combat. La seconde permettait de se rendre invisible, passant alors inaperçu auprès des moldus et de ses ennemis. Et la troisième servait de bouclier. En effet, cela pouvait engendrer un atout supplémentaire pour se défendre.

Le bracelet en argent a bien changé. Il est tombé entre de mauvaises mains et a été modifié pour en faire une arme puissante et redoutable.

©LUX VITAE

........................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil
En ligne

Re: 4 - Les Artefacts Esotériques écrit 04.08.16 19:47

L’épée d'Izanami
La lame destructrice


Mais qu'est-ce que c'est ?

Sadisme et cruauté, sacrifice et meurtre, cette épée aime se repaître de la vie d’autrui (minimum, une fois par semaine).  Personne ne connaît avec exactitude la composition de l'alliage qui a été utilisé pour crée cette lame, les écrits parle d'acier d'étoile et d'alchimie mais rien ne le prouve ! Elle sort de son fourreau uniquement pour lacérer, trancher, décapiter... tuer. Sinon, gare. Elle maudit ceux qui osent la dégainer pour l’admirer !

La victime entend alors un ricanement mauvais. L 'épée d'Izanami ronronne lorsqu'elle tue, et siffle de colère et de rage avant de frapper. Elle n’accepte d'être posséder que si la Douleur t’a désigné comme son «  partenaire « . Cela dit, si tu n’es pas à sa convenance, elle tentera de se défaire de toi en te détruisant lentement. Cette artefact ancien représente trois objets : l’épée, le fourreau et la couverture.

Sous la forme d’une épée, la garde est en ivoire de couleur rouge sang. La lame semble avoir servi et des traces de sang caillé subsistent. La lame est brillante et immaculé lorsqu’une autre personne que son possesseur la dégaine. Elle voit alors un paysage infernal, fait de flammes et d’un ciel rouge sang. Des silhouettes semblent se contorsionner de jouissances et se débattre de souffrances sur une terre aride, boueuse et gluante. Le sol sombre aux couleurs ternes, bleues et grenats, invite le spectateur à s’enliser et à s’imprégner dans cette terre malsaine. Le vent apporte les gémissements et hurlements des victimes subissant les sévices des serviteurs de la maîtresse des Plaisirs Douloureux. Le pommeau, en jade, représente le visage finement sculpté d'une femme au trait sublime(que tu ne connais pas forcément).

Le fourreau est fait en peau humaine sur laquelle est tatoué un dragon asiatique écarlate tenant délicatement un homme et une femme nus, d’un côté. De l’autre, il perce de ses griffes l’homme et la femme. Les yeux du dragon sont de petites émeraudes. Le fourreau est indestructible.

La couverture est longue d’environ un mètre cinquante. Les «  illustrations «  semblent réelles et beaucoup pensent qu’il s’agit d’esclaves punit par la maîtresse de la douleur. Un côté représente un couple asiatique dans une position obscène sur un fond bleu ciel. L’autre face représente le couple torturé sur un fond blanc aseptisé. A chaque fois que tu déplies la couverture, ce n’est jamais la même scène.

Le pommeau se dévisse on peut le remplir de sang pour nourrir la lame destructrice. Le sang étrangement se conserve indéfiniment.

L'épée accorde une protection psychique et physique protégeant ainsi son possesseur, mais si elle ne le juge plus digne, elle brouillera son esprit apportant celui-ci vers les limbes de l'aliénation et en fera son jouet se nourrissant de son flux vitale jusqu’à ce qu'elle trouve un nouveau maître digne de ses talents. L'artefact semble capable de tuer les vampires et toutes les créatures magiques ainsi que les sorciers et les moldus s'adaptant à chaque proie qu'elle chasse et détruit !

Un peu d'histoire

Cette épée à vue le jour sur les terres du soleil levant vers l'an 1318. Le célèbre Mage artisan et forgeron Aomitsu Hōjōmitsu est le créateur de cette magnifique lame maléfique. Présente sur certaine gravure et dans certains récits de cette époque, il compte les prouesses  du premier possesseur de l'artefact et décrit un être cruel et inhumain ... qui déversa sa haine et sa rancoeur sur le Japon féodal...

Le dernier récit découvert en 1996 par des Archéomages sur l'île d'Okinawa relate un fait marquant en effet le shogunat sous l’ère de Basara décida de détruire l'épée d'Izanami jugeait trop puissante et dangereuse pour un seul homme ! La lame fût réduite en 8 éclats et confiaient à 8 samouraïs provenant chacun d'une province différente.

©LUX VITAE

........................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
Je suis

Re: 4 - Les Artefacts Esotériques écrit Aujourd'hui à 19:17

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Galaad ~ Mémoires et Livre des Artefacts
» Artefacts Magiques.
» Les Artefacts
» Artefacts maudits
» [mission D]Junomia, légende et artefacts


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Vitae :: Le Ministère de la Magie :: Le Hall :: Les annexes des organisations-