Bonjour les Luxiens Le forum à ouvert ses portes en 2014 Nous sommes sur la version 05
News du 21 septembre: Le premier épisode est enfin dévoilé : Inscription
News du 02 Novembre: Le forum vient de faire peau neuve, voici le thème Lacrymosa Votre avis nous intéresse
News du 02 Novembre: Des membres du forum sont à l'honneur Découvrir les gagnants
Votons pour le forum: Écoutons un peu de musique Changement de la playlist WITCHE RADIO
News du 28 Novembre: Attention un recensement est en cour et prendra fin le jeudi 1 décembreRecensement
Le 28/11 Nous recherchons des Moldus et des membres du gouvernement magique ^^
N'hésitez pas à venir poser des questions on ne mord pas !
N'hésitez pas à nous mettre un petit mot sur nos publicités sur Bazzart et Pub Rpg Design !
Vous pouvez aussi voter sur nos différents top-sites !
Merci à tous !


Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée ( Libre)




une sorcière
Date d'inscription : 08/02/2015
Cursus/Métier : Fleuriste au Scarecrow Flowers.
Localisation : Chemin de Traverse
Humeur : Divergente


Je suis une sorcière

Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée ( Libre) écrit 17.08.16 23:15

Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée
Rebecka & Faith



BRINGGGGGGG !!!!

Le petit réveil gris de la chambre de bonne vient de se mettre en route, les yeux encore ensommeillées Becka ouvrent péniblement les yeux. Il ne fait pas encore jour, par le grand hublot, elle aperçoit la rue commerçante encore déserte.  Elle reste immobile ses yeux mi-clos, elle a une fois de plus fait ce rêve étrange... non ce cauchemar !

Son corps chaud est encore emmitouflait dans l'épaisse couette et sa tignasse blonde est répandue sur le gonflant de son oreiller en plume. Le réveil stoppe son tintamarre finalement, le calme envahit à nouveau la chambre. Becka vit au-dessus de la boutique de Monsieur Donaldson. Un vieux bonhomme avec un sacré caractère, mais il paie bien et lui permet de cultiver dans les serres du jardinet extérieur.

L'irlandais ne pose pas de question et  apprécie son travail et sa manière de s'occuper des fleurs et des plantes. Difficilement, elle quitte le moelleux et la chaleur de son cocon nocturne. Elle sent encore le sommeil pesait sur ses paupières, mais il n'est plus temps pour elle de  lambiner !  Elle glisse sur le sol de planche et longe le petit corridor qui l'amène a une petite kitchenette.

Elle vit depuis quelques mois dans ce studio un peu vieillot, mais elle s'y sent bien. La lumière est encore faible, mais Rebecka  apprécie cette faible lueur, elle allume la bouilloire sur le gaz et prend place sur la petite table. Un bol l'attend, il n'y a guère de fioriture dans son espace vital, seul des pots d'orchidées juchaient sur des petits guéridons colorés décore la pièce à vivre et la mini cuisine. Elle traînasse, la fatigue et encore sur ses épaules, mais son regard s'éveille. Face à elle un petit cadre avec une fille souriante qui lui ressemble, elle fixe l'image alors que ses sourcils se froncent légèrement, elle va devoir refaire sa couleur, les racines reprenaient lentement leur couleur d'origine. Elle n'aimait pas cette autre, elle n'avait eu que des problèmes avec...

Plongeait dans ses pensées matinales, elle met plusieurs secondes avant de réagir au joyeux tintamarre de la bouilloire qui chante depuis plusieurs secondes déjà, déversant des gouttelettes sur les flammes bleutées. Elle se lève mécaniquement vidant l'eau dans le bol de café, elle s'occupe ensuite de trancher un peu de pain et ajoute un peu de confiture. Elle avale son petit-déjeuner rapidement. Elle dispose les affaires sales dans l'évier puis s'éloigne. Il est encore tôt, la petite boutique n'ouvre que vers neuf heures trente. La blondinette prend une douche fraîche et passe un bon quart d'heure à dompter ses boucles. Il est un peu plus de  neuf heures quand la jolie fleuriste quitte son petit logis à l'étage de Scarecrow Flowers.

Un petit avantage certain, elle ne devait jamais affronter les transports pour aller au travail. Elle était loin du centre-ville bruyant et animé qu'elle détestait tant. Dans la petite ruelle ou la façade de vieille pierre portait la petite pancarte au couleur chatoyante, elle pouvait se promener et faire la connaissance des habitués du quartier. La boutique avait sans doute de nombreux concurrent, mais la qualité des plantes et des compositions faisaient souvent toute la différence.

Becka descendit le petit escalier sur le côté gauche de la boutique et glissa la clef dans la serrure. Elle alluma la devanture et fila droit vers les serres. Elle portait une robe de dentelle blanche et des bottes ça jurait un peu, mais elle s'en moquait. Le sourire aux lèvres, elle entra dans son pays des merveilles, les odeurs enivrantes de ses jolis bébés envahir l'espace, elle referma la porte pour éviter un vilain coup de froid à ses enfants verdoyants.

Rebecka posa son sac et les clefs et attrapa un arrosoir et un petit râteau. Elle débuta ses soins parlant avec douceur à ses magnifiques orchidées, il y en avait pour tous les goûts, des fleurs aux couleurs exotiques et des plus ternes. Soudain son regard se figea, la seconde porte de la serre avait subi l'assaut d'un criminel ! Le carreau fissuré déversait le froid dans la serre chauffée. Son sourire s'effaça et un regard froid et cruel prit place. Elle avança lentement, très lentement et demanda d'un ton autoritaire et piquant

-Puis je savoir ce que vous faites dans une serre privée ? Je vous préviens, si vous ne vous montrez pas, je fouille chacune des allées et vous allez voir…

Une menace venait de tomber, elle si douce, si agréable venait de se transformer en une impitoyable créature. Elle posa l'arrosoir au sol et avança lentement ses doigts crispés sur le petit râteau. Elle ne pardonnerait pas facilement un acte de vandalisme sur le lieu de vie de ses bébés. Elle jeta un rapide coup d’œil sur l'état de santé du sabot de Vénus qui respirait le froid automnal. La plante ne semblait pas en mauvaise posture, mais le froid et la pollution pouvaient lui être fatal. Elle longea la première allée, avant d'apercevoir une ombre imposante.

- Que faites vous là ?

Il n'y avait plus aucune once de chaleur dans la voix de la jeune fleuriste, serrant dans ses mains le râteau, un peu plus fortement, sa baguette dormait contre sa hanche mais elle savait qu'elle devait rester vigilante. Ses grand yeux bleus glacés se figèrent et déjà la nausée la saisissait, Sioban avait peur une fois de plus, l'adrénaline envahissant son corps, alors qu'elle longeait la petite allée. Quatre ans qu'elle avait réussit à se faire oublier. Était-elle devenue sotte de revenir a Londres ?

........................................
AGE QUOD AGIS !  

©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil

Re: Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée ( Libre) écrit 18.08.16 14:00

Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée
Rebecka & Faith

Elle avait quitté l'Eden Hotel de bonne heure. Cet endroit était devenu son nouveau lieu de résidence, le bâtiment idéal pour se planquer dans une des nombreuses chambres et comploter en toute discrétion avec les autres membres de la société secrète du nom de The Veil. Leur quartier général n'avait pas été choisi au hasard. En effet, l'emplacement était avantageux, chaque individu pouvant ainsi s'éclipser rapidement dans les rues commerçantes du Chemin de Traverse. L'hôtel était certes vieillot, mais elle s'y sentait bien. Dans les longs et étroits couloirs, les murs étaient recouverts d'un papier peint bleu pastel et décorés de tableaux hideux. Bien que sa chambre était convenable, elle était cependant loin d'être à son goût. Toutefois, elle ne s'en plaignait point. Le matelas était confortable et moelleux, la pièce était assez grande, contenant une armoire ainsi qu'une commode en bois où ses vêtements y étaient pliés soigneusement dans chacun des nombreux tiroirs. Vers la gauche au fond de la chambre, se trouvait une petite porte qui menait à une salle de bain privée et lumineuse. Ce n'était pas non plus du grand luxe mais la pièce avait un certain charme. C'était coquet et douillet. Et pour la première fois depuis des années, elle ne partageait plus un dortoir avec des camarades qui ronflaient et qui la dérangeaient.

S'avançant tranquillement dans les ruelles qui étaient encore désertes à cette heure-ci, la jeune femme prit tout son temps pour arriver à destination. Elle s'arrêta devant une boutique de fleuriste, levant les yeux vers l'enseigne du Scarecrow Flowers. Ici, on racontait que les plantes étaient de qualité et extrêmement bien entretenues. Mais Faith n'était pas là pour faire du lèche vitrine. Quelques jours plus tôt, elle avait croisé l'employée qui travaillait d'arrache pied dans ce petit commerce. Une petite blondinette qui chouchoutait ses fleurs aux pétales colorés. Lorsqu'elle avait aperçu son visage, celui-ci lui semblait familier. La brune ne put l'observer que quelques secondes. Malgré tout, elle était persuadée de l'avoir déjà rencontrée, alors qu'aux dernières nouvelles, la mystérieuse jeune femme n'était ici que depuis quelques mois. C'est étrange, non ? Quoiqu'il en soit, elle voulait en avoir le cœur net.

Tournant la poignée de la porte, cette dernière était bien évidemment fermée. La boutique n'était pas encore ouverte, il était trop tôt. N'aimant pas perdre son temps, la sang-mêlée n'allait pas rebrousser chemin et repasser un autre jour. Elle fît alors le tour et trouva une seconde porte qui semblait menée à la serre. Jetant un rapide coup d’œil aux alentours pour s'assurer qu'il n'y avait personne, la sorcière brisa le fin carreau, passant ainsi son bras aisément pour atteindre la poignée de l'autre côté. Poussant la porte, la brunette slaloma entre les allées avant d'entendre des bruits de pas. Quelqu'un descendait les escaliers. Faith se cacha dans un recoin sombre et observa l'inconnue qui s'approchait, venant s'occuper des plantes. Mais cette dernière ne tarda pas à s'apercevoir que la vitre était endommagée, laissant de fins morceaux de verre sur le sol. Lorsque l'employée des lieux s'avança, la membre de The Veil put enfin voir son visage. Là, il n'y avait plus aucun doute. C'était bien Sioban, son ancienne amie et camarade de maison à Poudlard. L'ancienne Serpentard sortit de sa cachette et s'adossa contre le mur, avalant une dernière bouffée de fumée avant de jeter son mégot de cigarette, croisant les bras contre sa poitrine. « C'est comme ça qu'on accueille les vieux amis ? » Qu'est-ce que Sio foutait là ? Pourtant, elle lui avait promis de ne jamais remettre les pieds dans la ville de Londres.

........................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une sorcière
Date d'inscription : 08/02/2015
Cursus/Métier : Fleuriste au Scarecrow Flowers.
Localisation : Chemin de Traverse
Humeur : Divergente


Je suis une sorcière

Re: Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée ( Libre) écrit 20.08.16 11:54

Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée
Rebecka & Faith



La main sur le manche de bois se resserrait alors que la silhouette de femme se matérialisa devant Sioban. Un dérangeant écho du passée ébranla la fleuriste qui écarquilla les yeux, alors que l'odeur de cigarette s'évaporait lentement par la vitre brisée. Ses doigts remuèrent venant se poser sur le manche de sa baguette. La surprise se lisait aussi sur le visage de son amie serpentard.

Sioban avait promis de ne plus revenir à Londres quand Faith lui avait permis de quitter la ville après l'accident ! Sioban battit des cils plusieurs fois avant de prendre la parole cherchant les mots les plus justes pour expliquer sa présence ici. Elle ne pouvait pas mentir à Faith, elle avait tellement partagé dans leurs jeunes années. Elle soupira et finit par commencer " Je suis de retour ..." Mais quelle phrase magnifique, elle aurait mieux dû se taire, elle repoussa un plus long soupir et ajouta " Je pensais qu'il s'agissait d'un voleur ... Mais pourquoi tu casses les vitres d'une serre toi ?" Elle retroussa son nez et posa le râteau contre une étagère et s'approcha de Faith pour mettre un terme à cette distance stupide. Elle prit place sur un plan de travail recouvert de terre et laissa ses jambes dans le vide.

Sioban avait perdu quelques kilos et la couleur de ses cheveux faisait d'elle une autre, mais elle n'avait pas pu cacher son identité à son amie. Elle se frotta le visage et reprit la parole, un peu plus curieuse cette fois-ci "Que deviens-tu depuis ses quelques années ? Tu es mariée . Tu as des enfants ? Et les autres, tu as de leurs nouvelles ?"

Sioban mourrait d'envie de savoir si elle avait croisé la route de Joshua, mais elle se mordit la lèvre. Elle devait le protéger ! Elle balaya l'espace de la serre de ses grands yeux céruléens et ajouta " Tu devrais pas fumer près des plantes, elle n'aime pas vraiment la nicotine et toutes les saloperies qu'on trouve dans une clope ! Oui, je sais c'est bizarre que je cultive les fleurs, mais je suis bien là ... Je dirais pas que je regrette ce que j'ai faits, mais j'ai trouvé un truc qui me passionne : la botanique !"

........................................
AGE QUOD AGIS !  

©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil

Re: Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée ( Libre) écrit 22.08.16 18:02

Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée
Rebecka & Faith

Je suis de retour. Sans blague ? Sioban aurait au moins pu la prévenir par simple politesse. Après tout, la brunette l'avait aidée à s'enfuir. L'une comme l'autre était surprise, ne s'attendant pas à faire face à une vieille connaissance du passé. La brune désormais blonde était méconnaissable. Toutefois, on pouvait tout de même reconnaître son visage rond et enfantin lorsqu'on la détaillait de près. Après toutes ses années, l'ancienne verte et argent restait son amie. C'était d'ailleurs l'une des rares personnes qu'elle appréciait toujours, même cinq ans plus tard. Cela dit, il n'était pas évident de reprendre une conversation normale en faisait comme si rien ne s'était passé. Que pouvait-elle bien lui dire ? Mais surtout, pourquoi la fleuriste était à Londres ? Tant de questions qui restaient encore sans réponses.

Sio ne tarda pas à lui demander pourquoi elle avait brisé la vitre de la serre, avant de s'installer sur un plan de travail. « Disons que j'ai pris l'habitude d'employer la manière forte. » À The Veil, on n'avait pas le temps pour les enfantillages. On avait le droit d'utiliser tous les moyens à notre disposition pour atteindre nos objectifs. Autant dire que Faith savait frapper avec violence et n'était pas vraiment douce et patiente. S'approchant de quelques pas, elle écouta son ancienne amie lui poser de nombreuses questions. « Je te laisse deviner où j'ai bien pu atterrir... Pour le reste, je suis une solitaire. » Sioban, ou plutôt Rebecka qui la connaissait autrefois si bien pouvait se douter de son appartenance à la société sombre et secrète. La jeune MacGuire leva ensuite sa main gauche, ne montrant aucune bague. De ce fait, aucun signe n'indiquant qu'elle était mariée. Indépendante et égoïste, elle ne s'était attachée à personne et se portait bien mieux ainsi. « Concernant les anciens élèves, j'en ai croisé quelques uns mais sans vraiment avoir de leurs nouvelles. Il n'y a que Kai que je côtoie régulièrement. » Il y avait certains d'entre eux qui avaient également atterris à The Veil mais ça, elle s’abstenait bien de lui dire. Elle ne pût s'empêcher de ricaner suite à la seconde remarque de la sorcière. « Qui aurait crû que la grande Sioban Pratt parlerait à des foutues plantes ? » La brune ne tarda pas à reprendre un air plus sérieux, plongeant ses prunelles azures dans celles de son interlocutrice. « Pourquoi tu es revenue ? » Elle posa enfin la question qui la démangeait depuis plusieurs minutes.

........................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une sorcière
Date d'inscription : 08/02/2015
Cursus/Métier : Fleuriste au Scarecrow Flowers.
Localisation : Chemin de Traverse
Humeur : Divergente


Je suis une sorcière

Re: Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée ( Libre) écrit 01.09.16 14:37

Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée
Rebecka & Faith



Sioban hocha la tête, elle voyait bien que Faith avait bien du mal à croire que son amie c'était simplement mise à cultiver les fleurs et pourtant, la noiraude prenait plaisir à s'occuper des fleurs et de la petite boutique même si en arrière-plan elle s'évertuait également à travailler sur les substances toxiques de certaines fleurs. Elle préférait jouer la carte de la prudence. L'époque n'était plus comme il y a cinq ans, il était nécessaire de faire attention à ses paroles et à ses gestes, vu les chiens fous que le ministère avait engagés. une meute enragée selon certain qui n'avait guère peur d’abîmer les truands et les ennemis politiques du gouvernement magique.

" Hum oui, je vois ce que tu veux dire ! Je ne veux pas plus de détail Faith... j'ai assez d'emmerdes à gérer pour le moment !"
Faith avait donc intégré l'organisation montante, ce n'était guère une grande surprise pour la jeune femme qui fronça les sourcils légèrement. Elle avait entendu pas mal d'écho sur The Veil. Les sorciers étaient plutôt enclins au changement même si l'arrivée des dents longues avait jeté un vrai froid chez les partisans de la "Witchqueen". Sioban ne voulait s'engager dans aucun camp, mais elle restait intriguer par ce dirigeant au nom pompeux et à la folie dévorante. Comment ce leader avait-il pu accepter de faire de ses monstres des alliées ! Elle soupira arrêtant de réfléchir et se concentra sur son amie qui était à présent plus proche.
Assise sur le plan de travail encore recouvert de terre, la brune sentit le regard de son amie s'intensifiait et bientôt la question qui brûlait les lèvres de Faith franchi les lèvres de l'ancienne serpentarde « pourquoi tu es revenue ? »

Sioban tenait le regard de Faith et effectuant une légère moue avec sa bouche répondit à son amie " Je suis de retour pour mes propres raisons, ma belle ! Je sais, je t'avais promis de ne plus me repointer à Londres, mais la vie de fugitive ce n'est clairement pas pour moi ! Relax Faith, je fais gaffe à mon cul ... Tu es la seule qui m'a reconnu pour le moment ... Pour beaucoup, je suis la petite fleuriste mignonne et sympa ... J'ai dû briser plus de coeurs que quand j'étais à poudlard ..." Sioban émit un léger rire à sa propre phrase. La vérité était plus dure, la mort de Ruby l'avait libéré dans un premier temps, mais avait finit par l’obséder.Elle rêvait encore de l'étincelle de vie qui avait quitté le regard de sa grand-mère alors que la lame l'avait traversé de part en part. La couleur carmin avait subjugué la jeune femme et elle avait regardé, la vieille bique s'éteindre lentement. Elle n'était pas folle, mais avait fini par ne plus craindre de faire des actes radicaux pour sauver sa peau. Le poison avait fait son apparition lorsqu'elle fit une longue halte en Russie, elle trouva une petite boutique et se lia d'amitié avec la gérante qui fit d'elle son apprenti et débuta son apprentissage sur l'herboristerie. Sioban avait finalement repris le chemin de la maison car Joshua lui manquait

........................................
AGE QUOD AGIS !  

©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil

Re: Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée ( Libre) écrit 02.09.16 0:00

Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée
Rebecka & Faith

Sioban, c'était sans doute une des rares personnes en qui elle avait le plus confiance. Autrefois sa meilleure amie, la charismatique Pratt avait toujours été là pour elle. La sorcière l'avait accueillie dès son premier jour à l'école de magie et était devenue une sorte de guide, de mentor. Même si cette dernière était un peu plus âgée, cela ne les avait certainement pas empêcher de sympathiser, bien au contraire. Brunes aux yeux glacials, elles étaient assez similaires et avaient de nombreux points communs. Faith appréciait passait du temps dans la salle commune des Serpentards avec son amie, discutant ainsi de tout et de rien. Les deux jeunes femmes ne se cachaient presque aucun secret et étaient malgré tout honnêtes et directes l'une envers l'autre. Mais avec les autres, elles étaient bien moins sympathiques.

Sans même n'avoir révélé distinctement son appartenance à The Veil, Sio avait parfaitement su le deviner. Quand à elle, la jeune femme ne comprenait pas pourquoi elle avait eu l'audace de revenir après toutes ces années. La fleuriste lui affirma qu'elle surveillait attentivement ses arrières et que sa compère était la seule qui l'avait reconnue. « Tu ferais bien de prendre tes précautions. Si jamais quelqu'un d'autre te démasque, je ne pourrais plus t'aider. » La brune ne prenait plus aucun risque pour personne, même pour son entourage. Elle n'allait certainement pas perdre son temps à aider les imprudents. La sang-mêlée avait tout fait pour aider son amie à s'enfuir des rues de Londres. Et voilà qu'elle était revenue sans prévenir. Faith s'avança une nouvelle fois, afin de s'installer sur le plan de travail de la boutique de la brunette. À vrai dire, elle ne connaissait plus la meurtrière qui était assise juste à côté d'elle. « Tu ne m'as jamais dit pourquoi tu l'avais tuée. » Elle savait que derrière le doux visage de son ancienne camarade, se cachait une femme bien plus sombre et mystérieuse. Et celle-ci était loin d'être innocente. Comment avaient-elles pu en arriver là ? Faith n'était pas non plus le modèle à suivre. Elle n'avait jamais été sociable et agréable envers les autres. C'était tout l'opposé. La sorcière était encore plus dangereuse, odieuse et impulsive qu'autrefois.  

........................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une sorcière
Date d'inscription : 08/02/2015
Cursus/Métier : Fleuriste au Scarecrow Flowers.
Localisation : Chemin de Traverse
Humeur : Divergente


Je suis une sorcière

Re: Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée ( Libre) écrit 04.09.16 21:52

Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée
Rebecka & Faith


« Tu ferais bien de prendre tes précautions. Si jamais quelqu'un d'autre te démasque, je ne pourrais plus t'aider. » La phrase de Faith était un peu dure, mais Sioban la comprenait. Les deux brunes ne s'étaient jamais caché les choses. Faith avait accueilli son amie alors que ses mains étaient encore recouvertes du sang de la dirigeante Pratt. Tremblante comme une feuille et perdu la plus jeune serpentarde avait pris de grand risque pour sauver son amie. Sioban savait ce qu'elle devait à Faith et cette dette, elle s'en acquitterait le jour où Faith aurait à son tour des ennuis.

Puis une fois que Faith se fut assises près d'elle, une nouvelle question perla aux lèvres de la demoiselle. "Tu ne m'as jamais dit pourquoi tu l'avais tuée. " Sioban se raidit instantanément et passa sa main dans sa chevelure blonde. Elle esquissa une nouvelle moue avant de lâcher un bref soupir. La question était justifiée, mais comment avouer à sa plus proche amie qu'elle avait pris un réel plaisir à tuer sa grand-mère ! Elle devait réfléchir et vite pour ne pas éveiller davantage la curiosité de Faith.

Sioban laissait ses pieds se balançaient dans le vide et préférèrent cacher certains aspects de son acte " Ruby voulait tuer quelqu'un qui m'était cher vois-tu ! Je me devais d'agir... Je n'étais pas venu dans le but de la tuer froidement, mais les choses ne se sont pas bien passées. Elle hurlait et dans la panique, j'ai saisi le coupe-papier et j'ai frappé, droit au cœur ! Elle était surprise, mais au lieu de prendre peur, elle a voulu me désarmer ... Elle n'était pas gentille Faith, elle était cruelle avec moi ! C'était une vielle bique traditionaliste, elle ne voyait que le pouvoir et les alliances ... Au lieu de prendre la fuite lors du premier coup, j'ai replongé ma lame de fortune droit dans sa poitrine ... Je voulais qu'elle crève...Qu'elle me foute enfin la paix..." La noiraude cessa de parler plongeant dans un léger mutisme. Son cœur venait de s’accélérer alors qu'elle se replongeait dans cet instant dramatique. Elle murmura alors plus pour elle-même que pour son amie " Je n'avais pas le choix ..."

On n'avait toujours le choix et Sioban savait que cette phrase sonnerait étrangement aux oreilles de Faith. Elle avait sciemment décidé en son âme et conscience d’ôter la vie de sa grand-mère. Elle avait traversé cette infime ligne entre le bien et le mal. Elle s'était fait juge et bourreau ne laissant pas la justice de sa mère lui venir en aide.

........................................
AGE QUOD AGIS !  

©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil

Re: Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée ( Libre) écrit 09.09.16 22:27

Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée
Rebecka & Faith

Sa question était osée, presque déplacée. Mais elle était directe et n'aimait pas tourner autour du pot. Son interrogation avait peut-être mise son amie mal à l'aise, toutefois la sang-mêlée attendait une réponse justifiée et plausible. Une personne un minimum censée aurait fui où aurait traité la fugitive de monstre. Cependant, Faith ne lui en voulait pas et ne la jugeait pas. Elle-même n'était pas mieux et n'hésitait pas à détruire tout ce qui se trouvait sur son passage. De plus, la jeune femme savait pertinemment que Sioban avait agi ainsi pour une raison précise. Mais laquelle ? Ça, c'était sa principale question. Autrefois, sa camarade pensait qu'elle était incapable de faire du mal à une mouche. La verte et argent avait un fort caractère mais de là à s'en prendre à quelqu'un, il y avait quelque chose qui clochait. Comme si un élément important manquait à cette curieuse histoire.

Sio ne tarda pas à éclairer sa lanterne. Cette dernière se lança dans une explication ténébreuse et inattendue. Faith écouta attentivement chacun de ses mots. Elle avait encore la sensation qu'une pièce manquait au puzzle. Mais elle n'allait pas insister une seconde fois, la fleuriste avait déjà fait un petit effort pour donner quelques détails et informations supplémentaires. Elle n'avait pas eu le choix ? C'était faux, elle avait plutôt choisi la solution qui lui avait paru le plus juste sur le moment. « J'espère que ça en valait la peine. Car maintenant tu dois rester cachée ici à t'occuper de plantes futiles et plutôt ignobles. » La brune afficha une légère grimace en déposant un court instant ses prunelles bleutées sur l'un des bouquets de fleurs. « Dans tous les cas, tu as fait ton choix et tu ne peux plus revenir en arrière. Tu as pris des risques en te débarrassant de cette soit-disant cruelle sorcière. Alors bienvenue dans la cour des grands. » Ses paroles étaient assez directes et tranchantes, et les deux jeunes femmes se lançaient sur ce sujet comme si elles parlaient simplement de la pluie et du beau temps. Aucune pitié et aucune compassion n'était présente dans le comportement de l'une ou de l'autre. « Laisses-moi te donner un petit conseil. Si jamais quelqu'un l'apprend, tu t'en débarrasses également. Compris ? » Sioban allait devoir se montrer discrète et surtout réfléchir cette fois-ci avant d'agir. Tous les secrets n'étaient pas à l'abri et tout le monde était dans la capacité de les déchiffrer et de les découvrir.

........................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une sorcière
Date d'inscription : 08/02/2015
Cursus/Métier : Fleuriste au Scarecrow Flowers.
Localisation : Chemin de Traverse
Humeur : Divergente


Je suis une sorcière

Re: Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée ( Libre) écrit 24.11.16 22:29

Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée
Rebecka & Faith


Les mots de son amie sonnaient étrangement aux oreilles de la jeune criminelle. Faith semblait avoir choisi une route encore bien plus tortueuse que celle de Sioban. La blondinette savait que les choses étaient loin d'être facile sur le territoire Anglais et même si elle était partie s'enterrer dans les territoires russes, elle avait eu vent de la monter de l'organisation qui faisait trembler le gouvernement londonien. Sioban pinça ses lèvres légèrement lorsque son amie parla des plantes avec un certain dégoût, faisant claquer sa langue sur son palais elle répliqua un peu plus sèchement que voulu "C'est loin d'être ignoble et futile, je distille la mort dans des flacons et je pourrais détruire ton système nerveux avec une seule goutte de poison ! Il s'avère que je suis bien plus douée pour ça que pour apprendre mes leçons de métamorphose ! Tu serais étonnée de connaître les propriétés de certaine de ses futiles demoiselles vertes... "
Elles avaient toute d'eux mûrit et grandit. Faith avait choisi de rejoindre le pouvoir montant alors que Sioban avait disparu de long mois avant de revenir en tant qu'herboriste accomplit. Elle ne s'en vantait pas mais certain sorcier avait déjà demandé des commandes particulières à la jeune femme !
" Je te remercie du conseil ma belle mais n'ai crainte je ne fais pas mes erreurs deux fois ! le dernier curieux nourrit mes adorables digitales dans le fond de la boutique !"
Sioban se montra froide et légèrement amusé lorsqu'elle leva le menton vers un petit sac en toile éventrée, des cendres et du terreau il ne restait rien de plus du fouineur gênant. La jeune femme poussa un profond soupir et posa la question qui lui brulait les lèvres " Tu as retrouvé ton frangin je suppose ? "

........................................
AGE QUOD AGIS !  

©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
Je suis

Re: Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée ( Libre) écrit Aujourd'hui à 3:23

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Evénement de la saison des feuilles vertes : le retour des guérisseurs.
» Feuille verte
» Gazette de la Saison des Feuilles Vertes.
» Fleurs des Neiges (désormais libre)
» Mon Armée Peaux-Vertes!


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Vitae :: Londres - Sorciers :: Le Chemin de Traverse-