Bonjour les Luxiens Le forum à ouvert ses portes en 2014 Nous sommes sur la version 05
News du 21 septembre: Le premier épisode est enfin dévoilé : Inscription
News du 02 Novembre: Le forum vient de faire peau neuve, voici le thème Lacrymosa Votre avis nous intéresse
News du 02 Novembre: Des membres du forum sont à l'honneur Découvrir les gagnants
Votons pour le forum: Écoutons un peu de musique Changement de la playlist WITCHE RADIO
News du 28 Novembre: Attention un recensement est en cour et prendra fin le jeudi 1 décembreRecensement
Le 28/11 Nous recherchons des Moldus et des membres du gouvernement magique ^^
N'hésitez pas à venir poser des questions on ne mord pas !
N'hésitez pas à nous mettre un petit mot sur nos publicités sur Bazzart et Pub Rpg Design !
Vous pouvez aussi voter sur nos différents top-sites !
Merci à tous !


Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.”


Aller à la page : 1, 2  Suivant


Pnj
Date d'inscription : 10/03/2016

Je suis Pnj

Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 22.09.16 17:53

HELLS HEIGHT
“Il y a des horreurs, aux frontières de la vie, que nous ne soupçonnons pas, et de temps à autre, la funeste curiosité d'un homme les met à portée de nous nuire.”(Lovecraft)


21 heures,la nuit tombe sur le ghetto

Sonne, sonne ton glas funèbre. L'immense horloge entonne sa litanie musicale du soir. Immense monument, tu trônes impartial non loin de la tamise, vestige de la grandeur des moldus. Tu poursuis ton travail inlassablement marquant les heures depuis des années. Le palais qui t'abrite n'est qu'une ruine abandonnée de toute vie, il y a encore quelques années siégeait le gouvernement humain de Londres. De ton unique œil, tu fixes les ruelles de la cité qui t'abrite, seuls les nocturnes et leurs esclaves marchent fièrement à tes pieds. Les riches, aussi poursuivant leur petite vie loin de la misère crasseuse de Hells Height.

De l'autre côté de la rive, tu sais qu'il se dresse devant toi comme un appel à l'aide. Le ghetto moribond de cette populace qui t'as érigé au milieu de la ville. Tu te souviens des fêtes et de la vie d'avant. La trotteuse poursuit son chemin et tu te mures à nouveau dans le silence. Le ciel est d'encre et de gros nuages grisonnants s'assemblent, cette nuit automnale ne sera pas encore sèche. Le vent frais s'élève déjà et pousse les nuages moutonneux assombrissant encore plus rapidement ce crépuscule qui s'éteint.

Les rues se vident et bientôt les sorciers auront rejoint le cocon douillet de leur demeure. Les journées se ressemblent et les enfants privés de leur école ont souvent eu le choix de rejoindre une des autres écoles de magie. Léger soulagement pour les familles, mais un petit pincement dans leur cœur quand ils se hasardent sur la plaine nue où se dresse les ruines du château. Quel gâchis !

Le ghetto s’illumine faiblement et la vermine devient soudainement plus nerveuse. La nuit est le domaine des monstres et ils savent que cette nuit encore certains d'entre eux manqueront à l'appel happés par les dents pointues qui rôdent. Alors dans un frémissement, ils se pressent dans les petites auberges de fortunes et dans les immeubles pourris construis à la hâte. Les prostituées se fardent et se parent de leurs habits de belle facture pour pouvoir s'offrir un repas, et leur offriront leur corps ou leur sang pour espérer encore vivre un matin de plus. La nuit rien n'est plus sûr au ghetto, les ombres s'allongent et les ruelles exiguës deviennent de véritables pièges.

Quand la nuit domine, les moldus s'affaissent et prient silencieusement où se perdent inlassablement dans les méandres d'un sommeil agité. Les poudres et les artifices sont leur seul refuge alors ils jonchent les porches et les squattent comme des marionnettes désarticulées, le teint blafard et leur regard plongé dans leur nirvana artificiel. Ils savent bien que leur calvaire sera le même quand le soleil se relèvera au-dessus de leur cité d'acier.

©Lux Vitae
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une sorcière
Date d'inscription : 04/09/2016
Cursus/Métier : Médicomage spécialisée en maléfices
Localisation : Londres
Humeur : Surmenée


Je suis une sorcière

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 26.09.16 17:56



❝ Acte I ❞


Acte I
Ce fut la plus longue minute de la plus longue nuit de sa vie △

La jolie brune pressait le pas dans les rues sombres et délabrées. Ce soir encore elle s'était rendue dans la petite paroisse pour venir en aide aux plus démunis, mettant à leur service ses notions de soins. Et ce soir la queue c'était encore allongée. Elle était épuisée.
En proie à une brusque envie de nicotine elle s'alluma une cigarette, les mains tremblants légèrement. Un détail la tarabustait: depuis quelques semaines les jeunes gens avaient désertés son centre d'aide improvisée. Les jeunes filles ne se présentaient plus, les jeunes hommes avaient mieux à faire. Mais quoi? Lorsqu'elle avait posé la question à leurs parents ils s'étaient contentés de se murer dans le silence, le regard fuyant et glacé. Quelque chose se passait mais elle aurait bien été incapable de dire ce qu'il en était...
Madly fut prise d'un frisson plus important que les précédents. Le genre qui vous descend tout le long de la colonne vertébrale en vous gelant la mâchoire et vous plombant les tripes. Elle accéléra, quasiment certaine d'avoir entendue un écho d'autres pas derrière elle. Sa dernière rencontre dans le ghetto lui avait suffit, et elle n'était pas sûre d'avoir autant de chance cette fois-ci. La jolie brune jeta un coup d’œil par dessus son épaule afin de sonder la pénombre, sans succès. Elle reprit donc son chemin, avant de s'arrêter à nouveau quelques minutes plus tard. Et cette fois-ci elle distingua une silhouette...
©BESIDETHECROCODILE

........................................

Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de l'Ordre du Phoenix
Date d'inscription : 12/09/2015
Cursus/Métier : Archeomage
Localisation : Dans les ombres

Je suis une membre de l'Ordre du Phoenix

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 26.09.16 18:36

“Les âmes, libellules de l'ombre...”
Acte I



Les fièvres étaient retombées et la naïade exotique pu enfin poser les pieds sur le sol. Elle ne portait qu'une fine étoffe de coton qui recouvrait son corps couleur chocolat. Elle ne savait plus depuis combien de jours elle était alitée dans ce dispensaire de fortune.

La maladie avait envahi son organisme affaiblit et c'est avec l'aide de son amie, qu'elle avait réussi à rejoindre le petit entrepôt qui servait d’hôpital de campagne. trop faible jusqu’à présent elle n'avait entendu que les échos indistincts de problème dans certains quartiers. Le visage encore couvert de sueur, elle s’éleva et déambula parmi les couchettes.

Des enfants toussaient fortement et le regard sombre de Théodora se posa sur les touffes blondes qui s'échappaient des draps. Elle n'arrivait toujours pas à se faire à cette situation et avait préféré disparaître du monde magique. Elle n'était plus qu'un fantôme comme autant de malheureux dans ce gouffre dégueulasse. Elle se tenait aux poutres de la bâtisse et finit par sentir la morsure de l’automne sur sa peau alors qu'elle se laissa glisser sur un banc de fortune devant le dispensaire moldu.

Telle une junkie, Théodora la main tremblante tenait dans sa main un bâton de nicotine. Elle se sentait faible et absolument inutile elle n'avait plus de baguette préférant vivre comme les rats de ce cloaque. Une sorcière parmi les moldus, c'était amusant. Elle posa sa tête contre le bois vermoulu et alluma sa cigarette. Le Fog envahissait les rues du ghetto.


........................................

“Près de l'église, près de l'enfer.”
Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de l'Ordre du Phoenix
Date d'inscription : 23/01/2016
Cursus/Métier : Serveuse aux Trois Balais

Je suis une membre de l'Ordre du Phoenix

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 26.09.16 19:40

Let me help you
Joyce & Everyone

L'atmosphère était sombre, maussade. Le ciel grisâtre s'étaient rapidement recouvert de gros nuages noirs et menaçants, planant à travers la ville. Joyce n'était pas là par hasard, son organisation lui avait demandé de rejoindre en cette soirée les quartiers du ghetto de Hells Height. Apparemment quelque chose d'étrange se tramait ici en ce moment même. L'Ordre du Phénix était alors chargé d'enquêter et d'aider par la même occasion les moldus et les sorciers qui avaient besoin qu'on les supporte, et qu'on leur apporte de la nourriture ainsi que des fournitures.

Avançant dans l'ombre, la jeune femme entra dans une auberge à moitié délabrée qui était remplie de personnes qui ne demandaient qu'à être aidés. Déposant un sac de boîtes de conserve, elle jeta un rapide coup d’œil entre les allées. Elle aurait tellement aimé leur offrir plus que cela. S'arrêtant un instant vers un recoin plus paisible, elle distingua une sorcière brune qui se tenait non loin de là. S'approchant doucement de Théodora, elle lui tendit un paquet de confiseries. « Dis-moi ce que je peux faire pour toi. » C'était sans doute une question stupide, mais la voir ainsi lui donnait mal au cœur et elle se sentait réellement impuissante face à cette réfugiée qu'elle avait déjà aidé auparavant.


........................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une vampire
Date d'inscription : 16/08/2016
Cursus/Métier : Espionne de la B.R.I.S

Je suis une vampire

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 26.09.16 20:54

Step out of the shadows
Cassidy & Everyone

La nuit venait de tomber. C'était enfin le bon moment pour sortir le bout de son nez. La jeune femme avait dû attendre toute la journée pour se rendre à l'extérieur. Mais ce soir, elle n'allait pas travailler au Crimson Light. La vampire devait suivre la brigade jusqu'au ghetto de Hells Height afin de trouver le mystérieux fournisseur de l'étrange substance qui traînait dans les environs depuis plusieurs jours. Curieuse, elle avait donc accepté de rejoindre ses collègues du gouvernement pour cette mission. Mais personnellement si c'était un truc rigolo qui vous faisait voir des éléphants roses, elle aurait été capable d'ingurgiter un peu de poudre pour y s'amuser de ses effets. Autant profiter de l'occasion, non ?

Bifurquant dans une sombre ruelle, Cassy abandonna son escadron pour se balader seule et enquêter de son côté. D'un pas assuré, elle mâchouillait un chewing-gum bruyamment en observant les bâtisses en ruine. Cela dit, elle n'était pas seule. Une sorcière se tenait à quelques mètres devant elle. La suivant, la blondinette se cacha hâtivement derrière la façade d'un mur lorsque l'inconnue se retourna. Mais cela ne fonctionna pas la seconde fois, elle était persuadée qu'elle l'avait remarquée. La discrétion et Cassidy, ça faisait deux. Sortant de l'ombre, elle s'approcha de la brune en s'arrêtant juste devant elle. Le brouillard suivait presque ses pas. « Que fais-tu là toute seule dans cette rue sombre ? » Même si la jeune femme n'était pas d'apparence menaçante, son ton quant à lui ne présageait rien de bon. D'ailleurs, elle s'amusait à garder un air sérieux souhaitant ainsi mettre la chair de poule à son interlocutrice. « Tu sais, je pourrais très bien tuer tout le monde et m'échapper, mais je crains que cela ne passe pas inaperçu. Qu'en penses-tu ? » Affichant un grande sourire, ses dents blanches pouvaient presque ressortir dans le noir.


........................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une sorcière
Date d'inscription : 04/09/2016
Cursus/Métier : Médicomage spécialisée en maléfices
Localisation : Londres
Humeur : Surmenée


Je suis une sorcière

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 27.09.16 17:39



❝ Acte I ❞


Acte I
Ce fut la plus longue minute de la plus longue nuit de sa vie △
Une magnifique jeune femme se détacha des ombres. Grande, blonde et plantureuse, elle affichait toutefois un air étrange, de réjouissance dérangeante sur ses traits parfaits au vu du lieu où elles se trouvaient. L'inconnue vint se planter à quelques centimètres de Madly, dans une attitude provocante et sûre d'elle. A côté la brune faisait figure de poids plume, mais loin de se démonter, elle resserra sa prise sur sa baguette, prête à en faire usage s'il fallait. Elle frémit néanmoins imperceptiblement à l'évocation de l'éventuel meurtre de sa personne, évoqué sur un ton blagueur. Visiblement son interlocutrice n'était pas nette. Et cette aura froide et dangereuse qui se dégageait d'elle... La médicomage en avait vu suffisamment pour que sa mémoire fasse le lien.
"J'en pense que pour être crédible dans ses menaces il faut agir et non pas poser la question."
Répartie risquée pour quelqu'un qui souhaitait de préférence rester en vie. Surtout en présence d'une vampire. Mais un je ne sais quoi de rébellion faisait rage dans son cœur. Elle en avait assez de se faire malmener par des vampires, sorciers, moldus, ou qu'en savait-elle! Et ce besoin de se justifier continuellement était également on ne peut plus agaçant.
"Pourquoi une sanguinare s'en prendrait-elle à une sorcière se baladant innocemment en fin de soirée?" continua Madly, arborant un faux air d'ingénue. "Je n'ai rien fait d'interdit aux dernières nouvelles. En tout cas rien que le Ministère ne prohibe. "
A ce stade, la jeune femme espérait simplement ne pas être tombée sur l'une des cinglée de The Veil...

©BESIDETHECROCODILE

........................................

Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un membre de The Veil
Date d'inscription : 03/03/2016
Cursus/Métier : Elève à Poudlard,

Je suis un membre de The Veil

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 27.09.16 18:08


Des formes grises peignent le sombre ciel au-dessus de Londres. Les ténèbres s'installent peu à peu tandis que les rues se vident. Le vent se lève peu à peu , annonçant l'arrivée d'une nuit agitée, encore une fois. Une agréable odeur d'humidité et de fraîcheur caresse le nez d'Arran qui , se déplaçant à ras du mur, ne quitte pas le chemin du regard. Il sent des présences pas loin de lui , et plus il avance, plus elles se font sentir. Soudain , à travers le silence pesant , à travers les ombres du soir, s'élèvent deux voix. L'une plus forte que l'autre, narquois , sournoise — l'autre plus douce , moins assurée sans être apeurée. Arran lève légèrement le menton , aux aguets, les yeux plissés. Ses oreilles tendues à l'affut du moindre élément pouvant lui permettre de savoir d' ou elle viennent, il sent les battements de son cœur s'accélérer d'excitation. C'est si bon d'avoir un peu de distraction pour la soirée. Une fois la source repérée, il se dirige dans la direction désignée par son instinct. Au coin de la rue , entre deux immeubles, il aperçoit deux jeunes femmes se faisant face. C'est avec étonnement qu'il constate qu'il les connaît toutes les deux... L'une d'entre elle simplement de vue mais l'autre bien mieux. Arran dévisage longuement Madly puis la jeune blonde rencontré au bar il y a quelques semaines.  S'interposant entre elles, son visage s'assombrit mais un sourire sadique vient l'éclairer.

« Bonjour mesdames » fait il d'une voix mielleuse. « Je ne vous dérange pas , j'espère ? Voulez vous que je vous laisse terminer votre conversation ? Elle m'avais l'air assez... intéressante. » Arran croise ses mains dans son dos , ses doigts effleurant le manche de bois de sa baguette. Au moindre dérapage, il est prêt à la sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une vampire
Date d'inscription : 16/08/2016
Cursus/Métier : Espionne de la B.R.I.S

Je suis une vampire

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 27.09.16 21:32

Step out of the shadows
Cassidy & Everyone

Si il y avait bien une chose à savoir à propos de la blondinette, c'était qu'elle n'avait peur de rien. Rares les moments où elle se montrait prudente, préférant simplement se jeter dans la gueule du loup sans se poser de question. Pourquoi hésiter ? Lorsqu'elle avait envie de faire ou dire quelque chose en particulier, elle le faisait spontanément. La jeune femme sentait une légère pointe de méfiance chez son interlocutrice. Cassy explosa littéralement de rire suite à la réponse de la brune. « Tu es une comique toi, je t'aime bien. » Elle avait trouvé la remarque de Madly stupide, mais elle fît abstraction en passant à autre chose. Levant les yeux au ciel, la vampire tendit sa main vers la sorcière. « Pardon la politesse, j'oublie tout le temps. Je suis Cassy, ravie de faire ta connaissance. » Affichant un grand sourire, elle jouait avec une mèche de ses cheveux avant de poser ses mains sur ses hanches. Son interlocutrice se justifia bien vite, prétendant qu'elle n'avait rien fait de mal. « Dans ce cas, tu peux me dire ce qu'il se trame par ici ? » Autant enquêter un peu par la même occasion. Après tout, elle était là pour ça.

Un jeune homme sortit de nulle part interrompra leur conversation. Se tournant lentement vers lui, la sanguinare le toisa de la tête au pieds. « Bonsoir petit papillon de nuit. Toi, je t'ai déjà vu quelque part. » Creusant quelques secondes dans sa mémoire, elle se rappela rapidement d'où elle l'avait croisé. « Non, tu ne nous déranges pas. À vrai dire la sorcière ici présente est assez ennuyante. » Désignant Madly du menton, elle changea alors d'avis, remarquant que la brune n'était pas très égayante.


........................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une sorcière
Date d'inscription : 04/09/2016
Cursus/Métier : Médicomage spécialisée en maléfices
Localisation : Londres
Humeur : Surmenée


Je suis une sorcière

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 27.09.16 22:41



❝ Acte I ❞


Acte I
Ce fut la plus longue minute de la plus longue nuit de sa vie △
Madly décida qu'elle était antipathique. Cette folie douce qui semblait l'entourer l'exaspérait, elle avait l'impression de se retrouver avec une des patientes de l'étage psy de Ste Mangouste.
"Aucune idée de ce que tu entends par "ce qu'il se passe" à part quelqu'un marchant dans la rue."
Elle allait peut-être regretter ce qu'elle venait de dire, l'insolence pouvait être chère payée ces derniers temps avec les mauvaises personnes. Elle n'eut toutefois pas le temps de vérifier la chose puisque cette étrange conversation fut interrompue par l'arrivée improbable de Arran. A croire qu'il passait son temps à zoner dans le ghetto. Madly se détendit légèrement avec une étrange impression de déjà vue. Quelques temps plus tôt le jeune homme l'avait déjà sortit d'un mauvais pas similaire, par une autre nuit semblable. Et il arborait d'ailleurs le même air si sympathique que Madly lui connaissait bien...
"Arran" le salua-t-elle d'un léger signe de tête "Toujours à rôder au bon moment."
La médicomage se demandait ce qui avait pu conduire le sorcier jusqu'ici. En tout cas elle disposait d'un étonnant bon karma lorsqu'elle rencontrait des sangsues à dents longues!
Madly se crispa davantage à la remarque de la blonde et décida d'en profiter pour tourner les talons. Après tout, il aurait été malpoli d'interrompre d'aussi charmantes retrouvailles.

©BESIDETHECROCODILE

........................................

Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de l'Ordre du Phoenix
Date d'inscription : 12/09/2015
Cursus/Métier : Archeomage
Localisation : Dans les ombres

Je suis une membre de l'Ordre du Phoenix

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 28.09.16 21:08

“Les âmes, libellules de l'ombre...”
Acte I



Théodora assise hocha la tête essayant sans doute de retrouver le visage qui venait de sortir de l'ombre. Tirant une grande bouffée sur sa cigarette, elle recracha la fumée au-dessus de sa tête avant de murmurer " Tu sais bien que tu ne peux rien faire de plus Joyce ..." Elle prit le paquet de suçacide et glissa sa maigre main dans le petit paquet, elle mangea une petite friandise avant de faire une légère moue. L'acidité de ses cochonneries était toujours désagréable. La rue était tranquille d'habitude pourtant elle entendit des bruits de voix.

Elle se leva s'agrippant à Joyce et tituba légèrement vers les trois marches qui descendaient vers l'obscurité. Pieds nus elle aperçut le doc et deux visages totalement inconnus. Tirant une nouvelle fois sur sa clope, elle ne put s’empêcher de l'ouvrir et d'une manière abrupte de calmer les trois lascars du dehors " Vous pouvez la fermer, vous êtes prêt d'un dispensaire. Les gens sont malades alors allez foutre votre merde plus loin les mioches !"

Elle était belle l'image de la justice, Théodora était d'une maigreur squelettique et ses bras étaient encore marqués par de récentes injections. Les pupilles dilatées et le look des bas fonds, elle avança encore d'un pas. Quand un cri perça la nuit brusquement. Théodora tourna la tête vers Joyce " Putain c'est quoi encore cette merde !"


........................................

“Près de l'église, près de l'enfer.”
Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une vampire
Date d'inscription : 24/09/2016
Cursus/Métier : Parasite de la société

Je suis une vampire

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 28.09.16 21:43


I have zero patience for that shit
« Jesus Fucking Christ. »

Elle ne savait pas pourquoi le Prince avait trouvé bon de l’envoyer ici pour enquêter sur l’assassinat de ces trois vampires. Pour Sinistra, le fait de savoir qu’ils s’étaient fait piéger par des moldus, entre tous, était assez honteux en soi qu’il aurait tout simplement fallu oublier leur existence. Mais non. Soit disant que si les humains commençaient à se rebeller, ça causerait des problèmes. Et blah blah blah. Soupir. Voilà son premier réflexe. Le deuxième aurait dû être de changer de chaussures, mais apparemment, se retrouver dans ce ghetto glauque était plus important. Pour le moins, Sinistra restait sur ses gardes. La situation que lui avait dépeinte le Prince paraissait inquiétante, et le vampire n’était pas assez idiot pour ne pas se soucier du danger.

D’ailleurs, si elle avait été humaine, elle se serait plaint. On ne voyait rien, mais alors rien, du tout. Le brouillard avait envahi les bas-quartiers, et elle était bien contente de pouvoir se reposer autant sur son ouïe que sur son odorat lorsque ses yeux lui faisaient un peu défaut. Parlant d’odeur, ça sentait le malade à plein nez. Et pas le malade léger, non, le miséreux, crevant dans sa toux et dans son sang. Ca lui donnait envie de vomir. Merlin, qu’est-ce qu’elle ne ferait pas pour se barrer de ce trou. Mais non, ordres du Prince. Ô comme elle détestait la hiérarchie. Elle avait contourné trois personnes avec élégance, sans les regarder, ni même se soucier de leur existence. Elle avait senti l’un des siens, mais elle ne voyait pas l’intérêt de le saluer. Non, ce qui l’intéressait, c’était celle qui avait crié.

« Now Darling, I thought we were not supposed to make noise. » *

Son ton trempait dans l’ironie et elle fit enfin l’effort de sortir de la cachette que lui offrait le brouillard. Tiens, une noire. Comme c’était curieux. A son époque, ils n’étaient rien de plus que des esclaves.

« This thing you’re sucking on is making you sicker, you know. » *

Un cri retentit soudainement, et instinctivement, Sinistra se tourna vers sa provenance. Elle n'aurait pu dire exactement d'où il venait, mais cela ne semblait pas si loin que cela. Elle sourit.

« Well now, it's getting interesting. » *

AVENGEDINCHAINS


Traductions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


le Fondateur & un Sorcier Recherché
Date d'inscription : 22/05/2014
Cursus/Métier : Détective magique
Localisation : Dans mon bureau
Humeur : Tendu


Je suis le Fondateur & un Sorcier Recherché

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 29.09.16 11:36

You see, there's something wrong with me. There is something seriously wrong with me.
"Encore des ennuis !!!"

Je ne sais pas tout les raisons et les aboutissements de ce trafic de drogue dans le quartier d'Hells Heights, mais ce qui est sur c'est que nous devons trouver le coupable le plus rapidement possible. C'est dans cet optique que je me suis déplacé jusque dans ce lieu puant et remplit de malheureux moldus persécutés par le ministère de la magie. Je me dois d'être discret, le ministre a très bien pu envoyer des Aurors pour enquêter sur les derniers cas de violence ou il a pu envoyer sa brigade de toutou, mais dans tout les cas je ne dois jamais me faire reconnaître. Dans un tel cas, je serai dans l'obligation de tuer les témoins ou de m'enfuir. C'est mon fardeau, peut être qu'un jour on reconnaîtra mon innocence, mais aujourd'hui je reste un des criminels les plus recherches à qui on attribue la destruction de Poudlard. Heureusement pour moi, j'ai bien vieilli et mon changement de look radical m'aide à passer inaperçu.

J'avançai dans les ruelles à la recherche d'information en prêtant attention aux mouvement suspects autour de moi. Je devais essayer de me tenir aussi loin des groupes tant que je ne connais pas la nature de leurs intentions.
Cela faisait bien une dizaine de minute lorsque j'entendis des voix s'élevant dans une ruelle annexe. Rapidement, je transplanais sur le toit des immeubles afin d'avoir une vision d'ensemble de la situation. L'obscurité n'aidait pas, mais je pouvais apercevoir trois sorciers ou plutôt deux sorciers et une vampire entrain de se prendre le choux. J'avais déjà rencontrer la vampire au club, elle ne me semblait pas méchante, mais j'avais préféré me renseigner sur elle. Elle appartenait aux brigades spéciales du ministère dont j'espère ne pas faire la rencontre en ces lieux.
D'un coup, je vis une troisième sorcière apparaître. Elle sortait d'un des immeubles pour sermonner les trois qui se tiraient les cheveux. Je la connaissais très bien et je ne l'avais revu que très brièvement dernièrement.
Ne sachant pas trop la suite des événements, je préférai rester sur ma position à voir ce qui pouvait se passer.

........................................
men made madness and the romance of sadness.
C'est bizarre cette sensation, vous savez quand à chaque instant une seule et même image se place devant vos prunelles. Cette image, qui jamais ne change, ce même visage qui reste là inopinément. Ces yeux qui vous plonge dans un délicieux rêve et ce sourire qui vous transporte '' sur une autre planète ''. Cet ange, qui vous donne le courage d'affronter la vie quoi qu'il puisse arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un membre de The Veil
Date d'inscription : 03/03/2016
Cursus/Métier : Elève à Poudlard,

Je suis un membre de The Veil

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 29.09.16 13:42


Si Madly est pas dans la merde... Arran lui adresse un petit au sourire , satisfait de sa réaction. Heureusement pour elle , il n'est pas spécialement du côté des vampires. Au regard de cette dernière justement, il sait qu'elle l'a reconnut. « Eh oui, comme tu le vois, j'aime bien traîner à droite , à gauche. Si ça se trouve, je n'arrête pas de te suivre... » Ricane t-il d'un ton mielleux , flippant. Puis se tournant vers la vampire:

« Oh oui, je sais qu'elle est ennuyante, surtout quand on sait ce qu'elle fait dans ces coins là... » Son regard rebondit sur Madly et il lui lance un regard pleins de sous-entendus : il veut ici parler de ses nombreuses escapades pour rendre visite aux moldus. Mais est ce vraiment une bonne idée d'en parler aussi ouvertement devant la vampire ? Alors qu'une inconnue, qu'il prend le temps de dévisager et de toiser de haut en bas passe devant eux sans s'arrêter il ne détourne pas son regard, et s'adresse de nouveau à Cassidy :

« Nous nous sommes déjà vu , n'est ce pas ? » Pendant qu'il attends sa réponse, Arran lève les yeux sur le toit de l'immeuble le plus proche d'eux. Une silhouette se distingue dans l'ombre , ils ne peuvent définitivement pas être tranquille... Sans ciller, le jeune homme continue de l'observer. L'inconnu des ténèbres descendra t-il de son toit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un membre de The Veil
Date d'inscription : 11/09/2016
Cursus/Métier : Chef des Aurors/ The King

Je suis un membre de The Veil

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 29.09.16 17:28



❝ Acte I ❞


Acte 1
Il est dans la nature de l'animal humain de se précipiter sur les lieux de l'accident. △
Le Roi avait décidé de sortir de sa tanière. Reléguant temporairement ses obligations dans un coin sombre, pour se rendre dans un lieu bien plus obscur. Un endroit où la luxure avait une odeur de décomposition, où la misère était aussi banale qu'une poignée de main, où la violence abreuvait ses habitants sans discontinuer.  
L'un de ses petits oiseaux chanteurs lui avait fait part d'une certaine agitation dans le ghetto ce soir, et Alan avait éprouvé un vif besoin de se dégourdir les jambes et d'aller se frotter à la puanteur des masses moldues. Il voulait savoir de quoi il en retournait. L'attaque des trois vampires avait secoué tout le monde, et l'organisation devait plus que jamais rester sur ses gardes. Se tenir en arrière alors que des alliés naturels subissaient des pertes n'aurait pu qu'entraîner une fragilisation de leur entraide. Au contraire, qu'un personnage aussi important que lui se déplace prouverait la bonne foi de The Veil.
Il transplana donc, directement dans une ruelle miteuse et dégoulinante de l'humidité ambiante. Il se trouvait alors en périphérie, bien décidé à se rendre lui même sur les lieux du drame pour examiner la scène. Dans tous les cas son statut de directeur des aurors pourrait lui servir d'alibi...
Un cri résonna plus loin, déchirant la quiétude de la nuit, toutefois il ne s'en préoccupa pas, sachant que les vol et meurtres étaient monnaie courante à Hells Height. Il s'engouffra alors dans un passage obscur, au bout duquel il distingua une silhouette familière à laquelle il sourit courtoisement alors que ses yeux gardaient le tranchant d'une lame de couteau. Alan avait immédiatement reconnu l'une des proches conseillère du Prince des sanguinare, la blonde Sinistra Black. Il continua d'avancer, à longues et tranquilles enjambées.
"Bonsoir ma chère, je constate ne pas être le seul à profiter de la douceur de l'air ce soir... " fit-il ironiquement "J'en déduis que vous êtes ici pour les mêmes raisons que moi. Me laisseriez-vous l'obligeance de vous tenir compagnie?"
©BESIDETHECROCODILE

........................................

MONSTERS ARE REAL. GHOSTS ARE REAL TOO. THEY LIVE INSIDE US, AND SOMETIMES THEY WIN.

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un membre de l'Ordre du Phoenix
Date d'inscription : 09/05/2015
Cursus/Métier : Stagiaire au Ministère de la Magie
Localisation : Depuis 6 mois de retour à Londres

Je suis un membre de l'Ordre du Phoenix

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 29.09.16 18:23


Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons
- Everyone & Bastian -
Mon intégration dans l'Ordre du Phénix était de plus en plus poussée. Les missions que l'on me confiait étaient de plus en plus importantes et dangereuses. C'était tout bonnement bénéfique pour moi. Cela me permettait d'oublier la raison de mon retour à Londres, renouer avec le monde sorcier et venger la destruction de Poudlard. Pour l'instant, je devais me concentrer sur cette nouvelle mission.

J'étais affublé d'un jean troué au niveau des genoux, mode du moment. Je portais au dessus de mon t-shirt noir, un sweat gris anthracite. Pour être pleinement dans mon rôle, j'avais levé la capuche du sweat sur ma tête. Ma tenue me permettait de passer inaperçu dans cette rue sombre où l'action devait se dérouler. J'avançais rapidement s'en lever les yeux pour ne pas trahir ma couverture. Je devais me fondre dans le décor. Je devais chercher cette personne qui pourrait me fournir ce pourquoi j'étais présent dans ce lieu sordide. Pourtant je devais faire en sorte de ne pas avoir l'air d'attendre.
Cette mission se trouvait être très compliquée. Je me doutais bien que le fournisseur ne se présenterait pas à moi dans l'immédiat... Et pourtant on vint à ma rencontre... Dans la pénombre, je ne reconnus pas le visage de cette personne qui me demandait de la rejoindre. Sans sourciller, je la suivis. Le piège se refermait. Mais était-ce sur lui ou sur moi ?
code by lizzou — gifs by TUMBLR —


........................................
Intense
Toute personne sinistre qui veut être ton ennemi commence toujours par essayer d'être ton ami by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de The Veil
Date d'inscription : 29/10/2015
Cursus/Métier : 7ème année

Je suis une membre de The Veil
En ligne

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 30.09.16 15:57

Look what you've done
Faith & Everyone

La nuit venait de tomber sur la charmante ville de Londres. Souhaitant prendre l'air, la sang-mêlée s'était raidement rendue vers les quartiers moldus, pensant que le calme serait présent. Faith s'avança alors telle une ombre entre les ruelles du ghetto de Hells Height. Dans cette atmosphère sombre et maussade, la jeune femme pouvait se fondre aisément dans les ténèbres et le léger brouillard. Mais plus elle se rapprochait, plus le calme disparaissait. Des moldus criaient, tandis que certains sorciers et vampires discutaient dans les différents recoins de l'allée principale. Soufflant une grande bouffée de fumée grisâtre, la brune se baladait comme si rien autour n'existait. Comme si elle se fichait complètement des personnes qui avaient besoin d'aide et qui semblaient faibles, fragiles.

À quoi bon jouer les âmes charitables et les aider ? Faith ne se souciait de personne mis à part de sa propre petite personne. Et ce trait particulier de son caractère de feu n'avait fait que de se renforcer avec le temps. Un air indifférent plaqué sur le visage, elle s'approcha d'un groupe de personnes. Dans le lot, elle put reconnaître Arran. Lui adressant un léger signe de la main, elle continua son chemin comme si de rien n'était. Un peu plus loin, elle crût apercevoir Bastian. Mais encore une fois, à quoi bon le rejoindre ? Vu leur dernière rencontre, il n'allait sûrement pas être ravi de la croiser. S'arrêtant un instant en s'appuyant sur un mur en briques, la sorcière finissait tranquillement sa cigarette.

........................................




Dernière édition par Faith MacGuire le 30.09.16 16:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une vampire
Date d'inscription : 16/08/2016
Cursus/Métier : Espionne de la B.R.I.S

Je suis une vampire

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 30.09.16 16:15

Step out of the shadows
Cassidy & Everyone

Madly ne tarda pas à tourner les talons. Quelle rabat-joie cette inconnue, décidément elle n'était vraiment pas marrante. Pourquoi tout le monde faisait-il toujours la tronche ? Certaines personnes feraient bien de manger des citrouilles, ça les rendrait plus aimables. Ce soir, la vampire était venue pour se divertir. Au final, elle aurait mieux fait de s'abstenir vu l'ambiance actuelle. Après tout, le ministère ne l'avait pas obligée à se rendre ici. Elle était espionne, pas policière ou garde du corps. Crachant son chewing-gum par terre, regardant la brune se diriger du côté opposé, bon débarras. Se tournant vers Arran, la blonde observa de longues secondes son visage avant de répondre à sa question. « Effectivement, nous nous sommes déjà rencontrés. Je me souviens de la plupart de mes clients. » Penchant la tête sur le côté, elle observa les personnes qui venaient de passer dans la rue. On dirait que du monde se ramène petit à petit.

Lorsqu'un cri déchira l'air soudainement. Qui venait d'hurler comme un azimuté ? « Oh, fermez-la ! On peut même plus discuter tranquillement ici. » Hurlant à son tour, Cassy soupira bruyamment en affichant une mine boudeuse. Il y en avait qui méritait vraiment de se prendre un coup en pleine tronche. En plus de cela, une sorcière qui venait d'apparaître près d'une des fenêtres en hauteur du bâtiment semblait les enguirlander. En regardant bien, on aurait dit que le quartier accueillait  les moldus complètement à la ramasse et les autres personnes qui semblaient ivres et à côté de la plaque. Qu'était-ce donc que ce foutoir ?


........................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de l'Ordre du Phoenix
Date d'inscription : 23/01/2016
Cursus/Métier : Serveuse aux Trois Balais

Je suis une membre de l'Ordre du Phoenix

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 30.09.16 16:31

Let me help you
Joyce & Everyone

Evidemment, son amie lui confirma que la jeune femme ne pouvait rien faire pour elle. Au moins, la sorcière avait accepté de prendre le paquet de confiseries. C'était peut-être ridicule, mais cela partait d'une bonne intention. De toute façon, la brune ne pouvait rien lui offrir d'autre pour le moment. Alors que Théodora avala un des bonbons sucrés et acidulés, des voix bien distinctes les une des autres se firent entendre au pied du bâtiment. Tandis que la membre de l'Ordre du Phénix tenait son interlocutrice afin qu'elle puisse se déplacer plus facilement, cette dernière s'énerva contre les crétins qui discutaient en utilisant un ton assez fort. « Ne t'énerves pas, ça ne vaut pas le coup. » Joyce jeta un rapide coup d’œil à travers la fenêtre. Une blonde à l'allure atypique semblait  ronchonner tandis que le sorcier en face d'elle leva les yeux en l'air afin d'identifier l'origine du bruit.

Une troisième personne s’immisça à la conversation. Une blondinette qui sortait de l'ombre, un vampire. Joyce n'appréciait pas vraiment ces créatures de la nuit. Elles étaient vicieuses et remplies de mauvaises intentions. Ignorant ses remarques, l'attention de la brune fût retenue par un cri. Qu'est-ce que c'était encore que ce bordel ? Elle devait s'assurer de la sécurité des lieux. Si quelqu'un était en danger, elle n'hésiterait pas une seule seconde à le secourir et à lui venir en aide. Comme si c'était sa responsabilité. « Restes ici, je vais aller voir ce qu'il se passe. » Abandonnant son amie avec la vampire, la jeune femme traversa rapidement le couloir afin de rejoindre l'extérieur.


........................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


le Fondateur & un Sorcier Recherché
Date d'inscription : 22/05/2014
Cursus/Métier : Détective magique
Localisation : Dans mon bureau
Humeur : Tendu


Je suis le Fondateur & un Sorcier Recherché

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 02.10.16 10:19

i hunting shadows in the dark
"Encore des ennuis !!!"

Que de mouvements dans cette petite ruelle, je ne sais plus ou donner de la tête. Malgré tout ce chahut, je vois les groupes commençant à discuter les uns envers les autres et à se disperser alors qu'un cri retentissait. Je sentais qu'il y avait des choses étranges se tramant dans l'ombre. Le danger que nous allons devoir affronter est sûrement quelque chose allant au delà de mes prédictions. Malheureusement pour moi, je suis désavantagé en pleine ville n'ayant pas accès aux forces de la nature. Je vais devoir me contenter de la magie habituelle si jamais je dois de me battre. Je sais bien que les moldus ne seront pas une menace. Une fois que je les aurai immobilisé, ils ne pourront plus rien faire. The Veil et les vampires sont une autre histoire. L'apparition soudaine des derniers dans notre société affaiblit n'est pas anodin. Il désire sûrement prendre le contrôle de la situation pour dominer le monde.  
Je dois me réveiller, je suis resté trop longtemps endormi suite à la mort de Lou. Je dois reprendre du poil de la bête et me battre même si je dois tuer. Je n'ai plus personne à qui rendre des comptes aujourd'hui. Fiché comme un des sorciers les plus recherchés, j'ai le droit à quelques écarts. Je ne suis plus à ça prêt. Tant que le ministre restera le même, je serai dans l'obligation d'agir de la sorte. Je dois agir dans l'ombre lors de la présence d'un nombre de personne importante. J'espère juste ne pas tomber sur quelqu'un me connaissant réellement. Cela pourrait clairement compliqué les choses. N'ayant pas trop d'informations sur la situation, je décidais de me diriger vers la zone du cri en continuant de passer par les toits afin de voir si je peux récupérer des informations une fois sur place. Je garde un œil discret sur ce qui se trame en bas afin de ne pas me faire surprendre.

........................................
men made madness and the romance of sadness.
C'est bizarre cette sensation, vous savez quand à chaque instant une seule et même image se place devant vos prunelles. Cette image, qui jamais ne change, ce même visage qui reste là inopinément. Ces yeux qui vous plonge dans un délicieux rêve et ce sourire qui vous transporte '' sur une autre planète ''. Cet ange, qui vous donne le courage d'affronter la vie quoi qu'il puisse arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Pnj
Date d'inscription : 14/09/2016

Je suis Pnj

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 02.10.16 18:31

HELLS HEIGHT
“Il y a des horreurs, aux frontières de la vie, que nous ne soupçonnons pas, et de temps à autre, la funeste curiosité d'un homme les met à portée de nous nuire.”(Lovecraft)



21 heures,la nuit tombe sur le ghetto


Mais que se passait-il dans ses ruelles ? Les différents protagonistes apparaissaient lentement sortants de l'ombre telles des marionnettes de papiers. Le Fog glissait dans les rues comme un prédateur en chasse s'insinuant dans chaque recoin du ghetto, se tapissant sur le sol rendant le territoire moldue encore plus glauque que lorsque le soleil baignait de sa présence ce purgatoire à ciel ouvert.

Un cri perça lentement la nuit alertant certain, inquiétant d'autres. Ils étaient venus pour des raisons qui leur étaient propres. Le vent se leva et des corbeaux sinistres qui dormaient dans un vieil arbre décharné s'envolèrent brusquement comme si le diable venait de leur tirer sur les plumes en croassement bruyamment. Le silence était à nouveau omniprésent, mais pour les nez les plus délicats une forte odeur nauséabonde sembla remonter des bouches d'égout et se mélanger allègrement avec le brouillard qui s'épaississait encore devenant largement plus dense, diminuant encore la visibilité malgré les lampadaires.

Il devenait difficile de s'orienter dans cette mélasse blanche et pestilentielle. Une odeur forte d'œuf pourri qui aurait pu retourner les estomacs les plus fragiles. Les détails de la ruelle s'estompaient encore alors que la brume continuait d'envahir les ruelles. Des cris retentirent à nouveau bien plus proche cette fois-ci et cinq moldus franchir le mur du Fog sur le côté opposé à la position du petit groupe.

Ils semblaient, terrifiaient et couraient comme un troupeau d'herbivores pourchassé par un grand fauve. Les visages émaciés par la faim, l'odeur de la pisse et de la peur était fortement perceptible sur les fuyards. Ils se stoppèrent s'agrippant à Madly, Joyce, Sinistra, Bastian et Arran. Leurs propos n'étaient pas forcément des plus cohérents et en y regardant bien, ils s'agissaient de toxicomanes. Pourtant refusant de vous lâcher, ils ne cesseront de vous supplier de les suivre, car l'immense canidé est à leur poursuite. Ils le décriront comme étant de la taille d'un petit poney et aussi sombre que la nuit. Qu'il est apparu au milieu de nulle part et à dévorer les gens du squat dans la rue adjacente à la vôtre. Ils pleurent, supplient s'accrochant à vous comme des sangsues labourant vos bras de leurs ongles sales.

Soudain l'un des hommes lève la tête et fixe l'amas de brouillard qui vous fait face. Son teint déjà fort cireux blanchit encore et il se met à reculer hurlant à pleins poumons que le monstre est là. Les autres moldus lèvent le nez à leur tour et portent le regard sur le vide de la rue. Ils s'agitent et finissent par vous lâcher les bras prenant la fuite. L'un d'eux laisse échapper sur le sol un étrange inhalateur gris et deux doses à moitiés vides dans un genre de fiole de verre hermétique. Les moldus trébuchent terminant de s'éloigner de vous avant de se faire happer vers le brouillard et de disparaître de votre vue.

Un peu plus loin là d'où provenait le premier cri des corps gisant sur les sols pavés, une dizaine de moldus regroupaient devant un tonneau de flamme presque éteinte. Adulte et enfants figeaient dans la mort. La scène est insoutenable pour les âmes les plus pures. Le mur du cul-de-sac et éclaboussaient de sang et de morceau de chair dégoulinante. Les cadavres sont frais le sang poursuit son écoulement entre les pavés irréguliers et commence à agresser les narines des buveurs de sang présent un peu plus loin. C'est un véritable carnage qui s'offre à votre vue.

Les corps sont étripaient et morcelés comme si un animal s'était nourri sur les malheureux. Les os les plus durs des corps sont tout de même en bouillie et les entrailles chaudes empestent encore autour du feu. L'un des visages vous regarde de ses orbites vides, dans un sourire ahuri. La mort à frapper ici dans une symphonie silencieuse et brutale !

©Lux Vitae
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une vampire
Date d'inscription : 24/09/2016
Cursus/Métier : Parasite de la société

Je suis une vampire

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 02.10.16 20:08


I have zero patience for that shit

La tête orientée sur le côté, elle distingua une figure qui s’avançait vers elle, captant son odeur bien avant son apparence. Retroussant les babines, comme dégoûtée, elle laissa échapper un soupir et leva les yeux au ciel. Evidemment, c’était bien sa veine que de tomber sur le chef des nouveaux abrutis, et c’était encore plus énervant qu’il sembla la reconnaître instantanément. Elle l’avait rencontré plusieurs fois, et à chaque fois, il lui avait fait mauvaise impression. Elle lui rendit son sourire, tout aussi sarcastique, et détourna le regard, désintéressée.

« Well, if I must.  » *

Son attention fut tout de suite distraite. Le brouillard grandissait, d’une façon supernaturelle, et elle fronça les sourcils. Quelques secondes plus tard, une odeur terrible lui parvint aux narines et elle porta un foulard à son nez, absolument dégoûtée. Pire que la mort, ça sentait la pourriture, et si elle n’avait pas été habituée à fréquenter des non-vivants, elle aurait probablement vomi. Son nez était trop sensible, et l’odeur, my, l’odeur, atroce.

A nouveau, des cris, et elle broncha à peine. Elle pouvait entendre des bruits de pas se précipiter vers eux, et discrètement, sa baguette sembla tomber entre ses doigts. Sinistra n’était pas le genre à hésiter à tuer, si elle se sentait obligée. Autrement, c’était trop d’efforts. La chose affreuse qui s’accrocha à elle la fit grimacer. Un humain, moldu de surcroît, qui sentait la pourriture et le vomi, et sans réfléchir une seconde, elle lui arracha la gorge avec ses doigts. Le visage aspergé de sang, ses crocs se développèrent sans qu’elle puisse l’empêcher, et elle se força à garder la bouche fermée. Elle ignora le cadavre à ses pieds, concentrée sur le brouillard. Les humains, le reste, venaient de partir en hurlant.

Elle avança, s’enfonçant dans la brume vers l’odeur qui attirait jusqu’à ses papilles. Ca sentait le sang. Et quelques pas plus tard, le spectacle s’offrit à elle. Les cadavres, le sang, les bouts de chair et la peur, si forte, qui pénétrait les murs et l’espace. Les crocs à l’air, entièrement développés, elle se mit à rire, un petit rire affreux, et sarcastique.

« I’ll give you that, you guys know how to party. » *


AVENGEDINCHAINS


Traductions:
 


Dernière édition par Sinistra M. Black le 02.10.16 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une sorcière
Date d'inscription : 04/09/2016
Cursus/Métier : Médicomage spécialisée en maléfices
Localisation : Londres
Humeur : Surmenée


Je suis une sorcière

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 02.10.16 22:36



❝ Acte I ❞


Acte I
Ce fut la plus longue minute de la plus longue nuit de sa vie △

Alors qu'elle s'apprêtait à prendre congé de l'étrange assemblée, une brume semblant surgir d'outre-tombe se répandit dans la ruelle, les engluant dans sa toile blanchâtre. Madly avait la forte impression de ne jamais en avoir vu une pareille, notamment à cause de la barrière rectiligne qu'elle semblait former: c'étaient les hommes qui avaient inventé les lignes droites. De nouveaux cris reprirent, plus forts cette fois-ci, et lui faisant penser à une foule de bêtes sauvages terrifiées cavalant vers leur groupe. Ce furent pourtant des hommes, ou en tout cas leur pâle imitation, qui sortirent des nuées blêmes. Ils étaient tous émaciés, avec de grands yeux fous et hagards, articulant des mots n'ayant aucun sens pour le commun des mortels. Mais le pire n'étaient pas leur apparence. C'était l'odeur absolument insupportable se dégageant d'eux, l'odeur de toute la misère humaine. Crasse, pourriture, folie, et la peur. Une peur rance, qui sinuait de tous leurs pores et s'infiltrait dans vos narines dans un remugle tenace.
La jeune sorcière eut un incontrôlable mouvement de recul et saisit malgré elle le bras de celui qu'elle exécrait tant. Néanmoins le contact d'Arran la rassura et elle se tint fermement sur ses pieds lorsque l'une des pauvres loque s'agrippa à elle, lui plantant des ongles noirâtres dans sa chair tendre. Elle revoyait les mauvais films de zombies qu'elle affectionnait regarder plus jeune, en grandeur nature. Mais son instinct de guérisseuse reprit le dessus en constatant des signes inquiétants sur les traits de celui qui la maintenait cruellement, et lui interdisant de repousser brutalement son agresseur. Elle ne savait dire exactement de quoi il en retournait, mais la médicomage savait distinguer un malade d'une apparition. Et ce type l'était, elle en aurait mis sa main à couper.
Avant qu'elle ait pu esquisser le moindre geste, la troupe de moldu mit les voiles dans la panique, se remettant à crier des insanités. Un fin bruit de verre et de métal attira son attention: une ampoule, d'apparence médicale, venait de rouler aux pieds de la blonde vampire, tandis qu'un étrange instrument métallique munis d'un tube et d'un bouton lui fit penser à un inhalateur. Sans vraiment y prendre garde elle ramassa ce dernier, en bordure de l'obscurité ambiante, n'osant pas aller jusqu'à se baisser l'autre femme.
Puis, après une longue inspiration et en raffermissant sa prise sur le manche de sa baguette, elle prit la direction indiquée par les moldus. Quelques mètres plus bas, elle parvint à distinguer difficilement quelques silhouettes ayant surgies de-ci de-là, puis son regard bleuté tomba sur la scène d'horreur qui avait mit ces pauvres hommes en émoi. Des cadavres, ou tout du moins se qu'il en restaient, avaient été dispersés à la hâte sur les pavés froids. Reliques d'un festin macabre où une quelconque créature paraissait avoir fait son repas en toute impunité.
La jeune femme laissa retomber son bras le long du corps, se sentant pâlir et ne parvenant qu'à apposer une main tremblante contre ses lèvres pour étouffer le hurlement naissant dans sa gorge...
©BESIDETHECROCODILE

........................................

Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un membre de l'Ordre du Phoenix
Date d'inscription : 09/05/2015
Cursus/Métier : Stagiaire au Ministère de la Magie
Localisation : Depuis 6 mois de retour à Londres

Je suis un membre de l'Ordre du Phoenix

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 03.10.16 18:54


Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons
- Everyone & Bastian -
La sombre ruelle était très vivante malgré l'heure tardive. Les badauds s'occupaient à leurs différentes affaires personnelles et ne portaient aucune attention à ce qu'il se passait autour d'eux. Mais quand un cri retentit, chaque personne s'arrêta, la panique se lisant dans leurs yeux. Le brouillard épaississant ne permettait pas d'omettre cette crainte naissante. Que pouvait-on faire ? Fuir ? Retourner à nos occupations respectives ? Ma mission était elle compromise ? Je n'allais pas baisser les bras aussi facilement. J'avais vécu bien pire qu'un cri strident et un brouillard de film d'horreur.
Pourtant, je sursautai au contact d'une main sur moi. Un groupe de moldus, il me semble, nous avaient encerclé. Ils déliraient, parlant d'un monstre les pourchassant. Un canidé, selon celui qui me tenait l'épaule, avait dévoré un groupe de personnes squattant un quartier non loin d'ici.
- Calmez-vous ? Que se passe-t-il au juste ? Regardez, il n'y aucun monstre ! essayais-je de les raisonner.
Mais ce fut en vain. Les moldus, en pleine crise paranoïaque, partirent aussi vite qu'ils étaient apparus. Au sol, je vis un objet briller. La lumière du réverbère s'était reflétée sur un récipient en verre, une sorte de fiole. Un inhalateur, comme ceux qu'utilisaient les asthmatiques, se trouvait juste à côté. Je les ramassais, les inspectant à la lumière du lampadaire de la rue. Qu'avais je entre les mains ? Que faisaient ces moldus dans ce quartier ? J'avais l'impression que ma mission prenait un nouveau tournant. Avais-je enfin l'indice tant attendu ? Je le mis dans ma poche avant qu'une autre personne ne remarque cet mystérieux objet. J'allais devoir rendre mon rapport au plus vite à mon supérieur. Malheureusement pour moi, je devrais rester dans ce lieu sordide pour obtenir plus d'indices sur cette mystérieuse drogue qui se baladait dans le quartier.

Là où je pensais l'histoire déjà glauque, l'horreur ne faisait que commencer.
code by lizzou — gifs by TUMBLR —


........................................
Intense
Toute personne sinistre qui veut être ton ennemi commence toujours par essayer d'être ton ami by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un membre du ministère
Date d'inscription : 16/09/2016
Cursus/Métier : Distraction pour ces Grandes Gens
Localisation : Sur votre canapé, dans vos bras, derrière un rideau ? ♥
Humeur : Dansante ♥


Je suis un membre du ministère

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 03.10.16 19:59

Carousel of Agony
Croisant des notes macabres danser autour de moi, je dansai, dansai bottes dans les flaques, chapeau sous les ombres, bras dans les airs. Dans ces cieux se tenait un orchestre, les violons pleuraient, les flûtes chantaient, les altos ricanaient. Dans ces ruelles, je sentais l'odeur de la peur, elle avait un goût métallique, liquide salé. Tout comme les larmes, tout comme le sang. Mes lèvres craquèrent un artificiel sourire macabre, et l'inspiration me vint soudainement,
_Will tomorrow ever come ? Will I make it through the night ? Will there ever be a place for the broken in the light ? Am I hurting ? Am I sad ?
Un dernier sursaut dans la boue, et je filai entre ces personnes, et passai peut être à côté de vous. Certain s'accrochèrent à moi, j'avais les yeux bandés, je ne voyais et n'entendaient que ce que le Kaleidoscope ou ma Folie me permettaient de voir. Je ne voyais que ce que je désirais voir, et pour rien au monde je ne troquerais mes fées punks et branches d'arbres roses, enguirlandées des cadavres de pendus, non, surtout pas avec ces misérables faces de moldus. Jamais je n'accepterai voir votre monde, m'entendez vous ? Jamais, jamais.
Avec douceur je caressai les cheveux soyeux d'une jeune demoiselle, agrippée à mon bras, plantant ses jolis ongles dans ma chair.
_Un monstre ! Un monstre ! Il y a un putain de monstre, aidez nous, aidez moi, je vous en supplie, aidez moi, aidez moi, je ne veux pas mourir, je ne veux...
Et bien, quelles manières ! Quelle vulgarité ! Le bandeau de soie noir masquant mes yeux ne dissimula point mon froncement de sourcil, outré. Malheureusement je ne pu sortir le fond de ma pensée, ou du moins il fut couvert par le cri d'horreur de la jeune demoiselle. Je la devinai se détacher de moi, violemment, un peu trop pour que cela soit volontaire. Et puis, je doute qu'elle eusse intentionnellement laissée son bras derrière elle. J'ai entendu dire que les moldus se contentaient d'un numéro. D'un soupir désespéré je décrochai le bras arraché de mon avant bras. Jetant le membre avec nonchalance, je posai mes poings sur mes hanches et penchai la tête sur le côté, l'air enfantin.
_Et bien et bien, quelqu'un pourrait-il me dire où est passé le reste du corps ? Ooooooh ♥ J'ai entendu le mot cadavre.
(c) AMIANTE

........................................
Try to save me from myself
But then I saw you crying there out in the audience. Put on a happy face, you look much better when you smile. It's okay, It's alright, to play the fool has always been my plight × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une membre de l'Ordre du Phoenix
Date d'inscription : 12/09/2015
Cursus/Métier : Archeomage
Localisation : Dans les ombres

Je suis une membre de l'Ordre du Phoenix

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit 12.10.16 17:13

“Les âmes, libellules de l'ombre...”
Acte I



Debout dans la ruelle pieds nus, elle regarda Joyce s'éloignait d'elle. Ses cheveux filasse collaient encore à son froid moite. Elle ressemblait à un tas d'os maladifs, de son large t-shirt en coton était visible les étranges tatouages qui parsemaient son dos et ses avant-bras. Longue arabesque et signe kabbalistique d'une époque plus antique.

Théo tituba légèrement vers les autres jeunes gens présents, elle ressentit plus qu'elle ne vit le malin. Les moldus s’arrêtèrent, ils avaient peur et c'est un peu ce sentiment de désespoir qui secoua vivement la sorcière. Elle avait laissé ses idéaux au fond d'une poubelle le jour où on l'avait considéré comme un vulgaire bête démoniaque. Elle se souvenait encore des mots du ministre quand ils avaient découvert ses dons.En une fraction de seconde, ils avaient fait d'elle un monstre ! Elle réprima sa colère reportant son attention sur ce qui se déroulait autour d'elle. Alors que les autres sorciers essayaient de retenir les désespérés, elle fixa l'étrange brouillard de son regard gris. Des visages déformaient par la douleur flottait dans la masse de brouillard qui continuait de se mouvoir comme un serpent. Il se passait donc vraiment quelques choses d'ignoble au ghetto !

L'odeur âcre du sang était sans doute plus perceptible par les buveurs de sang, mais les résidus d'âmes étaient visibles pour elle. Elle étouffa un juron en créole avant de courir vers la doc, elle arriva à hauteur de Madly et instinctivement posa sa main sur l'épaule de la jeune femme découvrant avec horreur un charnier. Théodora se signa de son autre main avant de porter sa main anxieusement vers la petite bourse de cuir qui pendait toujours à son cou. Elle déglutit et chuchota faiblement " Nous devrions mieux nous éloigner d'ici mademoiselle Barlow, je pense que ce qui a fait ça à ses pauvres personnes est encore dans le coin ..."



Ps : Arran c'est à toi et enfin James, nous reprendrons un nouveau tour de jeu après.

........................................

“Près de l'église, près de l'enfer.”
Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
Je suis

Re: Episode 01 - “Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons.” écrit Aujourd'hui à 19:15

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» Nous sommes complet pour le tirage
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]
» Nous sommes sept...


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Vitae :: Londres - Moldu :: East End :: Ghetto de Hells Height-