Bonjour les Luxiens Le forum à ouvert ses portes en 2014 Nous sommes sur la version 05
News du 21 septembre: Le premier épisode est enfin dévoilé : Inscription
News du 02 Novembre: Le forum vient de faire peau neuve, voici le thème Lacrymosa Votre avis nous intéresse
News du 02 Novembre: Des membres du forum sont à l'honneur Découvrir les gagnants
Votons pour le forum: Écoutons un peu de musique Changement de la playlist WITCHE RADIO
News du 28 Novembre: Attention un recensement est en cour et prendra fin le jeudi 1 décembreRecensement
Le 28/11 Nous recherchons des Moldus et des membres du gouvernement magique ^^
N'hésitez pas à venir poser des questions on ne mord pas !
N'hésitez pas à nous mettre un petit mot sur nos publicités sur Bazzart et Pub Rpg Design !
Vous pouvez aussi voter sur nos différents top-sites !
Merci à tous !


I'm alone in darkness - James et Madly




le Fondateur & un Sorcier Recherché
Date d'inscription : 22/05/2014
Cursus/Métier : Détective magique
Localisation : Dans mon bureau
Humeur : Tendu


Je suis le Fondateur & un Sorcier Recherché

I'm alone in darkness - James et Madly écrit 13.10.16 12:53

I'm alone in darkness
"un verre de trop!"

J'étais dans cette ruelle. Comment étais-je arrivé là ? Je n'arrive pas à m'en souvenir. Mon esprit flotte dans un mélange d'alcools et de drogues diverses. Je ne sais pas ce que j'ai pu m'administrer dans ce club, mais je ne dois pas être jolie à voir. J'arrive à peine à avancer en m'agrippant au mur des boutiques. Si je ne me trompe pas, je dois me trouver au niveau du chemin de traverse, mais à cette heure je ne risque pas de tomber sur de nombreuses personnes. C'est une chance car vu mon état, je pourrai difficilement contrôler ma magie. Au mieux, je tue quelques personnes sans le vouloir et au pire, je me fais arrêter par une brigade du ministère.
Quelle idée, j'ai eu de boire autant. Je sais que cela fait des années que je n'avais pu me libérer l'esprit, mais ce n'est pas une raison pour prendre des risques insensés. L'ordre avait besoin de moi, enfin je crois. Si cela n'était pas le cas, je serai libre de faire ce que je désire. Que pourrais-je faire dans cette option ? Détruire the veil à moi tout seul ? Il ne faut pas rire. Je ne suis qu'un sorcier comme les autres après tout. Si j'étais aussi formidable, que de nombreuses personnes ne cessaient de me le répéter, alors je n'aurai pas laisser des personnes chères à mes yeux mourir sous mes yeux. Qu'est ce que j'aimerai revenir en arrière, une unique fois, afin de voir son visage.
Les émotions me submergent et mes jambes cèdent. Je tombe dans la ruelle sans rien pour me retenir. Mon front heurte violemment le sol et je ressens une vive douleur au niveau de mon arcade gauche. Réussissant malgré tout à me mouvoir, je m'adosse au mur sans la moindre envie. Je sors de ma poche une cigarette que j'allume grâce à un vieux briquet. Du sang coule de la plaie au-dessus de mon œil. Plus rien ne me vient et je m'abandonne à cette cigarette. Le regret m'accompagne et des larmes se mêlent au sang sur mes joues. Je ne sais plus quoi faire ni où aller. Je suis parti trop longtemps et maintenant que je suis là, je n'arrive plus à rien.

........................................
men made madness and the romance of sadness.
C'est bizarre cette sensation, vous savez quand à chaque instant une seule et même image se place devant vos prunelles. Cette image, qui jamais ne change, ce même visage qui reste là inopinément. Ces yeux qui vous plonge dans un délicieux rêve et ce sourire qui vous transporte '' sur une autre planète ''. Cet ange, qui vous donne le courage d'affronter la vie quoi qu'il puisse arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une sorcière
Date d'inscription : 04/09/2016
Cursus/Métier : Médicomage spécialisée en maléfices
Localisation : Londres
Humeur : Surmenée


Je suis une sorcière

Re: I'm alone in darkness - James et Madly écrit 13.10.16 16:43



❝ I'm alone in darkness ❞


James & Madly
Le monde tourne, c'est tout. On peut s'accrocher et tourner avec, ou bien se lever pour protester et se faire éjecter... △
Madly n'en pouvait plus de ses horaires à rallonge. Sa vie actuelle se résumait au simplissime "boulot-dodo", l'épuisant aussi bien physiquement que mentalement. La jeune femme avait à peine le temps de dormir, oubliait constamment d'écrire à ses proches et de voir ses amis, et passait son temps à se nourrir de thé et de confiseries. Loin d'avoir pris du poids, elle se sentait flotter dans sa robe verte de médicomage. Sa mère aurait très certainement hurlé en la voyant avant de lui lancer un sort de gavage...
En réalité, elle était tellement épuisée qu'elle avait raté son transplanage. Au lieu de se retrouver devant la porte de son appartement douillet et chaleureux, la sorcière avait atterri dans l'une des ruelles sombres du Chemin de Traverse. Le genre d'endroit où il n'y avait pas âme qui vive, et qui lui rallongeait son trajet de quinze bonnes minutes.
Pestant à moitié, Madly s'alluma une cigarette et tira dessus une bouffée rageuse qu'elle recracha en paresseuse vapeur dans la nuit. L'autre main fourrée au chaud dans la poche de son manteau, accessoirement vérifiant la présence de sa baguette magique, la jolie brune se mit en route d'un pas hâtif. Qui continua, jusqu'à trébucher sur un objet non identifié entravant son chemin. La sorcière n'évita pas la chute, mais parvint in extremis à l'amortir avec ses mains. A ce stade là, son exaspération était telle, que des nuages de fumée auraient pu sortir de ses oreilles.
Les paumes douloureuses, la jeune femme se releva en sortant sa baguette, brillant du sortilège de Lumos. Au lieu d'un tas d'ordures quelconque qu'elle s'attendait à trouver, se tenait là un homme, adossé de travers aux briques et semblant en piteux état. Il n'avait pas l'air menaçant, en tout cas pas de prime abord, et se contentait de l'observer à demi, derrière la fumée de sa propre cigarette et le sang qui lui coulait dans les yeux. Instinctivement, la médicomage s'agenouilla auprès de lui, certaine d'être tombée sur un sans-abri du coin. Dans la pénombre, elle ne distinguait pas clairement ses traits, et jusqu'à preuve du contraire s'en fichait éperdument. Il n'était pas dit qu'elle laisserait quelqu'un dans le besoin crever comme un chien dans une ruelle sombre. Un peu de compassion ne faisait jamais de mal, surtout par les temps qui couraient.
Ce qui était certain, c'est qu'il avait bu. L'odeur d'hydromel, de whisky Purefeu et autres liqueurs l'imbibait d'un parfum entêtant et désagréable. Fronçant le nez, elle se força néanmoins à rester à une distance proche et d'articuler soigneusement.
"Monsieur, est-ce que vous pouvez vous lever? Vous ne devez pas rester ici..." elle jeta un regard bref aux alentours, qui fort heureusement étaient toujours déserts. "Appuyez-vous sur moi si vous y arrivez..."
Sans tenir compte d'éventuelles protestations, Madly referma soigneusement la veste de l'infortuné débraillé se tenant devant elle, puis lui saisit la main et l'avant-bras d'une poigne ferme afin de le hisser sur ses pieds...
©BESIDETHECROCODILE

........................................

Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


le Fondateur & un Sorcier Recherché
Date d'inscription : 22/05/2014
Cursus/Métier : Détective magique
Localisation : Dans mon bureau
Humeur : Tendu


Je suis le Fondateur & un Sorcier Recherché

Re: I'm alone in darkness - James et Madly écrit 15.10.16 17:21

I'm alone in darkness
"un verre de trop!"

Ma tête est lourde, je me sens doucement glisser vers le sol jusqu'au moment où ma tête heurte de nouveau le bitume. Je suis fatigué de cette vie sans sens. Depuis tout jeune, je me bats, je me suis toujours battu. Aujourd'hui, je ne sais plus rien. Pourquoi je continue un combat perdu d'avance ? Je suis un des sorciers les plus recherchés alors que jamais je n'aurai pu commettre des crimes aussi atroces. The veil est le responsable, c'est eux que je dois combattre.
Doucement ma conscience s'envole et je pars dans les méandres de l'oubli. Mon corps inanimé jonche le sol et seul le vent qui souffle anime les mèches que le sang ne m'a pas collé sur le front. Après quelques minutes, je revins à moi. Sonné, je me redresse comme je peux et le mal de tête du à l'alcool est rejoint par celui entraîné par le traumatisme crânien. Je me reprends une cigarette, la première gît dans mon sang mêlé à l'eau de pluie de l'après-midi. Je l’allume puis je vérifie que ma baguette est toujours à l'intérieur de ma veste où elle se doit d'être. Ma vision est floue, je pense que j'ai du perdre un peu trop de sang. J'ai pourtant l'impression d'entendre des pas non-loin de moi. Malheureusement, je n'arrive pas à percevoir la personne qui s'approche.
Quelques secondes se passent et je sens quelque chose rentrer en contact avec ce qu'il me reste de corps. J'arrivai péniblement à percevoir la personne qui se relevait juste devant mes yeux. Elle s'approcha doucement. Je ne comprenais pas, elle semblait m'examiner. J'espère juste qu'elle ne fait pas parti du ministère. Une voix émergea des abîmes.

"Monsieur, est-ce que vous pouvez vous lever? Vous ne devez pas rester ici..."

Pourquoi ? Je suis bien ici. Je suis à moitié allongé au milieu de nulle part. Que pourrais-je avoir de plus ? Je lui réponds avec quelques balbutiements.

« Il fait bon pourtant. »

Ma phrase n'avait aucun sens. L'alcool qui m'imbibait rendait mon discours cohérent à mes yeux, mais pour n'importe quelle personne saine d'esprit, cela ressemble à un discours de parfait ivrogne.  Sans le moindre signe, elle s'approcha et me demanda de prendre appui sur elle. J'essaie plus ou moins de l'aider dans son action visant à m'aider. Avec quelques difficultés, j'arrive à me redresser et à plus ou moins tenir sur mes jambes. Avec beaucoup d'efforts, je pris la parole.

« Je n'habite pas loin à quelques rues après le chemin de traverse. Ne vous inquiétez pas, je vais réussir à m'y rendre. »

Je lui décrivis rapidement le chemin que j'allais prendre afin de la rassurer sur mon intégrité mental.

........................................
men made madness and the romance of sadness.
C'est bizarre cette sensation, vous savez quand à chaque instant une seule et même image se place devant vos prunelles. Cette image, qui jamais ne change, ce même visage qui reste là inopinément. Ces yeux qui vous plonge dans un délicieux rêve et ce sourire qui vous transporte '' sur une autre planète ''. Cet ange, qui vous donne le courage d'affronter la vie quoi qu'il puisse arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une sorcière
Date d'inscription : 04/09/2016
Cursus/Métier : Médicomage spécialisée en maléfices
Localisation : Londres
Humeur : Surmenée


Je suis une sorcière

Re: I'm alone in darkness - James et Madly écrit 15.10.16 19:27



❝ I'm alone in darkness ❞


James & Madly
Le monde tourne, c'est tout. On peut s'accrocher et tourner avec, ou bien se lever pour protester et se faire éjecter... △
Au début elle ne saisit pas le sens de ses propos, borborygmes pâteux et embrouillés par l'alcool, que l'inconnu lui débita. Elle n'en tint d'ailleurs pas compte, refusant de le laisser gisant dans l'eau sale à la merci du moindre sanguinare qui pourrait avoir la mauvaise idée de traîner dans le coin. Il sembla néanmoins reprendre une certaine lucidité. Madly distingua des yeux bleus à l'air désemparés mais dans lesquels elle discerna une lueur d'intelligence certaine. L'homme était vraiment mal en point. Et pesait lourd. Avec son gabarit poids plume et la bonne tête de plus qu'il lui prenait elle sentit ses jambes fléchir.
La jeune femme écouta attentivement les indications légèrement plus claires de son domicile, espérant vivement qu'il soit aussi proche qu'il le disait. Elle hésita quelques secondes sur la marche à suivre: se rendre dans le logement d'un parfait inconnu ou le conduire chez elle? La sorcière décida finalement de le ramener à l'adresse indiquée. Vu l'état dans lequel il se trouvait il ne pourrait pas lui faire grand mal, et elle rechignait quelque peu à lui montrer où elle habitait.
Péniblement, elle se mit en route à pas lourds et irréguliers. L'homme l'entraînait régulièrement dans des zigzags invraisemblables, et le trajet qui n'aurait du durer que quelques minutes leur prit près d'une demie heure. Ils ne croisèrent pas grand monde, les rares passants préférant détourner le regard de leur étrange manège.
Fréquemment, Madly vérifiait qu'ils n'étaient pas suivis. Elle avait la désagréable impression de connaître l'homme sans arriver à mettre le doigt dessus.Il parvinrent enfin devant un bâtiment d'apparence absolument banale dont elle poussa le battant. A bout de souffle, elle se contraignit néanmoins à monter l'escalier jusqu'à l'étage qu'elle réussit à comprendre. Arrivés sur le palier elle assit son compagnon d'infortune contre le mur afin de reprendre haleine.
Avec l'attention d'une mère, elle écarta les mèches coagulées de son front en sortant sa baguette. Madly le sentit se crisper, mais elle continua son geste. Délicatement, elle effleura l'entaille qui se résorba tranquillement sous l'effet de sa magie. Après tout c'était l'une des meilleures médicomages de sa section, elle excellait dans les soins. S'il avait les ingrédients nécessaires chez lui, elle pourrait même lui préparer un filtre pour l'aider à purger les toxines de son organismes et le remettre plus rapidement sur pied.
"Si je vous aide, vous pourrez ouvrir la porte?"
Les sorciers ne disposaient pas de clefs, la plupart d'entre eux scellaient leur logis à l'aide d'un sort que seuls les propriétaires pouvaient briser. La jeune femme ne disposait pas des compétences pour s'en occuper elle-même, et elle se voyait mal rester dans cette cage d'escalier douteuse et mal éclairée...
©BESIDETHECROCODILE

........................................

Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


le Fondateur & un Sorcier Recherché
Date d'inscription : 22/05/2014
Cursus/Métier : Détective magique
Localisation : Dans mon bureau
Humeur : Tendu


Je suis le Fondateur & un Sorcier Recherché

Re: I'm alone in darkness - James et Madly écrit 16.10.16 10:57

I'm alone in darkness
"un verre de trop!"

J'essayais de tenir debout seul, mais mes jambes ne semblaient pas en parfait accord avec cela. Je ne sais pas si c'est l'alcool ou la perte de sang qui m'affecte le plus. J'avais pourtant l'impression que mes sens s'amélioraient depuis quelques minutes comme si je recouvrais une partie de mes facultés. Ma vision n'était pas nickel, mais je pouvais de nouveau voir les contours des choses m'entourant un peu plus nettement. J'avais toutes les potions qu'il me fallait dans mon appartement. J'en avais toujours un kit, mais j'ai oublié de le prendre ce soir. Les potions de régénération sanguine sont pourtant vitales. J'ai vraiment été inconscient sur le coup. Plus les minutes passent et plus ma raison refait surface. Malgré cela, j'ai quand même ce vide qui ne cesse de me tirailler. Je ne me suis pas mis dans un tel état par hasard. J'ai de réels problèmes ! Malheureusement, ce n'est pas dans un monde en guerre comme le notre qu'on peut se remettre de blessures comme les miennes.
La jeune femme ne semblait pas vouloir me lâcher de peur qu'il m'arrive quelque chose de fâcheux. C'est compréhensible avec l'apparition des Sanguinaris Vampiris ou encore les rumeurs sur les loup-garous clandestins traînant dans les rues de Londres. Je n'était pas en état de lutter et rentrer était la priorité numéro  une. Je devais récupérer la plus grosse partie de mes facultés le plus rapidement possible.
Me résignant à accepter son aide, je m'appuyais sur elle afin d'être plus stable.de ma main libre, j'avais saisi ma baguette même si je pouvais dans les pires des cas, user de magie sans y avoir recours. Je guidais la jeune femme à travers des ruelles sombres, mais que je savais plus ou moins surs. Je n'aime pas passer par de grandes avenues où trop de personnes pourraient s'interroger sur mon identité. En raison de mon état, je me trompai quelques fois sur la direction à prendre ce qui rallongea notre chemin de plusieurs minutes. Par je ne sais quelle chance, nous arrivâmes à destination sans encombres. Les mèches me tombant devant les yeux et mon piteux état n'avait pas interloqué les badauds que nous avons croisé sur le chemin. Je devrai me mettre dans cet état plus souvent si cela peut me permettre d'être moins visibles aux yeux de tous. Avec une certaine délicatesse, ma compagne de fortune me déposa juste à côté de ma porte. Délicatement, elle écarta les mèches qui s'étaient collées sur mon front à l'aide de mon sang maintenant séché. D'un simple mouvement, elle fit disparaître l'entaille que je m'étais faite. Ce n'était pas donné à tout le monde d'avoir des dons aussi efficaces. Seul un médicomage expérimenté pouvait se targuer d'être aussi efficace. Le sorcier moyen aurait prit une minute pour s'en occuper. Pour ma part, j'aurai désinfecté à l'ancienne avant de me mettre un bandage. Les arts médicaux n'ont jamais été quelque chose qui m'intéressa.
Je me devais maintenant d'ouvrir la porte. Si je fais cela, il y a un risque qu'elle découvre qui je suis réellement. Puis-je prendre ce risque ? Elle n'a pas l'air de faire partie des pro-ministères. Elle m'aurait sûrement laissé dans la ruelle et les membres de the veil sont encore pires. Je dois pouvoir lui faire confiance au pire je changerai de planque et je me ferrai discret pendant quelques semaines. M'appuyant contre le mur, je faisais face à la porte. Il y avait de nombreuses façons de l'ouvrir et je changeais celles-ci régulièrement pour une question de sécurité. Je m’éclaircis alors la gorge.

« Riséd elrue ocnot edsi amega siv notsap ert nomen ej »

Suite à ces paroles, la porte me répondit.

« Où étais-je ? »

Je lui répondis alors.

« Dans le bureau du Professeur Dumbledore, à Poudlard. »

La porte s'ouvrit alors révélant mon appartement. Je glissai alors, mais une main vint m'aider à rester debout. Pénétrant dans l'appartement, j'allumai les lumières afin de me diriger vers mon fauteuil où je me reposais régulièrement. Une fois assis, je me sentais mieux. Je montrais à mon interlocutrice une commode se trouvant sur la droite du salon alors que la porte se refermait.

« Vous trouverez une potion de régénération sanguine et une seconde pour faire disparaître les effets néfastes de l'alcool. Si vous voulez bien me les apporter, je pourrai recouvrir un état décent. »

Je commençai à me sentir mieux même je savais l'alcool encore bien présent dans mon système sanguin.

........................................
men made madness and the romance of sadness.
C'est bizarre cette sensation, vous savez quand à chaque instant une seule et même image se place devant vos prunelles. Cette image, qui jamais ne change, ce même visage qui reste là inopinément. Ces yeux qui vous plonge dans un délicieux rêve et ce sourire qui vous transporte '' sur une autre planète ''. Cet ange, qui vous donne le courage d'affronter la vie quoi qu'il puisse arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une sorcière
Date d'inscription : 04/09/2016
Cursus/Métier : Médicomage spécialisée en maléfices
Localisation : Londres
Humeur : Surmenée


Je suis une sorcière

Re: I'm alone in darkness - James et Madly écrit 17.10.16 18:00



❝ I'm alone in darkness ❞


James & Madly
Le monde tourne, c'est tout. On peut s'accrocher et tourner avec, ou bien se lever pour protester et se faire éjecter... △
Fort heureusement, l'homme parvint à se redresser tant bien que mal avant de se diriger vers l'une des portes. Après une incantation que Madly ne saisit pas, le battant s'ouvrit tranquillement. A bout de force le sorcier faillit s'effondrer et elle ne le rattrapa que de justesse, avec toutes les peines du monde. Ils parvinrent finalement jusqu'au gros fauteuil trônant dans le salon où il put enfin s'asseoir décemment.
La jeune femme en profita pour souffler et dévisager son hôte lui indiquant ses remèdes de sa voix rauque. Il ne payait pas de mine et paraissait souffrir d'une fatigue extrême. Deux prunelles azurées trouaient le masque éthylique qui traînait sur son visage, c'était d'ailleurs ce qu'il y avait de plus remarquable chez lui, et des cheveux bruns méritants une bonne coupe lui retombaient sur le front.
Attentive, la médicomage farfouilla dans le meuble qu'il lui désignait et en sortit deux fioles, l'une rouge et l'autre bleue, qu'elle vint lui placer dans la main. Exténuée, elle tira une chaise un peu bancale pour s'asseoir devant lui, l'observant attentivement d'un regard inquisiteur et curieux pendant qu'il prenait ses médications. L'effet ne devrait pas être trop long, une question de quelques minutes seulement. L'envie de nicotine après l'effort physique qu'elle venait de fournir aiguilla Madly.
"Est-ce qu'on peut fumer chez vous?" fit-elle en jetant un coup d’œil à l'ensemble du mobilier.
L'appartement semblait assez spacieux et bien agencé, elle dénotait toutefois un certain laisser-aller dans la tenue des lieux, comme si son propriétaire avait jeté l'éponge devant les tâches du quotidien.
L'étrangeté de la situation lui sautait au visage: elle ne connaissait même pas son nom. Et la réciproque était vraie. Par ces temps troubles on ne savait pas sur qui l'on pouvait tomber, mais après l'avoir suffisamment observé, elle décida de se fier à son intuition malgré la première impression peu brillante qu'il lui avait laissé.
"Madly Barlow par ailleurs" se présenta la brune en se penchant pour tendre une main fine à son interlocuteur.
En dépit de l'air renfrogné qu'il arborait, elle ne pouvait s'empêcher de le trouver intriguant, lui rappelant les anti-héros par excellence des romans moldus qu'elle dévorait. L'une de ces âmes noires qui penchaient envers et contre tout du côté du bien, dédaignant leur salut pour celui des autres.

©BESIDETHECROCODILE

........................................

Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


le Fondateur & un Sorcier Recherché
Date d'inscription : 22/05/2014
Cursus/Métier : Détective magique
Localisation : Dans mon bureau
Humeur : Tendu


Je suis le Fondateur & un Sorcier Recherché

Re: I'm alone in darkness - James et Madly écrit 22.10.16 1:21

I'm alone in darkness
"un verre de trop!"

Les minutes s'écoulaient lentement. Je me sentais de mieux en mieux. La jeune sorcière, dont je distinguais enfin les traits du visage, eut la gentillesse de m'apporter les deux flacons que je lui avais indiqué au préalable. Une fois en ma possession, je m'empressai de les avaler avant de m'allonger dans le fauteuil où je m'étais installé. Je posais ma tête afin de pouvoir souffler. Je faisais sauter les bouchons des élixirs l'un après l'autre avant de les avaler. Leurs goûts étaient des plus amères. Je tressaillais sous leurs effets. Je me laissai aller afin de favoriser l'efficacité des breuvages.
Doucement, je sentis ma raison revenir. Elle était accompagnée de mon lot de problèmes habituels et de mes regrets. L'ensemble de mes facultés était aussi entrain de m'être rendu. Je pouvais déjà voir le danger que représentait cette jeune sorcière. La faire rentrer dans ma demeure dans cette période de trouble est un choix inconscient. Je ne la connais pas, après elle n'a pas l'air d'être une mauvaise personne mais on ne peut être certain de rien. Maintenant il est trop tard pour revenir en arrière. Elle est là, dans ma maison, je vais me montrer courtois et la remercier pour ce qu'elle a fait. J'espère juste qu'elle ne tombe sur rien de compromettant sur mon identité. Normalement, tout est bien rangé ainsi je n'ai pas à m'inquiéter en cas d'effraction ou d'un contrôle de la part du ministère. Ils font ça parfois pour vérifier que certains sorciers ne soient pas contre le gouvernement. Les informations importantes sont parfaitement dissimulées pour me prévenir de ces cas là.
Je rouvris les yeux lorsque je sentais que les deux potions avaient finis leur œuvre. Je me sentais bien mieux. L'ensemble de mes capacités m'étaient revenu, mais je conservais une douleur au niveau de la tête. C'était parfois un effet secondaire à la potion pour décuver. Un mal pour un bien, au moins je pouvais réagir convenablement. La jeune femme avait du m'observer depuis que j'avais absorbé les potions. De grands yeux émeraudes était ainsi posés sur moi. Je sentais une certaine lassitude et fatigue de sa part. Je peux facilement la comprendre. Elle devait rentrer de son travail. D'après ses talents et son sens du devoir vis à vis des infortunés, il y a de grandes chances qu'elle soit médicomage et il est bien connu qu'ils ne comptent pas les heures de travail. Alors que j'étais en pleine réfléxion, elle prit la parole.

« Est-ce qu'on peut fumer chez vous ?»

Je la regardai alors qu'elle venait de sortir une cigarette.

« Bien sur, je vous en prie. Je vais juste ouvrir une fenêtre afin que l'odeur du tabac froid n’imprègne pas la pièce. »

Sur ces paroles, je me levais afin de m’exécuter. Mes mouvements restaient encore approximatifs. La fatigue devait y être aussi pour quelque chose. M'approchant de la fenêtre, je entrebâillais. Je sentis alors l'air froid de l'automne qui s'engouffra par la même occasion. Le froid me calma, mais je conservais une certaine anxiété vis à vis de mon interlocutrice. Rien de plus normal lorsqu'on est recherché par le ministère de la magie. L'avantage est que mon avis de recherche n'est plus tout récent. Je pense qu'elle devait trouver la situation particulière car soudainement, elle se présenta sans formulation particulière ce qui me laissa quelque peu perplexe. Je me devais de lui répondre même si ce n'est pas sous ma véritable identité.

« Sirius James Baudelaire, Enchanté ! Je tiens à m'excuser pour les tracas que je vous ai causé. Ce n'est pas dans mon habitude de boire au delà du raisonnable, mais le bar dans lequel je me suis perdu aujourd'hui était quelque peu particulier. Il semble aussi que depuis quelques temps, j'ai un besoin de souffler plus importait qu'à une époque assez lointaine,. Je me dois de reconnaître que ce n'est pas sérieux, je ferrai attention. Sur ces paroles, je vais faire un peu de thé et je vais me passer un coup sur le visage afin d'être plus présentable. »

Je tournai alors les talons pour me rendre dans la cuisine où je lançais la théière puis je pris la direction de la salle de bain, laissant ainsi mon interlocutrice seule dans le salon. Une fois dans la salle d'eau, je m'empressais d’ôter mes vêtements trempées afin d'enfiler une tenue propre. Je me décrassais aussi les mains et le visage avant de me laver les cheveux. Cette opération ne me prit pas plus de cinq minutes juste le temps nécessaire pour que l'eau soit chaude. Une fois tout cela fait, je revins vers Mlle Barlow.

........................................
men made madness and the romance of sadness.
C'est bizarre cette sensation, vous savez quand à chaque instant une seule et même image se place devant vos prunelles. Cette image, qui jamais ne change, ce même visage qui reste là inopinément. Ces yeux qui vous plonge dans un délicieux rêve et ce sourire qui vous transporte '' sur une autre planète ''. Cet ange, qui vous donne le courage d'affronter la vie quoi qu'il puisse arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une sorcière
Date d'inscription : 04/09/2016
Cursus/Métier : Médicomage spécialisée en maléfices
Localisation : Londres
Humeur : Surmenée


Je suis une sorcière

Re: I'm alone in darkness - James et Madly écrit 29.10.16 17:10



❝ I'm alone in darkness ❞


James & Madly
Le monde tourne, c'est tout. On peut s'accrocher et tourner avec, ou bien se lever pour protester et se faire éjecter... △
Il reprenait progressivement des couleurs, son teint crayeux laissant place à davantage de vitalité sur son visage. Ses yeux avaient également retrouvé toute leur lucidité et brillaient dans la pénombre sans commune mesure. Madly recracha une bouffé tandis qu'il se levait pour ouvrir la fenêtre d'un pas plus assuré que ces dernières minutes.
Baudelaire hein? C'était charmant comme patronyme... L'un de ses auteurs de poésie favoris d'ailleurs. Et il s'agissait certainement d'une fausse identité. Elle se gifla mentalement de ne pas avoir pensé à dissimuler la sienne, naïve sur les bords qu'elle pouvait être.
Elle l'entendit s'affairer dans ce qui devait être la cuisine, l'eau commençant doucement à barboter puis à siffler. Il réapparut quelques minutes après, les cheveux humides mais bien mieux coiffés, les traînées de sang nettoyées. Il ressemblait davantage à un dandy des temps modernes, avec sa chemise froissée mais de bonne coupe et ses vêtements sombres. La sorcière le laissa leur servir des tasses fumantes, reconnaissante pour le breuvage chaud qui ne manquerait pas de réchauffer ses membres transis par le froid de la nuit d'automne.
"Merci. Je vous laisse tranquille après, vous me semblez... occupé." Madly avait bien sentis l'embarras de Sirius et détestait s'imposer. L'état peu reluisant dans lequel elle l'avait trouvé justifiait totalement la gêne qu'il pouvait éprouver à son égard. Oh elle avait vu pire à l'hôpital, surtout au cours de ces dernières années. Et davantage encore au ghetto où elle se rendait régulièrement. Les rues de Londres étaient empuanties par toute la misère humaine possible et ce n'était pas quelqu'un se prenant une cuite monumentale qui la repoussait.
"Vous êtes sûr que ça va aller? Je peux vous laisser mon adresse postale si vous avez besoin, je n'habite pas très loin." murmura-t-elle d'une voix qu'elle se voulait assurée.
Sans savoir très bien pourquoi elle tenait à ce juste retour des choses. Le sorcier n'avait pas eu le choix que de la laiser entrer dans son intimité, alors lui donner de quoi écrire au cas où lui semblait justifié. Et elle ne pouvait s'empêcher de le trouver un peu intimidant maintenant qu'il avait reprit ses esprits. Un peu digne de confiance aussi. Ca n'avait pas l'air d'être un mauvais bougre.


©BESIDETHECROCODILE

........................................

Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
Je suis

Re: I'm alone in darkness - James et Madly écrit Aujourd'hui à 19:13

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» All i wanted was you [PV James Stanford]
» | When Darkness Falls


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Vitae :: Londres - Sorciers :: Le Chemin de Traverse-